Pueblos indígenas en Salitre: las medidas cautelares solicitadas a Costa Rica por la CIDH

 

Nicolas Boeglin (*)

Versión del 24-05-2015

OPALC TV - David Recondo sur la démocratie communautaire dans la région mexicaine de Oaxaca

Réalisée par Gustavo Pastor et Jarib Zagoya.

Toutes les interviews d'Opalctv

La politique latino-américaine vue par ses acteurs et analystes.

 

Visite du Président équatorien Rafael Correa au Campus de Poitiers, novembre 2013.

 

 

 

 Interview de la Présidente costariecienne Laura Chinchilla au Campus de Poitiers, novembre 2013.

 

Rios Montt : un procès qui divise le Guatemala

  • Sciences PoSciences Po

 

Yvon Le Bot (CNRS) sur l'évolution des mouvements indigènes, mai 2013.

Toutes les interviews d'OPALC TV

 

Pour visionner la suite de l'inverview cliquer ici.

Suite Yvon Le Bot (CNRS) sur l'actualité des mouvements indigènes en Amérique latine, mai 2013.

Réalisée par Gustavo Pastor et Aurélie Blanchet.

Carmen Salazar-Soler (CNRS) sur les conflits sociaux au Pérou, février 2012.

Réalisée par Gustavo Pastor et Aurélie Blanchet (en espagnol).

Les suites du conflit de Bagua: abrogation des décrets

Ecrit le 18 juin 2009

Suite à une visite du premier ministre, Simon Yehuve, dans la Selva centrale à San Ramon, lundi dernier, le pouvoir exécutif a décidé d'abroger les décrets législatifs 1090 et 1067. L'abrogation doit aujourd'hui, jeudi 18 juin, être légiférée au Congrès. L'Union Nationale, parti conservateur de l'opposition, veut contraindre l'abrogation des textes à la démission du premier ministre. Face à la multiplication des mobilisations depuis le massacre de Bagua, le gouvernement a dû reculer.

Mobilisations des communautés indigènes de l’Amazonie au Pérou : Pourquoi le massacre de Bagua?

Ecrit le 15 juin 2009

Vendredi 5 juin, la confrontation entre les communautés indigènes de l’Amazonie et le gouvernement s’est achevée dans un bain de sang à Bagua, ville de la province de l’Amazonas au nord est du pays. Depuis plus de deux mois, les indigènes, soutenus par les gouvernements locaux et régionaux, bloquaient les routes afin de pousser le parlement à abroger une série de décrets législatifs qui entre en contradiction avec leur droit constitutionnel et la protection de l’environnement.

Le Président bolivien Evo Morales à Sciences Po, février 2009