Mihailović, Dragoljub

Date: 
31 Mai, 2010
Auteur: 
Tomic Yves

Officier de l’Armée du royaume de Yougoslavie, Dragoljub Mihailović (1893-1946) devient attaché militaire à Sofia en 1935 puis à Prague en 1936. En mai 1937, il devient le chef d’état-major de la Division de la Drave établie à Ljubljana. En avril 1938, il occupe le poste de commandant du 39e régiment d’infanterie à Celje. Promu au grade de colonel en 1939, il est muté à l’Académie militaire de Belgrade. Commandant au sein de la Seconde armée yougoslave établie en Bosnie pendant la guerre d'avril 1941, il se replie en Serbie occidentale avec ses hommes dans la région de la Ravna Gora, située entre les villes de Valjevo et Čačak après avoir refusé de reconnaître la capitulation du pays le 15 avril. Ayant fait le choix de la résistance aux forces de l’Axe, Draža Mihailović fonde, durant l’été 1941, un état-major embryonnaire sous le nom de Commandement des unités četnik de l’Armée yougoslave. Ces unités sont rebaptisées peu de temps après « unités militaro-četnik » (Vojno-četnicki odredi ).

En novembre 1941, le gouvernement yougoslave en exil nomme Draža Mihailović commandant des forces patriotiques demeurées en Yougoslavie. A cette occasion, les forces četnik sont renommées « Armée yougoslave dans la patrie » (Jugoslovenska vojska u Otadžbini , JVUO) afin de souligner la continuité militaire et étatique avec la Yougoslavie d’avant-guerre. En janvier 1942, Draža Mihailović est nommé ministre des Armées, de la Marine et de l’Aviation par le gouvernement yougoslave en exil. Bien qu’essentiellement militaire, le mouvement de la Ravna Gora se dote d’une aile politique en août 1941 en créant un Comité national central du royaume de Yougoslavie (Centralni nacionalni komitet Kraljevine Jugoslavije, CNK) censé réunir les chefs de partis politiques demeurés dans le pays, les représentants d’organisations patriotiques et des intellectuels de renom. Draža Mihailović est opposé à une lutte précipitée contre les Allemands : il souhaite préserver au maximum la population serbe de pertes inutiles et préfère attendre le moment le plus opportun pour lancer une insurrection contre les forces d'occupation.

Bien que présenté par la presse occidentale, anglaise et américaine, comme le chef du premier mouvement de guérilla dans l'Europe occupée, Draža Mihailović n'initie aucun combat d'envergure contre les forces d'occupation. Au contraire, ayant fait des partisans communistes ses principaux ennemis, les forces armées qui se réclament de son mouvement seront conduites à collaborer avec les Italiens et les Allemands en particulier en 1943. Face à l’entrée de l’Armée rouge en Serbie, il se réfugie dans le nord de la Bosnie en septembre 1944. Arrêté en mars 1946, il est jugé du 10 juin au 15 juillet 1946, date à laquelle il est condamné à mort.

 

Source : Nikolić, K., 2005, General Dragoljub Mihailović, 1893-1946, Belgrade : Zavod za Udžbenike i nastavna sredstva

Citer cet article

Tomic Yves, Mihailović, Dragoljub , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 31 Mai, 2010, accéder le 21/07/2019, https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/mihailovic-dragoljub, ISSN 1961-9898