L’obsolescence programmée du juge ?

Soraya Amrani Mekki, Professeure à l'Université Paris Nanterre

Séminaire de l’École de droit

Soraya Amrani Mekki

Le déploiement du numérique et des modes amiables de résolution des différends annonce-t-il la mort du juge ou sa renaissance ? Outils d’une indéniable utilité, notamment pour répondre aux contraintes budgétaires auxquelles doit faire face l'institution judiciaire, le numérique et l'amiable accompagnent un changement profond de l’office du juge. Cette évolution touche tant son office processuel (dématérialisation et externalisation de la mise en état) que juridictionnel (office différé dans le temps, et différent). Elle amène à repenser l'office du juge dans l'ensemble de l'architecture judiciaire, ce qui ne peut se faire sans penser la place du justiciable, son rapport au droit et à la justice.

Soraya Amrani Mekki est agrégée des facultés de droit, professeure à l'Université Paris Nanterre. Spécialisée en droit processuel, elle est co-auteure d'un ouvrage de Théorie générale du procès (PUF, coll. Thémis) et de Procédure civile (PUF col. Thémis). Elle dirige l'axe Justice judiciaire, amiable et numérique du Centre de droit civil des affaires et du contentieux économique, est responsable du Master 2 Droit privé fondamental et du DU Modes amiables de résolution des différends. Elle a été membre du conseil supérieur de la magistrature et vice-présidente de la commission nationale consultative des droits de l'homme.

Event details
Date: 
Jeudi, 11 Avril, 2019 - 12:45 - 14:15
Lieu: 
Sciences Po Law School, 13 rue de l’université, 75007 Paris, Room 410T (4th floor)
Retour en haut de page