Le Centre de recherche de l'école de droit

Un centre de recherche généraliste et critique

L’École de droit de Sciences Po n’est pas seulement un lieu d’enseignement, mais constitue également une unité de recherche (EA 4461), regroupant une vingtaine de professeurs, une quarantaine de chercheurs doctorants, des chercheurs affiliés et des post-doctorants qui qui y sont attachés. Le centre de recherche est le laboratoire d’accueil du Programme doctoral de droit de Sciences Po.

Les recherches menées à l’École de droit ont notamment pour ambition de décloisonner la recherche juridique, de cerner les trajectoires historiques et les fondements théoriques des objets juridiques, d’identifier les territoires émergents du droit et d’analyser les enjeux juridiques de la globalisation. L’équipe de recherche couvre un large spectre des branches du droit, en particulier le droit international, la propriété et la propriété intellectuelle, les droits humains, la théorie et l’histoire du droit, le droit civil et économique, le droit comparé, le droit européen, ou encore l’arbitrage international ou encore le droit du genre et des discriminations.

Trois axes principaux caractérisent les recherches collectives du centre de recherches de l’École de droit, au-delà des recherches individuelles riches et variées de ses membres.

  • Cultures juridiques :  Mobilisant les ressources de l’anthropologie, de l’histoire ou encore du droit comparé, l’école de droit poursuit de nombreuses recherches sur les cultures juridiques (échanges et porosité de systèmes de droit), et sur les modes de raisonnement, d’argumentation et d’écriture propres à la pensée du droit, ses usages et ses opérations.
  • Globalisation : L’école de droit a développé une approche critique particulière des transformations globales de la société et du droit qui et s’attache à expliciter les contours et le contenu d’un « droit global » et à penser le droit en proposant une approche non « stato-centrée » de la production des normes, en s’attachant au droit transnational globalisé et aux règles relevant de la soft law.
  • Dimensions économiques du droit : L’école de droit travaille à saisir les formes d’économisation du droit, les liens qui s’établissent entre le marché et les normes, notamment autour de ses recherches en analyse économique du droit, autour des thématiques de la politique de la concurrence et de l’innovation, les big data, et les défis environnementaux.  Des travaux sont également été développés sur les transformations contemporaines de la propriété, les communs, la responsabilité et les obligations.

Les recherches menées au sein du centre de recherche de l’École de droit s’inscrivent dans une analyse critique du droit, une ouverture interdisciplinaire et une approche globale et comparative.

L’École de droit a également cofondé et anime le Centre Bentham et le Law and Economics Policy Institute (LEPI) (eng.). S’y ajoute une implication de l’école dans le projet CIVICA (eng.) – particulièrement sur le thème « Europe revisited », coordonné par Loïc Azoulai.

Séverine Dusollier assure la direction du Centre de recherche de l’École de droit depuis septembre 2020.

Découvrir le centre de recherche

Retour en haut de page