Frank, Hans

Date: 
4 Novembre, 2009
Auteur: 
Bovy Daniel

Membre de la société Thulé puis du DAP, en 1920, Hans Frank (1900-1946) fut aux côtés de Drexler, Eckart et Feder pour participer à la rédaction en vingt-cinq points du programme nazi. Il participa au putsch de Hitler en 1923. En 1926, il participa à la réorganisation du parti nazi à la sortie de prison de Hitler. Il occupa diverses fonctions au sein du parti avant de devenir Gouverneur général de Pologne et Ministre du Reich sans portefeuille.

Lorsqu’il fut gouverneur général, il liquida l’intelligentsia polonaise et participe à l’extermination des Juifs. Frank voulut garder intact le potentiel économique de la Pologne occupée afin de le récupérer au profit de l’Allemagne mais il voulait aussi en débarrasser le plus vite possible les Juifs : « Nous devons détruire les Juifs là où nous les rencontrons et quand l’occasion se présente. Nous ne pouvons pas fusiller 3,5 millions de Juifs, ni les empoisonner mais nous pouvons les amener d’une manière ou d’une autre à l’extermination et ceci, en liaison avec les mesures telles qu’elles sont débattues dans le Reich. Le Gouvernement général doit devenir tout aussi judenfrei que le Reich » (Discours du 16.12.1941).

Lors de la conférence de Wannsee, Josef Bühler, son délégué suggéra que l’on commence à appliquer la solution finale d’abord au sein du Gouvernement général. Cependant Frank ne constitua pas le premier bras armé de Himmler dans la Pologne occupée. C’est le HSSPF (chef de la police SS) Krüger qui avait cette fonction. Frank et Krüger furent en conflit de manière récurrente. Frank parvint dans un premier temps à faire suspendre les déportations au sein du Gouvernement général et à démanteler la police auxiliaire de Globocnik dont les agissements augmentaient le ressentiment et la haine de la population contre les Allemands. Mais ce ne fut que provisoire. Frank tomba en disgrâce et fut même interdit de parole par Hitler. A partir de l’année 1944, le Gouvernement général ne put plus être géré suite aux circonstances de guerre. Après la guerre, Hans Frank fut jugé et condamné à mort. Il fut pendu en octobre 1946.

SCHENK, D., 2006, Hitlers Kronjurist und General-Gouverneur . Frankfurt : Fischer.

PRAG, W., Jacobmeyer, W., 1975, Das Diensttagebuch des deutschen Generalgouverneurs. in Polen. 1939- 1945 . Stuttgart : Deutsche Verlagsanstalt.

Citer cet article

Bovy Daniel, Frank, Hans , Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 4 Novembre, 2009, accéder le 17/02/2020, http://bo-k2s.sciences-po.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/frank-hans, ISSN 1961-9898
Retour en haut de page