"Toxique"

Finalist for the Albert Londres Prize
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

 

“Toxique” authored by Philippe and Statius named a finalist for the Albert Londres Prize, France highest journalism award


“Toxique,” a book co-authored by Sebastien Philippe, a research scholar and lecturer with Princeton University’s Program on Science and Global Security (SGS) and Associate Faculty with the Nuclear Knowledge Program at Sciences Po Paris’ Center for International Relations; and Tomas Statius, a journalist from the French investigative media Disclose, is one of four finalists for the Albert Londres Prize -- France highest journalism award, named in honor of journalist Albert Londres. Created in 1932, it was first awarded in 1933 and is considered the French equivalent of the Pulitzer Prize.


The news was announced today by Hervé Brusini, president of the Albert Londres Prize Committee during the 2021 Assises Internationales du Journalisme.


“Our project sought to break new grounds at the intersection of investigative journalism and scientific research to advance the public interest, ” said Philippe and Statius. “It is an incredible honor to be recognized by the Albert Londres Prize Committee.”


The book is the result of a two-year exploration of the consequences of French nuclear testing in the Pacific and the continued struggle of local communities and veterans to seek justice and compensation. It finds that more than 90% of the Polynesian population was likely exposed above the threshold necessary for compensation during the period of atmospheric testing – 10 times more than is currently believed based on existing government studies.


A video summarizing the results of the investigation, produced by Disclose and Interprt, a collective of architects who designed the project website, in partnership with SGS, is also in competition for the DIG Awards recognizing the best international investigative journalism videos and films of the past year. 


The winner of the Albert Londres prize will be announced on November 15, 2021.

Tags :

Benoît Pelopidas

Repenser les choix nucléaires
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

« Le livre de Benoît Pelopidas constitue une précieuse contribution au débat en cours sur l’armement nucléaire. […] À travers un examen approfondi des recherches les plus récentes consacrées à la politique nucléaire et à l’histoire de ces armements, Benoît Pelopidas propose une analyse perspicace et originale de notre dilemme actuel. Il bâtit une argumentation solide à l’encontre du discours qui voudrait nous faire croire que la détention d’armes nucléaires et leur prolifération sont inévitables, tandis que leur abandon serait inconcevable. […] Explorant les conditions requises pour un choix éclairé et démocratique sur cette question, il s’attache à fournir tous les éléments nécessaires à la compréhension des différentes options disponibles. […] En présentant de manière pédagogique l’alternative à laquelle nous sommes confrontés, l’ouvrage de Benoît Pelopidas apporte une contribution décisive au débat en cours sur l’avenir nucléaire de la planète. […] Il nous aide à mieux comprendre le problème nucléaire auquel nous sommes tous confrontés et comment nous devrions y faire face. »

David Holloway, Professeur émérite d’histoire internationale et de science politique à l’Université Stanford (USA), auteur de Stalin and the Bomb et The Soviet Union and the Arms Race, (extraits de la préface)

 

« Dans un livre riche et reposant sur une argumentation brillante, Pélopidas met en cause le raisonnement selon lequel les armes nucléaires sont essentielles à la sécurité et le désarmement constitue le rêve des naïfs. De manière convaincante, il démontre au contraire que ces deux choix politiques, la dissuasion et le désarmement, sont des paris sur des vulnérabilités trop souvent obscurcies par les activistes des deux bords. Il les expose et montre notamment que les partisans de la dissuasion sous-estiment le rôle de la chance dans l'évitement d'explosions nucléaires non-désirées. »

Richard Ned Lebow, Professeur de théorie politique internationale, département de War Studies, King’s College, Londres, auteur de Forbidden Fruit: Counterfactuals and International Relations et We all lost the Cold War (avec Janice Stein).

 

« Un livre important. Fruit d’une recherche minutieuse dans les archives de participants clés de l’histoire nucléaire doublée d’entretiens, Repenser les choix nucléaires offre une analyse et une critique originales de la politique nucléaire de la France et des compréhensions usuelles des armes nucléaires en général. Tout comme les travaux précédents de son auteur, cette étude bouleverse en profondeur les idées reçues. Que vous soyez d’accord ou pas, Repenser les choix nucléaires est incontournable. »

Matthew Evangelista, Professeur d’histoire et de science politique à l’Université de Cornell (USA) auteur de Innovation and the Arms Race et Unarmed Forces. The Transnational Movement that ended the Cold War

Tags :
Back to top