Admissions : en 2020, un nouveau record de candidatures malgré un contexte inédit

Admissions : en 2020, un nouveau record de candidatures malgré un contexte inédit

Plus d'informations sur les admissions 2020
  • Bilan des admissions 2020 @Sandrine Gaudin - Sciences PoBilan des admissions 2020 @Sandrine Gaudin - Sciences Po

Dans un contexte inédit et bousculé, le bilan des admissions 2020 révèle une attractivité solide pour Sciences Po avec un nombre record de près de 22 000 candidatures. Au total, près de 4800 nouveaux étudiants issus de 132 pays ont rejoint nos cursus de premier cycle, de master et de doctorat, maintenant une sélectivité stable à 22%. 

> Consultez le bilan complet sur Calameo 

Au Collège universitaire (bachelor) : 11 000 candidats de tous les horizons

Des candidatures stables voire en hausse malgré un contexte inédit

Les lycéens étaient près de 11 000 à se présenter à l’entrée au premier cycle en 2020 (en incluant les programmes de doubles diplômes nationaux et internationaux), un chiffre proche des 11 123 candidats de 2019. 

Fait remarquable en pleine pandémie mondiale, les candidatures de la procédure internationale ont même augmenté de plus de 7% par rapport à 2019, avec 2347 candidats. Pour 2020, la procédure nationale (par examen) a attiré 5 791 candidats, un chiffre quasi identique à l’année précédente (5 794 en 2019). La procédure des Conventions éducation prioritaire a rassemblé 896 candidats (857 en 2019). Avec les 170 admis de 2020, cette procédure CEP a permis, en 20 ans d’existence, d’accueillir 2 264 élèves.

Toutes procédures confondues, les admis représentent 2195 élèves (contre 1 960 admis en 2019) soit une sélectivité de 20% (contre 18% en 2019).

Qui sont les candidats et les admis ? 

Les candidats en bachelor sont issus de 1600 lycées en France et 1300 lycées dans le monde. Au global, les nouveaux admis en bachelor représentent 132 pays différents, et 34 % d’entre eux sont issus de lycées à l’étranger. Parmi eux, près de la moitié viennent d’un autre pays européen, 20% d’Asie, 14 % du continent américain, et 17% d’Afrique. 

En France, les deux tiers des admis viennent désormais des régions hors Île-de-France (58 %). 

En master, des candidats et des admis de plus en plus divers

Cette année, 9 814 candidats se sont présentés à l’entrée en master, soit 10% de plus qu’en 2019 (8 952). 

Une hausse remarquable intervient pour les candidats de la procédure internationale, qui étaient 4633 à se présenter en 2020, soit 22 % de plus qu’en 2019 (3801 candidats). Côté procédure française, la tendance reste stable avec 3806 candidats (contre 3771 en 2019). Idem pour les 1375 étudiants qui ont candidaté pour les doubles diplômes nationaux et internationaux (1380 en 2019). Le taux de sélection reste stable à 24% (contre 23% en 2019). 

Pour la procédure française, les candidats viennent d’horizons très divers avec une vingtaine de domaines d’études représentés, parmi lesquels on peut citer les études juridiques (16% des candidats français), les classes préparatoires littéraires (13%), ou la science politique et la sociologie (11%). Certaines filières continuent de progresser parmi les candidatures : + 19 % venant d’écoles d’ingénieur, + 13 % d’écoles de commerce ou encore + 9 % d’études en économie.

Des étudiants de plus en plus internationaux

2344 élèves ont été admis en master (ils étaient 2047 en 2019). Venant de 93 pays différents, les deux tiers (68 %) de ces nouveaux admis le sont par la voie internationale ou des doubles diplômes internationaux. Les États-Unis, la Chine et l’Allemagne sont les trois pays d’origine les plus représentés parmi les nouveaux étudiants de master, qui sont à 61 % des étudiantes. 

Autre record en 2020, celui des des candidatures en thèse, avec 459 candidatures, soit près de 40% d’augmentation en un an, et 61 admis en doctorat dans l’une des cinq disciplines enseignées à l’École de la recherche. 

> Consultez le bilan complet

L’équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus :

Des épreuves 2020 adaptées à la crise sanitaire 

Au global, les procédures d’admission ont pu se dérouler dans le respect des exigences de sélections. 

En bachelor, la phase d’admissibilité a pu se dérouler dans son format réglementaire habituel (les épreuves écrites de la procédure française ont eu lieu les 22 et 23 février 2020). 

Des adaptations ont été apportées dans la phase d’admission : 

  • pour la procédure française : l’entretien d’admission a été remplacé par une seconde étude détaillée du dossier de candidature
  • pour la procédure CEP et la procédure internationale, l’entretien d’admission a été maintenu mais s’est déroulé en visioconférence. 

En master, procédure française : la phase d’admissibilité s’est déroulée dans son format réglementaire habituel. Les entretiens d’admission ont été remplacés par une nouvelle analyse de dossier (à l’exception des candidats à l’École de journalisme).  

Pour la procédure d’admission internationale en master, en double diplôme, en master en un an et en thèse : ces procédures se sont déroulées dans leur format réglementaire habituel. 

Back to top