Pour une nouvelle gouvernance des algues vertes

Pour une nouvelle gouvernance des algues vertes

Penser le système agro-alimentaire dans son ensemble
La clinique de l'École de droit de Sciences Po
  • Vue sur les algues vertes de la réserve naturelle de la baie de Saint-BrieucVue sur les algues vertes de la réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc

Pour des raisons sanitaires, écologiques, économiques et sociales, la lutte contre la prolifération des algues vertes est un enjeu majeur pour la Bretagne. Depuis plusieurs décennies, nous pouvons remarquer que la gouvernance en matière d’algues vertes et de pollutions azotées visent les agriculteurs et agricultrices dans leurs pratiques, or, ce ciblage atteint aujourd’hui ses limites. Effectivement, ils/elles sont loin d’être les seul.e.s act.eur.rice.s du système agro-alimentaire !

Ce rapport indépendant (PDF, 945 Ko) présente ainsi des propositions de politiques publiques pour élargir la focale dans la lutte contre les algues vertes en Bretagne, dans une perspective systémique, au-delà des seul.e.s agricult.eur.rice.s. Il a été produit dans le cadre du projet "Gouverner les pollutions azotées au-delà des agricult.eur.rice.s", du programme clinique Justice Environnementale et Transition Écologique par :

L'équipe estudiantine a été supervisée durant l'année par :

  • David Kanter, professeur d'études environnementales à l'université de New York et vice-président du International Nitrogen Initiative. Ses recherches portent sur les nouvelles options politiques permettant de lutter contre la pollution par les nutriments et sur la manière de gérer la transition vers un système agroalimentaire mondial compatible avec les objectifs de développement durable. David Kanter est également professeur invité à l'École de droit de Sciences Po.

EN SAVOIR PLUS

Crédit photo : shutterstock / photofort 77

Tags :
Retour en haut de page