NOUS SOUTENIR
NOUS SOUTENIR

Une maison commune

Le 1, Saint-Thomas donne vie à de nouveaux espaces en phase avec les nouvelles formes d’apprentissage et s’ouvre à la cité, à la société. Il rassemble sur un même site nos communautés scientifiques et nos écoles. Cette réunion dans une même unité de temps, de lieu et d’action, favorise des liens forts entre recherche et enseignement ainsi que le dialogue entre les différentes disciplines académiques.

19 salles de cours hybrides et salles projets

150 postes de travail pour les doctorants

5 espaces de séminaires et de valorisation dédiés à la recherche

Une salle d’ateliers artistiques composée de 2 plateaux

Une galerie d’exposition

Une Maison des Sciences Po, lieu de contact entre les communautés extérieures et internes

Une bibliothèque de plus de 200 places

23 500 ouvrages en accès libre

3 cours et jardins dont un amphithéâtre en plein air et un potager participatif

Un accès direct au jardin et aux locaux du 13 Université

Une cafétéria de 147 places

Un patrimoine exceptionnel à valoriser

Quatre siècles d’histoire ont marqué le lieu depuis l’établissement des Dominicains en 1632. Les travaux de transformation du site se sont attachés à remettre à nu les trames originelles et à témoigner de toutes les « vies » passées du lieu, en mettant en valeur les éléments de grande valeur historique et patrimoniale : préservation de l’authenticité des façades, restauration des décors, galerie du cloître, création d’espaces paysagers correspondant au potager et au jardin du cloître, conservation de canons rappelant deux siècles d’utilisation militaire…

Sciences Po, accompagné par le cabinet JLL comme assistant à maîtrise d’ouvrage, a choisi le projet d’une équipe qui associe créativité architecturale et ingénierie universitaire :

Un campus ouvert sur la ville et sur le monde

Au sein de ses 14 000 m², le 1 Saint-Thomas regroupe :

La cour René Seydoux

Portant désormais le nom de celui qui fut Secrétaire général de l’École libre des sciences politiques entre 1928 et 1936, la cour René Seydoux (ex-cour Sébastopol) accueille dans ses bâtiments les espaces dévolus aux chercheurs, leur garantissant calme et lumière.

L’aménagement conjugue un vocabulaire paysager sobre, venant marquer le temps long, avec des bancs-oeuvres de l’artiste colombien Iván Argote, portant des messages conçus par des étudiants. 

 

Le jardin Rachel Lambert Mellon

Nommée en hommage à une philanthrope américaine mécène des jardins de l’université de Georgetown et de la Maison-Blanche à Washington DC, l’ancienne cour Treuille de Beaulieu accueille un jardin suspendu et un potager participatif à l’emplacement du verger des Dominicains. Entièrement creusée sur deux niveaux, elle comporte, à son niveau inférieur,  une allée semi-ouverte longeant les locaux professionnels de l’École de journalisme.

 

La cour Gribeauval

Foyer central du nouveau campus, la cour Gribeauval relie les espaces de vie, de travail et d’échanges : bibliothèques générale et de recherche situées le long de la verrière, cafétéria, Pavillon de l’Innovation, espaces pédagogiques et espace libre pour les étudiants.

Entourée par les Écoles et les centres de recherche, elle crée un espace dynamique de circulation, qui constitue aussi un cadre exceptionnel pour l’organisation d’événements.

 

 

Le Pavillon de l’Innovation

Seule construction nouvelle du site, soutenue par la Région Île-de-France, le Pavillon de l’Innovation anime un écosystème intégré autour de l’entrepreneuriat, du numérique et de l’intelligence artificielle. Ses deux étages supérieurs portent le nom de McCourt Institute. Le pavillon abrite également la cafétéria, des espaces libres de travail et le Centre pour l’entrepreneuriat.

Cette plateforme d’innovation, d’une nature inédite et fortement connectée à l’écosystème francilien, va permettre de démultiplier les interactions entre chercheurs, étudiants, enseignants et partenaires des secteurs professionnels autour des problématiques concrètes d’innovation, afin de les transformer en opportunités entrepreneuriales et de créer les circuits courts vers l’action et l’expérimentation de solutions nouvelles et durables. 

Les salons scientifiques

Le salon portant le nom de Marguerite de Witt – Schlumberger se situe dans le bâtiment séparant la cour René Seydoux et la cour Gribeauval. Il fait partie d’un ensemble constitué de trois salons d’apparat, créés par les militaires, qui ont été restaurés dans le respect des prescriptions patrimoniales. Ces salons accueillent les soutenances de thèses et tous types d’événements scientifiques. 

 

La Maison des Sciences Po

Située entre la cour René Seydoux et la cour Gribeauval en rez-de-chaussée, la Maison des Sciences Po est un espace de réception et de réunion destiné à rapprocher les communautés externes et internes, en particulier à créer des liens entre les donateurs, alumni, entreprises et fondations partenaires, avec les étudiants et chercheurs.

Financement par le mécénat : 20 M€

L’acquisition et la rénovation du 1, Saint-Thomas représentent un budget de près de 200 millions d’euros :

Nommez un espace

Que vous soyez une entreprise, une fondation ou un donateur particulier, nous vous proposons d’inscrire votre nom sur des lieux emblématiques du futur campus parisien.

Campus 2022

Quel sera le visage de Sciences Po en 2022 ? Celui d’un campus d’envergure internationale, au coeur de Paris et à la pointe des innovations éducatives. Baptisé Campus 2022, notre projet de futur campus parisien affirme l’ancrage historique de Sciences Po au coeur de la cité et participe à son rayonnement.

close