n° 108 | Élargissement du poème | Marielle Macé

, 1

À l’heure où l’on s’interroge sur le statut du vivant et du non-vivant, de l’humain ou du non-humain, les choses nous occupent comme des agents actifs du monde, qui agissent autant sur nous que le contraire. Marielle Macé redonne aux poètes la primeur de les avoir traitées autrement, de les avoir regardées, écoutées, entendues comme ...