Raoul Wallenberg

Date: 
10 Septembre, 2012
Auteur: 
OEMV

Diplomate suédois en poste à Budapest, Wallenberg se servit de ses fonctions et de son statut diplomatique pour sauver en 1944 la vie d’un grand nombre de Juifs hongrois. Il délivra des passeports temporaires, faisant passer leurs bénéficiaires pour des citoyens suédois dans l’attente de leur rapatriement. Il négocia également avec des dignitaires nazis (dont Eichmann) l’annulation de déportations, sauvant entre 20 000 et 100 000 Juifs. Il sauva d’autres Juifs en faisant acheter par l’ambassade des maisons sur lesquelles il faisait hisser le drapeau suédois, donnant ainsi le bénéfice de l’extraterritorialité à ses occupants. Il leur conférait également un « passeport de protection », sans valeur légale, mais suffisant pour tromper un temps les nazis. D’autres Juifs étaient logés à l’ambassade même. Wallenberg fut arrêté le 17 janvier 1945 par les Soviétiques. On ignore ce qu’il advint de lui par la suite, mais certains suggèrent qu’il mourut en captivité. Ses frères gardèrent le secret sur son sort malgré les propositions formulées par Harry Truman et Simon Wiesenthal de les aider dans l’enquête. Raoul Wallenberg a été fait citoyen d’honneur des Etats-Unis en 1981, du Canada en 1985 et d’Israël en 1986 puis Juste parmi les Nations en 1996.

Citer cet article

OEMV , Raoul Wallenberg , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 10 Septembre, 2012, accéder le 27/04/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/raoul-wallenberg, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page