Grynszpan, Herschel

Date: 
4 Novembre, 2009
Auteur: 
Bovy Daniel

Fils d’un tailleur juif immigré de l’Est, Grynszpan (1921- ?) ne parvint pas à trouver du travail à cause des Lois de Nuremberg. Il obtint cependant un visa pour la Belgique où il ne resta que peu de temps avant d’émigrer à Paris. Pendant ce temps, en Allemagne, les Juifs avient été pris dans une rafle. La famille Grynszpan fut déportée vers Zbaszyn, une petite ville située à la frontière germano-polonaise. Herschel reçut une lettre terrible de sa soeur Berta qui expliquait la situation misérable dans laquelle la famille se trouvait. Elle demandait de lui envoyer un peu d’argent. Déboussolé, Grynszpan prit un révolver et alla à l’ambassade d’Allemagne à Paris. Reçu par un employé, vom Rath, il tira puis se laissa appréhender par la police française. L’avocat proposa à Grynszpan de plaider le crime passionnel en faisant passer vom Rath pour un homosexuel. A cause de la situation délicate de la France face à l’Allemagne, la détention provisoire de Grynzspan se prolongea et la procédure judiciaire s’enlisa tandis que d’autres considèrent que le procès serait l’occasion de mettre en cause le régime nazi.

Cet acte désespéré servit de prétexte aux nazis pour déclencher la Nuit de Cristal dans toute l’Allemagne, en Autriche et dans la partie tchèque des Sudètes au grand dam de Grynszpan qui en posant son geste pensait venir en aide aux Juifs. Hitler utilisa politiquement ce qui au départ n’aurait pu être qu’un fait divers. Alors que lors de l’assassinat du nazi Gustloff en Suisse, rien ne se passa, cette fois les nazis accélérèrent le processus visant à résoudre « la question juive » et déclarèrent peu de temps après, par la voix de Hitler, que si une guerre devait éclater, les victimes n’en seraient pas les Allemands mais les Juifs qui seraient exterminés.

Oublié dans les prisons françaises, Grynszpan en fut extrait après l’invasion de la France par les Allemands. A Berlin, le Ministère de la Propagande utilisa l’affaire Grynszpan contre les Juifs mais finalement le procès retentissant voulu par Goebbels n’eut pas lieu, Hitler ne voulant pas prendre le risque de faire passer vom Rath pour un homosexuel comme Grynszpan l’avait fait à Paris sur les suggestions de l’avocat Moro-Giafferi. A la libération, on ne trouva aucune trace de Grynszpan. On ignore encore aujourd’hui comment il est mort. 

BAREISS, A.-F., 2005, Herschel Feibel Grynszpan: Der Attentater Und Die Reichskristallnacht Eine Tatsachenerzahlung , Giessen : Haland & Wirth.

Citer cet article

Bovy Daniel, Grynszpan, Herschel , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 4 Novembre, 2009, accéder le 27/04/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/grynszpan-herschel, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page