KAMEL, Omar

Omar Kamel est un doctorant égyptien à l'École de droit de Sciences Po. Sa thèse, dirigée par le professeur Jean d'Aspremont, vise à identifier les discours de résistance en droit international et à diagnostiquer les tentatives d'émancipation inefficaces des pays du tiers monde.

Précédemment, Omar avait effectué des stages juridiques dans les bureaux de Baker & McKenzie à Paris et à Tokyo. En 2018, il a travaillé pour le Bureau du défenseur public fédéral à Baltimore, dans le Maryland, en tant qu'enquêteur stagiaire. En tant que Aitchison Fellow à l'université Johns Hopkins, Omar a également effectué des stages pour des membres de la Chambre des représentants au Congrès américain, ainsi que pour des groupes de réflexion sur la politique étrangère à Washington D.C.

Omar a contribué à des projets dans le domaine des droits civils et environnementaux avec la Clinique de l'École de droit de Sciences Po, tels que le projet juridique britannique et canadien sur la protection de la liberté des médias contre le contre-terrorisme et la législation sur l'ordre public, ou le projet sur l'évasion fiscale et la responsabilité environnementale des entreprises avec l'Association Sherpa.

Organisateur du programme de recherche Private International Law as Global Governance (PILAGG), Omar est également tuteur à la Clinique de l'École de droit de Sciences Po pour le projet Human rights, Economic Development and Globalization (HEDG) sur le logement avec le rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à un logement adéquat.

Titulaire d'un Master en droit économique de l'École de Droit de Sciences Po, avec une spécialisation en Gouvernance Mondiale, Omar est également titulaire d'une licence en sciences politiques et en droit international, avec un accent particulier sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

Contact : omar.kamel@sciencespo.fr

Retour en haut de page