Rosenberg, Alfred

Date: 
3 Novembre, 2009
Auteur: 
Bovy Daniel

Rosenberg (1893-1946) fut un des premiers à s’affilier au parti nazi. En 1923, il reprit le magazine Völkischer Beobachter. Rosenberg gagna l’estime de Hitler par sa maîtrise des théories antibolchevique, antisémite et ultranationaliste largement inspirées des Protocoles des Sages de Sion, de Houston Stewart Chamberlain et de Gobineau. Quand Hitler fut emprisonné, il reprit temporairement la gestion du NSDAP. En 1927, il publia un livre prônant la conquête d’un Lebensraum (espace vital) afin de préserver la race aryenne face à l’expansionnisme bolchevique et en 1934, Le Mythe du vingtième siècle .

Le livre ne commença à se vendre qu’à partir du moment où le cardinal Faulhaber en commenta des passages au cours d’une conférence épiscopale. Il fut mis à l’index par le Vatican en février 1934. À partir de 1940, il fut à la tête de l’Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg , un service chargé du pillage d’objets d’art et de mobilier appartenant aux Juifs et aux institutions juives (bibliothèques, etc.). Le 17 juillet 1941, Rosenberg fut nommé Ministre du Reich pour les territoires occupés de l’Est, ce qui lui donnait la responsabilité de la gestion civile des territoires de l’Est. En 1943, il reçut une dotation de Hitler de 250 000 Reichsmark. Condamné à mort le 1er octobre 1946, il a été pendu le 16.

CECIL, R., 1972, The Myth of the Master Race, Alfred Rosenberg and Nazi ideology , Londres : Dood Mead.

PIPER, E., 2005, Alfred Rosenberg: Hitlers Chefideologe . Munich : Karl Blessing.

Citer cet article

Bovy Daniel, Rosenberg, Alfred, Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 3 Novembre, 2009, accéder le 17/02/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/rosenberg-alfred, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page