V. P. Singh (25 Juin 1931-27 Novembre 2008)

Date: 
10 Septembre, 2012
Auteur: 
OEMV

Vishwanath Pratap Singh fut le septième Premier Ministre de l'Inde. Né à Allahabad (Uttar Pradesh, UP) dans une famille princière de Rajputs, il est adopté par le Rajah de Manda, Bahadur Ram Gopal, à qui il succède en 1941. Il étudie à Allahabad puis à l'Université de Pune où il obtient une licence de sciences et une autre de droit. Il entre en politique en adhérant au PdC d'Allahabad et s'y fait remarquer par son honnêteté sans faille, ce qui lui ouvre les échelons supérieurs du Parti. En 1980, après la victoire du PdC aux élections de l'assemblée de l'UP, Indira Gandhi le nomme Premier ministre de l'Uttar Pradesh. Son mandat n'est pas facile car il lui faut faire face au massacre de Moradabad et à la polémique des fausses rencontres, issue de son action contre le banditisme rural de l'UP. En 1984, il est nommé Ministre des Finances de l'Inde, puis Ministre de la Défense de Rajiv Gandhi. Son attention pour les finances publiques lui fait découvrir des irrégularités dans une transaction avec le groupe d'armement suédois Bofors et le scandale qui s’en suit éclabousse Rajiv Gandhi. V. P. Singh est alors démis du Cabinet et, en 1987, expulsé du PdC. Il est accompagné de plusieurs dissidents qui forment avec lui le Jan Morcha (Singh, Arun Nehru, Arif Mohammed Khan). Deux ans plus tard, il fond celui-ci dans le Janata Dal avec le Lok Dal et le Congrès (S) ; puis le JD est fédéré avec des partis régionaux, le DMK (Dravida Munnetra Kazhagam), le TDP (Telugu Desam Party) et l'AGP (Asom Gana Parishad). Le Front national ainsi formé sous l'égide de Singh remporte une majorité relative aux élections de 1989, formant un gouvernement de coalition avec les communistes et le BJP. Il prend Devi Lal comme Vice-Premier ministre. Mais le Front national est vite divisé entre un V. P. Singh porteur de programmes de justice sociale via la recommandation Mandal, et un BJP préoccupé de nationalisme hindou. L'Affaire d'Ayodhya prend en outre des proportions croissantes : le Ram Rath Yatra de L. K. Advani doit être arrêté manu militari à Bihar, mais les kar sevaks parviennent tout de même à endommager la Mosquée de Babur. Le BJP retire immédiatement son soutien à V. P. Singh qui accepte le vote de défiance avec une rare dignité. Il laisse ainsi la place à son rival Chandra Shekhar, qui ne dure que quelques mois. V. P. Singh est atteint de cancer en 1998. Il en meurt en 2008, non sans être resté un conseiller et un mentor respecté.

Citer cet article

OEMV , V. P. Singh (25 Juin 1931-27 Novembre 2008) , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 10 Septembre, 2012, accéder le 17/02/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/v-p-singh-25-juin-1931-27-novembre-2008, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page