Jodl, Alfred

Date: 
3 Novembre, 2009
Auteur: 
Bovy Daniel

Officier d’artillerie pendant la Première Guerre mondiale, Alfred Jodl (1890-1946) fut nommé ministre de la Défense nationale en 1935 et général en chef du bureau des opérations du commandement suprême de la Wehrmacht (OKW). A partir de 1938, il seconda Keitel jusqu’en 1945. Fidèle à Hitler, il fut membre du gouvernement éphémère de Dönitz et signa à Reims la reddition des forces armées allemandes. Il fut condamné à mort à Nuremberg pour ses responsabilités militaires et pour avoir signé les ordres d’exécution de prisonniers de guerre. Il fut pendu le 16 octobre 1946 mais en 1953, il fut acquitté à titre posthume par un tribunal de Munich.

SCHEURIG, B., 1991, Alfred Jodl. Gehorsam und Verhängnis. Biografie . Frankfurt a.M. : Ullstein.

Citer cet article

Bovy Daniel, Jodl, Alfred , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 3 Novembre, 2009, accéder le 27/04/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/jodl-alfred, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page