Wetzel, Ehrard

Date: 
4 Novembre, 2009
Auteur: 
Bovy Daniel

Juriste de formation, Wetzel (1903-1975) obtint un poste au Bureau de la politique raciale en 1935. En 1939, il devint délégué de toutes les questions raciales auprès du chef de l’administration civile de Posen (Poznan). Le 25 novembre 1939, il rédigea (avec l’aide de G. Hecht) un rapport secret intitulé « La question du traitement de la population des anciens territoires polonais en fonction des critères politiques raciaux : l’émigration forcée des Polonais et des Juifs » (IMT, document PS 660). Il fut ensuite référent racial au Ministère de l’Est (Ostministerium ) de Rosenberg. Il est entré au service de Brack pour l’action T4 et dans ses fonctions, il adressa la lettre au commissaire du Reich pour les territoires de l'Est, Lohse, le 25 octobre 1941, l’informant que Victor Brack (chancellerie du Führer) apporterait son aide dans l’élaboration de camions à gaz destinés à assassiner en masse les Juifs à l’Est. Il prit part régulièrement à des conférences concernant la Solution finale, notamment celles qui furent tenues au département IVB4 d’Eichmann les 6 mars et 27 octobre 1942. Il est l’auteur de la lettre adressée au commissaire du Reich pour les territoires de l'Est, Lohse, le 25 octobre 1941 l’informant que Victor Brack (chancellerie du Führer) apporterait son aide dans l’élaboration de camions à gaz destinés à assassiner en masse les Juifs à l’Est.

Au sein de son administration, Wetzel, en tant qu’expert racial, critiqua l’insuffisance des projets de Konrad Meyer-Hetling présentés en 1941 (son plan était intitulé « Planung und Aufbau im Osten »). Wetzel prévoyait l’immigration à l’est de quatre millions d’Allemands en dix ans et un minimum de dix millions en vingt ans. Meyer prévoyaient d’expulser ou d’exterminer « seulement » 31 millions d’Européens de l’Est. En avril 1942, Wetzel, quant à lui, évaluait le « bon » chiffre entre 46 et 51 millions. Il prévoyait la déportation de 80 % à 85 % de la population polonaise, de 64 % de la population ukrainienne et de 75 % de la population de Biélorussie. Ceux qui resteraient devraient être « germanisés » ou assassinés. Le plan proposé revint chez Himmler qui indiqua que le projet devait être mis en oeuvre complètement au maximum vingt ans après la fin de la guerre. Après la guerre, Wetzel fut interné en URSS mais libéré en 1955. Il occupa des fonctions administratives au sein du Land de Basse Saxe pendant deux ans avant d’être pensionné en 1958 pour raison de santé.

 

MADAJCZYK, S, 1994, Vom Generalplan Ost zum Generalsiedlungsplan . Munich: Friedrich-Meinecke-Institut der Freien Universität Berlin.

KLEE, E., 2005, Das Personenlexikon zum Dritten Reich. Wer war was vor und nach 1945? Frankfurt am Main: Fischer.

KEMPNER, R.M.W., 1961, Eichmann und Komplizen , Zürich: Europa Verlag.

Citer cet article

Bovy Daniel, Wetzel, Ehrard , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 4 Novembre, 2009, accéder le 17/02/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/wetzel-ehrard, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page