Reginald Dyer

Date: 
6 Septembre, 2012
Auteur: 
OEMV

Passé à la postérité sous le nom de « Boucher d’Amritsar », cet officier de l’armée Indienne (force coloniale des Indes britanniques) connut une carrière en dents de scie. Né en Inde dans une famille de boxwallahs (employés du secteur commercial, méprisés par les administrateurs et les militaires), il entre à l’Académie de Sandhurst où il échoue à intégrer la cavalerie, devant se contenter de l’infanterie. En 1919, il commande une brigade à Jullundur (Pendjab) et décide d’y proclamer la loi martiale. Fervent impérialiste, il ne semble pas avoir été raciste : il est en excellent termes avec ses soldats indiens, notamment les Sikhs. Ceux-ci le font d’ailleurs Sikh d’honneur (jusqu’à Amritsar, après quoi il ne put évidemment plus porter le titre). Il commence alors à se croire investi de la mission de protéger l’Empire britannique de la subversion. Le 13 avril 1919, il fait tirer délibérément sur la foule non-armée à Amritsar, apparemment sans en avoir de remords. Il devient un symbole de la cause impérialiste, et le journal conservateur Morning Post collecte 26 317 livres pour assurer sa défense. Face aux pressions exigeant sa démission, il tient bon jusqu’en jJuillet 1920, date à laquelle il démissionne « volontairement » et se retire en Angleterre où il meurt en 1927 après une attaque en 1822. Sa biographie par Collett (2005) est particulièrement exhaustive et excellente.

Citer cet article

OEMV , Reginald Dyer , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 6 Septembre, 2012, accéder le 17/02/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/reginald-dyer, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page