Master Governing the large metropolis

Se former à la gouvernance des grandes métropoles mondiales

Objectifs

Voyage d'étude à Manille ©Ateneo de Manila

Les métropoles à croissance rapide font face à de grandes difficultés. En effet, les acteurs publics et privés sont confrontés à d’énormes problèmes d’urbanisation pour fournir des services essentiels et des biens collectifs de base. Eau, électricité, eaux usées, infrastructures de mobilité, santé et services sociaux, éducation, risques environnementaux... chaque secteur est soumis à l’intensité et au rythme des changements démographiques, économiques, technologiques et climatiques.

La gouvernance et la mise en œuvre des politiques dans les grandes métropoles ne sont pas habituelles. Elles ont une intensité et une vitesse très différentes de celles des petites et moyennes villes. Les professionnels et cadres travaillant dans de grandes métropoles ont besoin d’une éducation dédiée, pour comprendre comment travailler dans des contextes caractérisés par une grande productivité économique mais également une grande instabilité économique. Des opportunités mais aussi des problèmes massifs de ségrégation, d’inégalité, de dégradation de l’environnement, de pollution, de violence, de congestion et de conflits intergroupes.

Le master Governing the Large Metropolis (GLM) vise à préparer les étudiants à travailler dans ces environnements difficiles. Le but du programme est de former de jeunes professionnels qui prendront en charge la conception et la mise en œuvre des politiques publiques dans la gouvernance des grandes villes à l’avenir. Il s’agit d’une formation unique au monde permettant d’acquérir les compétences techniques et politiques.

Il ne s’agit pas d’un master conçu pour acquérir des compétences permettant de travailler dans tous les contextes urbains. Il n’est pas bien adapté pour ceux qui souhaitent travailler dans les petites et moyennes villes d’Europe. Enfin, ce n’est pas une formation pour se préparer à travailler en France.

Orientations

Voyage d'étude à Manille ©Ateneo de Manila

Un mélange de cours théoriques interdisciplinaires, d’études de cas, de méthodes et de formation professionnelles.

Le master associe une solide formation en :

  • Sciences sociales (avec des cours en sociologie, sciences politiques, droit, économie, analyse des politiques et géographie appliquée au développement métropolitain) 
  • Études régionales (sur la métropole africaine, la métropole arabe et méditerranéenne, la métropole sud-asiatique, la métropole latino-américaine, la métropole chinoise et la métropole nord-américaine) 
  • Politiques sectorielles (politiques culturelles, politiques de logement, politiques de mobilité, services publics urbains, planification, intégration des immigrants, planification) 
  • Formation méthodologique rigoureuse en méthodes qualitatives, quantitatives et SIG (système d’information géographique
  • Compétences en gestion et compétences professionnelles (la formation professionnelle est dispensée la première année à travers un capstone; la deuxième année, des études de cas et des ateliers sont enseignés par des professionnels issus d’organisations internationales - UNESCO, OCDE, UNHabitat - des ONG et des entreprises privées).

Le programme est enseigné totalement en anglais avec un grand accent mis sur les questions de comparaison. Aucune recette prête à l’emploi n’est fournie, et aucun conte de fée sur les "meilleures pratiques de bonne gouvernance" : le programme forme les étudiants avec une approche critique et des compétences de gestion fortes afin d’être compétent pour mettre en œuvre la politique urbaine dans des environnements critiques.

Les étudiants tirent également parti de techniques d’apprentissage actives avancées : ateliers avec des professionnels, visites de terrain, soutien à la rédaction académique, rédaction collective pour un rapport sur le voyage d’étude dans une grande métropole, travail d’équipe sur un capstone commandé par un organisme privé ou public (référence, analyse comparative internationale, étude de cas,…).

Des relations systématiques sont nouées avec des professionnels et des groupes de recherche urbains, y compris avec des villes comme Bogota, Lima, México, Buenos Aires, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Los Angeles, Chicago, New York, Beyrouth, Istanbul, Le Caire, Manille, Bombay, New Delhi, Jakarta, Pékin, Shanghai, Tokyo, Nairobi, Lagos et Johannesburg.

En savoir plus sur le programme du Master Governing the Large Metropolis.

Débouchés

Voyage d'étude à Manille ©Ateneo de Manila

Trois principaux types de postes

  • Cadres (il s’agit de la principale voie professionnelle) 
  • Entrepreneurs (les étudiants peuvent suivre une formation offerte par le Centre d’entrepreneuriat de Sciences Po) 
  • Chercheurs (par un parcours Recherche en partenariat avec l’École Doctorale de Sciences Po). 

La Vocational Statement : pendant toute la durée du master, les étudiants sont aidés dans leurs cours et dans leur orientation professionnelle par un exercice de bilan professionnel régulier. Nous aidons les étudiants à discerner leur projet professionnel et à trouver un moyen de le réaliser.

Se préparer à une carrière dans un marché du travail dynamique

Les anciens de GLM sont dispatchés dans les régions du monde entier. Ils travaillent dans :

  • Entreprises de services publics (eau, transport, élimination des déchets, énergie, égouts) 
  • Promoteurs privés et consultants internationaux dans les grandes métropoles 
  • Agences d’urbanisme, agences de développement économique, organisations politiques urbaines 
  • L’environnement, la santé, la sécurité et les organisations alimentaires 
  • ONG de différents secteurs (gouvernance démocratique, environnement, logement, développement, culture…) 
  • Gouvernements urbains et régionaux 
  • Organisations des Nations Unies 
  • Réseaux de villes (UCLG, 100 villes résilientes, C40, ICLEI...) 
  • Fondations privées et groupes de réflexion. 

Vous pouvez contacter certains d’entre eux par l’intermédiaire de l'association In Situ.

Retour en haut de page