Alice Zeniter : arrivée d’une “fille sans histoire” à la chaire d'écrivain en résidence

Alice Zeniter : arrivée d’une “fille sans histoire” à la chaire d'écrivain en résidence

Découvrez le portrait d'Alice Zeniter
  • Alice Zeniter ©Thomas Arrivé / Scriences PoAlice Zeniter ©Thomas Arrivé / Scriences Po

Après Kamel Daoud, Marie Darrieussecq, Patrick Chamoiseau, Maylis de Kerangal et Louis-Philippe Dalembert, c’est Alice Zeniter qui devient la nouvelle titulaire de la chaire écrivain en résidence à Sciences Po. Une ambassadrice jeune, enthousiaste, humble et engagée pour cette nouvelle session de la chaire écrivain en résidence.

Autrice à seulement 16 ans, la romancière, scénariste, dramaturge et metteuse en scène de théâtre obtient notamment Prix du Livre Inter pour son roman Sombre dimanche (2013), le prix Prix Goncourt des lycéens en 2017 ainsi que le prix littéraire du Monde avec son quatrième roman L'Art de Perdre. Elle recevra en 2018 le Grand Prix Béatrix de Toulouse-Lautrec de l’Académie des Jeux Floraux.

Découvrez les échanges entre Alice Zeniter et Louis-Philippe Dalembert à l'occasion du passage de relai de la chaire.

En 2020, Alice Zeniter rejoint la Comédie de Valence en tant qu’artiste associée. Elle crée alors son premier « seule en scène » intitulé « je suis une fille sans histoire » qu’elle publiera sous la forme d’un essai en 2021. Cette passionnée du verbe et de la construction des personnages y développe notamment ses réflexions sur le pouvoir et la structuration du récit.

Le Centre d’écriture et de rhétorique dont dépend la chaire écrivain en résidence propose également des ateliers de formation recommandés par Alice Zeniter qui appelle à prendre le temps d’écrire, à se confronter à d’autres écritures pour progresser. Portrait. 

En savoir plus

Retour en haut de page