Streckenbach, Bruno

Date: 
3 Novembre, 2009
Auteur: 
Bovy Daniel

Quand les troupes nazies envahirent la Pologne, Heydrich créa cinq Einsatzgruppen chargés de suivre les cinq corps d’armée. Ces « cadres de l’extermination » furent augmentés plus tard de bataillons de police d’ordre et de Waffen SS issus des Totenköpfe des camps. Le commandant d’un de ces Einsatzgruppen en activité d’août 1939 au 20 novembre 1939 fut Bruno Streckenbach (1902-1977). Le 31 octobre 1939, il informa Hans Frank, gouverneur général de l’Est, de l’intention de Himmler de procéder à l’évacuation de la totalité des Juifs issus des régions qui venaient d’être « annexées » au Reich tandis que dans le même temps près d’un million de polonais de bonne souche devaient être « importés » dans le Reich afin d’y être « dépolonisés ». Il succéda à Best en juillet 1940, en tant que responsable du département du RSHA (service de sécurité du Reich) s’occupant de la formation des futurs Einsatzgruppen . Il fut muté, à sa demande, dans la Waffen SS en 1942. Lors du procès de Nuremberg, il a été accusé par Ohlendorf d’avoir transmis, lors de la première réunion concernant les missions des Einsatzgruppen l’ordre d’extermination à la mi-juin 1941. A la question de savoir qui donna l’ordre, Ohlendorf déclara que l’ordre d’extermination fut donné pour la première fois via Himmler et Heydrich. Le chef du Sonderkommando 7, Walter Blume témoigna aussi dans ce sens. Une autre réunion eut lieu le 17 juin 1941 au bureau de Heydrich à Berlin. Le 2 juillet, ils reçurent des instructions écrites. D’avril 1944 au 8 mai 1945, Streckenbach fut commandant de la 19e unité Waffen SS lettons en fonction à l’Est. Fait prisonnier par les Russes en 1945, il est relâché en 1955.

 

WILDT, Michael, Der Hamburger Gestapochef Bruno Streckenbach», in: BAJOHR, F., SZODRZYNSKI, J. (Eds.), 1995, Hamburg in der NS-Zeit . Hambourg : Ergebnisse.

Citer cet article

Bovy Daniel, Streckenbach, Bruno , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 3 Novembre, 2009, accéder le 27/04/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/streckenbach-bruno, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page