Transition écologique : Sciences Po lance un programme d’action à 3 ans

Transition écologique : Sciences Po lance un programme d’action à 3 ans

Formation, recherche, campus : toutes les mesures
  • Le jardin du site parisien de Sciences Po ©Martin Argyroglo/Sciences PoLe jardin du site parisien de Sciences Po ©Martin Argyroglo/Sciences Po

Face à l’urgence climatique et aux bouleversements environnementaux planétaires, Sciences Po se donne une feuille de route sur trois ans dans le cadre de l’initiative globale « Climate Action : Make it work » lancée en 2015. Elle engage l’institution à la fois en tant que lieu de formation et de savoir, et en tant que lieu d’études et de travail, à Paris et sur ses six campus en région.  

Les transformations planétaires au cœur des enseignements et de la recherche

Réuni d’avril à octobre 2019, le comité de revue des enseignements et de la recherche piloté par Bruno Latour a dressé un premier bilan prometteur de notre écosystème autour des transformations planétaires. Une offre importante et variée, mais qu’il convient d’étoffer, de rendre plus lisible et plus visible. C’est l’objectif de la feuille de route 2020-2023 (pdf, 120 Ko) que se fixe l’institution en matière de formation et de recherche. Elle affirme les transformations planétaires comme thème prioritaire, qui doit irriguer l’ensemble de notre projet éducatif et de recherche, avec parmi les mesures-phares : 

Bachelor : ancrer la transformation écologique au cœur de la formation

  • Le programme prévoit la création d’un cours commun obligatoire sur l’histoire/sociologie de l’environnement à partir de 2021/22, l’ajout de séminaires d’exploration sur chaque campus, dès 2020/21, ainsi que des exercices de pédagogie active autour du climat.
  • Une certification aux enjeux écologiques dès la rentrée 2021
  • Dans le cadre existant du Parcours civique, accroître le nombre d’expériences proposées aux étudiants dans le domaine environnemental

Master : permettre aux étudiants de master de suivre un parcours dédié

  • Proposer un socle commun de formation aux enjeux planétaires, avec des cours d’ouverture à de nouvelles disciplines, et des cours d’approfondissement dans les disciplines “classiques” de Sciences Po.
  • Créer un certificat de compétences 
  • Proposer d’ici 2023 de nouveaux doubles diplômes sur les enjeux écologiques

Doctorat : déployer une offre de formation sur les transformations planétaires

  • Création d’un programme interdisciplinaire de recherche doctorale dédié à cette thématique, dotée d’une trentaine de doctorants, pour la structurer et l’accompagner.
  • Créer une école d’été pour aborder les enjeux de la recherche en sciences sociales sur l’environnement, ouverte aux doctorants et étudiants de master.

Recherche : constituer une masse critique scientifique

  • Constituer un pôle d'au moins 15 enseignants-chercheurs d’ici 2023 sur les problématiques liées aux transformations planétaires, dans toutes les disciplines et les centres de recherche.
  • Recruter des post-doctorants qui permettent d’approfondir le sujet. 

10 objectifs pour un “Campus durable”

Sciences Po s’engage aussi en tant qu’organisation, et présente en parallèle un plan d’action pour réduire l'empreinte écologique de tous ses campus et toutes ses activités, d’ici 2023 (pdf, 150 Ko). Directement inspiré par la consultation organisée en novembre 2019 auprès des étudiants, enseignants et salariés, ce plan se décline en dix objectifs :

  1. Réduire les déplacements les plus polluants
  2. Réduire nos consommations d’eau et d’énergie
  3. Réduire notre pollution numérique
  4. Réduire les déchets plastiques à usage unique
  5. Réduire les consommations de papier
  6. Améliorer le tri sélectif
  7. Favoriser le réemploi
  8. Végétaliser nos campus et mettre en place une gestion durable de nos espaces verts
  9. Renforcer la politique d’achats responsables
  10. Améliorer l’offre alimentaire sur nos campus.

Ce plan pourra se fonder sur différentes initiatives lancées au cours des dernières années : politique de voyage écoresponsable, marchés publics avec critères environnementaux, suppression des bouteilles en plastique, copieurs mutualisés, tri et recyclage des déchets, etc.

Cet engagement institutionnel s’inscrit dans la continuité de ceux contractés en juillet 2019 lors du Sommet international de l’U7+ ainsi que dans le cadre du projet d’université européenne CIVICA. « C’est tout Sciences Po qui souhaite impulser une dynamique plus forte face à l’urgence planétaire et qui amplifie sa mobilisation pour agir, avec et pour ses étudiants, afin de préparer le monde de demain », résume Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po.

En savoir plus : 

Tags :
Retour en haut de page