Pavelić, Ante

Date: 
31 Mai, 2010
Auteur: 
Tomic Yves

Né dans un village d’Herzégovine, Bradina na Ivan, Ante Pavelić (1889-1959) a terminé sa scolarité à Zagreb où il a effectué des études supérieures de droit. Lycéen, il adhère au Parti croate du droit (HSP), dont il devient l’un des dirigeants en 1918. En 1921, il est élu conseiller municipal de Zagreb. En 1927, il est élu député à l’Assemblée du royaume des Serbes, Croates et Slovènes sur la liste du Bloc croate. Il se prononce pour l’indépendance de la Croatie. Après la proclamation de la dictature par le roi Alexandre, le 6 janvier 1929, il s’exile à l’étranger, à Vienne puis à Sofia où ils signent un accord avec les nationalistes macédoniens pour détruire la Yougoslavie. Le 17 juillet 1929, il est condamné par contumace par le Tribunal pour la protection de l’Etat. Il trouve ensuite refuge en Italie où fin 1930, il fonde une organisation nationaliste révolutionnaire secrète Ustaša, l’Organisation révolutionnaire croate (UHRO).

A partir de 1931, il créé des camps d’entraînement en Italie et en Hongrie. Il organise l’attentat de Marseille contre le roi de Yougoslavie pour lequel il est de nouveau condamné à mort par contumace. Sous les pressions de la France, il est arrêté en octobre 1934 et emprisonné à Turin jusqu’en 1936. A la suite de l’accord entre la Yougoslavie et l’Italie conclu en avril 1937, il dissout les camps de l’organisation Ustaša et est maintenu en détention jusqu’en 1939. Il revient en Croatie le 15 avril 1941 en tant que chef (poglavnik) de l’Etat croate indépendant (Nezavisna država Hrvatska) et nomme le 16 avril un gouvernement dans lequel il occupe les fonctions de président du cabinet et de ministre des Affaires étrangères.

Il instaure en Croatie un régime totalitaire inspiré de l’Allemagne nazie qui conduit une politique de terreur, en particulier contre les Serbes, les Juifs et les Roms. Il fuit Zagreb le 6 mai 1945 et s’installe en Argentine en passant par l’Autriche et l’Italie. A la suite d’un attentat le visant le 10 avril 1957, il quitte l’Argentine pour l’Espagne.

Source : 1997, Tko je tko u NDH : Hrvatska 1941.-1945. , Zagreb : Minerva

Citer cet article

Tomic Yves, Pavelić, Ante, Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 31 Mai, 2010, accéder le 20/09/2019, https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/pavelic-ante, ISSN 1961-9898