Accueil>Formations>Master gouvernance des grandes métropoles

Master gouvernance des grandes métropoles

Section #objectif

Se former à la gouvernance des grandes métropoles

Les grandes villes du monde entier sont dynamiques et regorgent d'opportunités. Les métropoles mondiales sont également confrontées à d'importants défis dans les domaines du logement, des transports, des nouvelles technologies, du changement climatique, de la croissance économique et des services publics. Le programme de master, Gouvernance des Grandes Métropoles (Governing the Large Metropolis), forme des professionnels de l’urbain capable d’élaborer des solutions innovantes dans les secteurs public et privé pour bâtir la ville du futur.

Section #objectifs

Objectifs et compétences

  • Sciences sociales (cours en sociologie, science politique, droit, économie, analyse des politiques, et géographie appliquée au développement métropolitain)
  • Études régionales (Afrique, Chine, Amérique latine, Moyen-Orient, Amérique du Nord, Asie du Sud, Asie du Sud-Est)
  • Politiques sectorielles (planification urbaine et métropolitaine, logement, transports, services publics et infrastructures (eau, énergie, assainissement), villes intelligentes et gouvernance numérique, bien-être local et politiques sociales, migration, environnement et durabilité)
  • Formation méthodologique en méthodes qualitatives, quantitatives et GIS (Système d'information géographique)
  • Compétences en gestion et compétences professionnelles (projet collectif et voyages d’études ; la deuxième année, des études de cas et des ateliers sont enseignés par des professionnels issus d’organisations internationales, d’ONG et des entreprises privées).

Des relations systématiques sont nouées avec des professionnels et des groupes de recherche urbains, y compris avec des villes comme Bogota, Lima, México, Buenos Aires, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Los Angeles, Chicago, New York, Beyrouth, Istanbul, Le Caire, Manille, Bombay, New Delhi, Jakarta, Pékin, Shanghai, Tokyo, Nairobi, Lagos et Johannesburg.

Section #structure

Structure du programme

   

Télécharger la structure du programme

Première année

Au premier semestre, les étudiants abordent des sujets pluridisciplinaires tels que la politique publique, la politique numérique et l'urbanisme, en mettant l'accent sur les compétences en recherche. Ce semestre se concentre sur le développement des compétences en rédaction académique et professionnelle, le travail d'équipe (projet collectif) et le perfectionnement de la prise de parole en public. Le semestre 2 met l'accent sur l'expérience pratique à travers le voyage d'études, des cours de droit, d’économie, de statistiques et des spécialisations par régions.

Deuxième année

Le semestre 3 est dédié au projet professionnel, avec une formation en gestion de projet, en compétences en politique et en outils pratiques. Les étudiants collaborent avec des professionnels et choisissent leurs spécialisations. Le semestre 4 est dédié à une immersion professionnelle complète, nécessitant un stage d'au moins 14 semaines. Les étudiants rédigent soit un rapport de stage, soit une thèse professionnelle, qui implique un travail de recherche lié à leur stage.

Les étudiants peuvent choisir de partir en échange universitaire dans des universités partenaires : Université de Hong Kong, Politecnico di Milano, Université Renmin de Chine, UCL Bartlett School of Planning, Université d'Amsterdam, Université de Zhejiang et UCLA (voir ci-dessous).

Les étudiants inscrits dans la filière entrepreneuriale (voir ci-dessous) doivent passer le semestre à l'Incubateur de Sciences Po pour développer leurs projets. Ils peuvent assister à des ateliers spéciaux pour concevoir leur business plan, leur organisation et leur stratégie marketing. À la fin du semestre, ils doivent soumettre un rapport d'entreprise.

Les étudiants inscrits dans la filière de recherche (voir ci-dessous) doivent passer le semestre dans une grande métropole (en dehors de l'Europe), mener des recherches de terrain et rédiger un mémoire d'ici la mi-mai. Ils travaillent sous la supervision d'un membre du corps professoral du Master GLM, constitué par un comité conjoint de l'École Urbaine et de l'École de la Recherche de Sciences Po.

Section #maquettes
Section #DD

Double-diplôme avec TISS (Inde)

Le double master Développement urbain international avec le Tata Institute of Social Sciences (TISS) à Mumbai en Inde permet acquérir des compétences en analyse comparative, en gouvernance urbaine conciliés à une expérience de terrain en Europe et en Inde. 

Section #parcours

Les parcours spécialisés (optionnels)

Les étudiants qui souhaitent s'orienter vers un doctorat peuvent s'engager dans un parcours recherche en sociologie ou en science politique, dès le second semestre de la scolarité (Responsables du programme : Laurent Fourchard). La filière Recherche est organisée en collaboration avec l'École de la recherche de Sciences Po et ouvert à tout étudiant du master GLM au second semestre. Cependant, une sélection des candidats est réalisée par un comité mixte de l'École urbaine et l'École de la recherche pour poursuivre la filière l'année suivante. La sélection n'est pas basée sur un nombre restreint de places mais sur les aptitudes du candidat. Le niveau scolaire des candidats, leur motivation et leurs recherches préliminaires proposées sont prises en compte. 

Les étudiants qui souhaitent ouvrir leur propre start-up, ou qui veulent acquérir des compétences pour travailler dans une start-up, ou bien qui souhaitent se familiariser avec les techniques de gestion ouverte des petites et moyennes entreprises traitant de sujets métropolitains peuvent s'engager dans le parcours entrepreneurial. Il est organisé en collaboration avec le Centre entrepreneurial de Sciences Po et ouvert à tous les étudiants du master GLM au deuxième semestre. Il est ensuite soumis à un processus de sélection par un comité mixte de l'École urbaine et du Centre entrepreneurial à la fin du deuxième semestre. Les étudiants peuvent suivre des cours spécifiques aux deuxième et troisième semestres et rejoindre l'incubateur de Sciences Po pour recevoir un soutien en matière de gestion, de financement et de marketing autour d'un projet d'entreprise.

Les étudiants qui souhaitent se spécialiser sur les villes d’Afrique ont la possibilité de choisir au second semestre des cours orientés sur la gouvernance et les activités informelles des grandes villes africaines. Ils s’engagent à suivre un capstone en lien avec les questions urbaines en Afrique, et effectuent le troisième semestre en échange à l’IEP de Bordeaux. Cette école reconnue internationalement pour son expertise du continent africain propose des cours spécifiques sur l’économie, l’anthropologie et les sciences politiques appliquées aux villes africaines. Durant le semestre 4, les étudiants réalisent un stage dans un pays d’Afrique (Responsable du programme Laurent Fourchard). 

Quelques étudiants intéressés par les questions de gouvernance et de planification territoriale des grandes métropoles mondiales peuvent également réaliser un semestre d’échange avec la « Luskin School of Public Affairs au département Urban Planning de UCLA. Ainsi,  chaque année, au troisième semestre trois étudiants du master GLM se rendent à UCLA au département de Planning pour suivre des cours sur l’aménagement et la planification, le développement régional, la mondialisation ainsi que des cours d’analyse quantitative.  (Responsable du programme Patrick Le Galès). 

Section #debouches

Débouchés en gestion des villes et métropoles

Trois principaux types de postes

  • Cadres (il s’agit de la principale voie professionnelle) 
  • Entrepreneurs (les étudiants peuvent suivre une formation offerte par le Centre d’entrepreneuriat de Sciences Po) 
  • Chercheurs (par un parcours Recherche en partenariat avec l’École de la Recherche de Sciences Po). 

Le Vocational Statement : pendant toute la durée du master, les étudiants sont aidés dans leurs cours et dans leur orientation professionnelle par un exercice de bilan professionnel régulier. Nous aidons les étudiants à discerner leur projet professionnel et à trouver un moyen de le réaliser.

Se préparer à une carrière dans un marché du travail dynamique

Les anciens de GLM sont dispatchés dans les régions du monde entier. Ils travaillent dans :

  • Entreprises de services publics (eau, transport, élimination des déchets, énergie, égouts) 
  • Promoteurs privés et consultants internationaux dans les grandes métropoles 
  • Agences d’urbanisme, agences de développement économique, organisations politiques urbaines 
  • L’environnement, la santé, la sécurité et les organisations alimentaires 
  • ONG de différents secteurs (gouvernance démocratique, environnement, logement, développement, culture…) 
  • Gouvernements urbains et régionaux 
  • Organisations des Nations Unies 
  • Réseaux de villes (UCLG, 100 villes résilientes, C40, ICLEI...) 
  • Fondations privées et groupes de réflexion. 

Vous pouvez contacter certains d’entre eux par l’intermédiaire de l'association In Situ.

Section #alumni

Témoignages d'alumni

    Section #contacts

    Contacts

    Responsable scientifique : Sukriti Issar

    Secrétariat pédagogique et suivi des étudiants internationaux : Antoine Tisserant

    Responsable pédagogique : Cyriel Pelletier

    En savoir plus