Indira Gandhi (19 Novembre 1917-31 Octobre 1984)

Date: 
10 Septembre, 2012
Auteur: 
OEMV

Fille de Jawaharlal Nehru, elle est Premier Ministre d'Inde de 1966 à 1977 puis de 1980 à sa mort en 1984. Née en 1917 dans la puissante famille Nehru, elle étudie au Shantiniketan de Rabidranath Tagore et au Sommerville College à l'Université d'Oxford. Elle tient son nom du Parsi Feroze Gandhi qu'elle épouse en 1942. Après avoir été l'assistante non-officielle de son père, elle devient ministre fédérale après sa mort en 1964 puis remplace Lal Bahadur Shastri comme Premier Ministre en 1966. La « vieille garde », la croyant facilement contrôlable, déchanta vite. Elle affirma rapidement une forte volonté et un grand sens politique. Elle poursuit la politique économique et industrielle de gauche de son père. Confrontée au Mouvement JP (Jayaprakash Narayan), elle est encouragée à recourir à des méthodes autoritaires par son plus jeune fils Sanjav. Après le jugement invalidant son élection de 1971, elle se sent contrainte de déclarer l'état d'urgence en juin 1975 jusqu'en 1977. Tous les chefs de l'opposition sont emprisonnés et les collègues d'Indira doivent se résoudre à une obéissance muette. Sanjav affiche son mépris pour les « politiques molles », menant de massives campagnes de stérilisation et d'éradication des bidonvilles à Delhi et dans l'Uttar Pradesh (UP), s'aliénant des pans entiers de la population, notamment les musulmans. Après dix-huit mois d'état d'urgence, Indira subit une cuisante défaite aux élections générales de 1977 mais remporte une nette victoire aux élections partielles de Chikmagalur (Karnataka) en 1978. Elle revient au pouvoir en 1980. Elle est profondément affectée par la mort de Sanjav dans un accident d'avion peu après. Sa politique évolue alors dans un sens pro-hindou, manifeste dans le traitement des émeutes interreligieuses et dans la tournure très violente prise en 1984 par le dialogue avec les Sikhs. L’armée est envoyée au Temple d'Or d'Amritsar, coupant court aux espoirs des séparatistes sikhs de Sant Bhindranwale, mais ceux-ci se vengent : le 31 octobre, Indira Gandhi est assassinée par ses deux gardes du corps sikhs. Des pogroms anti-Sikhs s'ensuivent. Son fils Rajiv lui succède.

Citer cet article

OEMV , Indira Gandhi (19 Novembre 1917-31 Octobre 1984) , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 10 Septembre, 2012, accéder le 17/02/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/indira-gandhi-19-novembre-1917-31-octobre-1984, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page