Ultimo Jueves: Présentation de livre: le street art en Amérique latine

avec Olivier Dabène (Sciences Po)
26 novembre, 17h-19h

En hommage à la revue cubaine Temas qui, depuis 2002, organise des débats publics tous les derniers jeudis de chaque mois à La Havane, l’OPALC propose

Selon le rapport 2016 sur les objectifs de développement durable, l'Amérique latine est la région du monde en développement où les femmes occupent le plus de sièges parlementaires.

L'Amérique latine a réalisé d'importants progrès dans l'ensemble des 17 catégories d'objectifs, à l'exception de la violence.

Consulter le rapport en suivant ce lien

 

Le rapport 2015 du World Justice Project sur l'Etat de droit dans le monde montre une Amérique latine mal classée. Le Venezuela, tout particulièrement, affiche le plus faible indice du monde (seuls 102 pays sont étudiés).

L'indice d'Etat de droit utilisé repose sur 47 indicateurs regroupés autour de 9 variables (contraintes sur les pouvoirs de l'Etat, corruption, transparence, droits fondamentaux, ordre et sécurité, justice...).

Le rapport 2015 de l'Institut d'économie et de paix fait état de légers progrès de l'Amérique latine. Le pays le plus paficifique du continent, le Chili, est en 27ème place dans le monde, soit son meilleur classement depuis 2009. Au Mexique, cinq Etats sont classés en zone rouge ("régions les moins pacifiques du monde") contre 12 en 2012.

Le rapport sur base sur une batterie de 23 indicateurs consultables sur le site du projet Vision of Humanity.

Dans sa livraison 2015 du Panorama social, la CEPAL présente des données nouvelles sur la démographie du continent. Outre le vieillissement de la population, il apparaît que la part de la population vivant à l'étranger est supérieure à 10% dans une dizaine de pays.

 

La CEPAL publie une nouvelle édition de son classique Annuaire statistique. La ferme régression des inégalités dans les années 2000 se confirme. Il faudra toutefois attendre la prochaine édition pour mesure l'impact de la crise économique.

Nouveau séminaire animé par Kevin Parthenay

L'OPALC lance un nouveau séminaire consacré à l'étude comparative du régionalisme. Animé par Kevin Parthenay, il associe des spécialistes d'Amérique latine (Kevin Parthenay, Olivier Dabène Lorena Oyarzun, Giovanni Agostinis), Afrique (Daniel Bach), Asie (David Cameroux, Mark Beeson) et Europe (Adrien Fauve, Samuel Faure, Christian Lequesne)

Les séminaires ont lieu au CERI aux dates et horaires suivants:

11 février, 15h - 18h

31 mars, 14h - 17h

28 avril, 15h - 18h

26 mai, 15h - 18h

30 juin, 15h - 18h

 

Selon le rapport de l'OIT sur l'emploi en Amérique latine en 2015, pour la première fois depuis 5 ans, le chômage est reparti à la hausse en 2015, passant de 6,2% à 6,7%. Il a toutefois baissé au Mexique (de 5% à 4,4%), augmenté légèrement en Amérique centrale (8,2% à 8,5%) et plus nettement en Amérique du sud (6,8% à 7,6%), principalement en raison des mauvais résultats du Brésil. Le chômage frappe en priorité les femmes et les jeunes.

La livraison 2015 sur rapport sur le terrorisme dans le monde de l'Institute for Economics and peace, montre que les villes latino-américaines les plus violentes affichent des taux d'homicide supérieurs à ceux des villes du monde les plus affectées par le terrorisme.

  • Consulter le rapport en suivant ce lien

 

L'Amérique latine a atteint un certain nombre d'objectifs du millénaire (pauvreté, faim, mortalité infantile...), mais certains pays accusent un retard, et dans certains domaines, des efforts restent à accomplir (gaz à effets de serre). La CEPAL fait un bilan actualisé pour les années 2000 - 2012 dans un rapport intitulé América latina y el Caribe, una mirada desde los objectivos de desarrollo del milenio.

Retour en haut de page