Dans le cadre de son projet "Participation citoyenne et gouvernance", développé en partenariatavec la Fondation pour les progrès de l'homme (FPH) et Transparence Colombie, l'OPALC annonce la sortie d'un ouvrage collectif, sous la direction de Claire Launay et Olivier Dabène, avec des contributions de Damien Larrouqué, Antoine Maillet, Antoine Faure, Sebastián Carrasco, Rocio Annunziata, Ana Carolina G

Les élections présidentielles et législatives de 2019 doivent ou non confirmer le virage conservateur de 2015.

Le président Maurio Macri a fait le pari de l'amélioration de la situation économique en signant un accord avec le FMI. L'efficacité des réformes prévues dans l'accord sera au centre de la campagne.

L'OPALC propose deux éclairages sur ces réformes économiques:

Henry Kissinger con Jorge Rafael Videla.Imagen extraída extraída de  artículo  sobre el Plan Cóndor 


 

Nicolás Boeglin (*)

Les élections présidentielles

Réalisée par Gustavo Pastor et Gilda Di Carli.

La politique latino-américaine vue par ses acteurs et analystes.

 

Visite du Président équatorien Rafael Correa au Campus de Poitiers, novembre 2013.

 

 

 

 Interview de la Présidente costariecienne Laura Chinchilla au Campus de Poitiers, novembre 2013.

 

Le rapport 2013 de l'OCDE concernant l'évaluation de l'éducation (PISA) met en évidence un retard considérable de l'Amérique latine par rapport au reste du monde. En dépit de progrès, notamment au Brésil, l'écart demeure important avec la moyenne des pays de l'OCDE.

Voir les résultats pour:

Le rapport 2013 de Transparency International, place une nouvelle fois l'Amérique latine parmi les continents les plus corrompus du monde. Seuls l'Uruguay et le Chili font figure d'exception. Le Venezuela se classe à la 160ème et Haïti à la 163ème position, sur un total de 177 pays.

  • Sciences PoSciences Po
  • Sciences PoSciences Po
Retour en haut de page