von Stülpnagel, Otto and Carl-Heinrich

Date: 
3 Novembre, 2009
Auteur: 
Fontaine Thomas

Cousins, ces deux généraux de la Wehrmacht sont de 1940 à 1944 les deux principaux commandants de l’administration militaire en France occupée (Militärbefehlshaber in Frankreich, MBF). Otto von Stülpnagel (1878 – 1948), jusque-là commandant adjoint de la région militaire de Vienne, prend ses fonctions le 25 octobre 1940. Le Haut Commandement de l’armée souhaitait un exécutif fort : le nouveau chef du MBF, âgé de 61 ans, a les qualités pour ce poste. Mais il quitte prématurément ses fonctions le 16 février 1942, à la suite de l’important différend qui l’oppose à Berlin sur la manière de mener la politique répressive en France occupée. 

Il est remplacé par son cousin, Carl-Heinrich von Stülpnagel (1886 – 1944), un autre général d’infanterie qui avait commandé le IIe Corps d’Armée au cours de la campagne de France. A la fin du mois de juin 1940, ce dernier devient président de la Commission allemande d’Armistice à Wiesbaden avant de commander, de février à novembre 1941, la 17e Armée en Biélorussie. Il quitte son poste de Commandant militaire après l’attentat manqué contre Hitler, le 20 juillet 1944 : condamné à mort pour y avoir participé, il est exécuté. A la Libération, son prédécesseur fut traduit devant un tribunal militaire français, mais se suicida dans la prison du Cherche-Midi en février 1948 (G. Eismann, 2005).

Citer cet article

Fontaine Thomas, von Stülpnagel, Otto and Carl-Heinrich, Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 3 Novembre, 2009, accéder le 21/11/2019, https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/von-stulpnagel-otto-and-carl-heinrich, ISSN 1961-9898