Ne Win

Date: 
10 Septembre, 2012
Auteur: 
OEMV

Né en 1910, Shu Maung (Ne Win de son nom de guerre) ne passe que deux ans au Département de biologie de l’Université de Rangoun (1929-1931) avant de rejoindre l’association nationaliste Dobama Asiayone (« Nous les Birmans »). Recruté par les services secrets japonais en 1940, il devient avec Aung San l’un des rente Camarades entraînés au Japon. Il est parmi les fondateurs de l’Armée d’Indépendance de la Birmanie (AIB). Seul commandant-en-chef du Tatmadaw en 1949, il lance plusieurs opérations de contre-insurrection contre les Karen, Mon, Shan et Karenni.

Chef de l’administration militaire par intérim de 1958 à 1960, il finit par organiser un coup d’Etat contre le gouvernement démocrate d’U Nu en mars 1962 et établit un autocratie militaire inspirée par une « Voie birmane vers le Socialisme ». Après vingt-six ans de pouvoir incontesté, il démissionne en juillet 1988 face au mouvement en faveur de la démocratie, mais reste influent au sein du nouveau Conseil d’Etat pour la Restauration de la Loi et l’Ordre (CERLO) qui prend le pouvoir en septembre 1988. Il meurt en 2002.

Citer cet article

OEMV , Ne Win , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 10 Septembre, 2012, accéder le 11/12/2019, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/ne-win, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page