Kaltenbrunner, Ernst

Date: 
9 Novembre, 2009
Auteur: 
Bovy Daniel

Ernst Kaltenbrunner (1903-1946) est né dans une petite ville de province en Haute-Autriche. Membre du NSDAP en 1930. Membre des SS autrichiennes en 1931. Il connut la prison à plusieurs reprises. En 1937, il devint le chef de la SS autrichienne. Promu par Hitler à l’Anschluss au grade de Chef de brigade SS. En 1940 devient HSSPF (chef de police SS) et en 1942, à la mort de Heydrich, il est désigné à sa place à la tête du RSHA (service de sécurité du Reich), position qu’il occupa jusqu’à la fin de la guerre.

Il contrôla avec Himmler l’appareil policier mais aussi l’administration de la Solution finale. Il ne fit preuve d’aucun état d’âme. Ainsi lors de la liquidation de Varsovie (1944), il refusa de libérer des Juifs et provoqua la déportation de 50 000 à 70 000 d’entre eux. Il est responsable de la déportation de nombreux Juifs vers Theresienstadt. Son pouvoir grandit à la fin de la guerre au moment où les attentats menacent directement Hitler. C’est lui qui, après l’attentat du 20 juillet, « régla les comptes ». En 1944, il reprit le contre-espionnage jusque là sous la responsabilité de Canaris. Lors de son procès, il déclara qu’il a été dommage que des crimes aient été commis mais qu’il n’y avait aucunement pris part.

SMELSER, R., SYRING, E., ZITELMANN, R., 1999, «Ernst Kaltenbrunner – Chef des Reichssicherheitshauptamtes», Die braune Elite 1 , Darmstadt : Wissenschaftliche Buchgesellschaft, pp. 159-172.

Citer cet article

Bovy Daniel, Kaltenbrunner, Ernst , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 9 Novembre, 2009, accéder le 27/04/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/kaltenbrunner-ernst, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page