Parcours

Ouvert uniquement aux étudiants titulaires d’un Master 2

Les trois années de doctorat (D1, D2 et D3) sont consacrées à l'élaboration, la rédaction et la présentation d'une thèse de doctorat en droit. Les doctorants font partie d’une communauté scientifique active et internationale et participent aux activités pédagogiques qui les préparent à une carrière universitaire.

La première année permet le développement de la thèse, la deuxième, qui se déroule souvent entièrement à l'étranger, donne au doctorant la possibilité de commencer à l'écrire et la troisième lui permet de la compléter à travers deux défenses académiques, l’une privée et l’autre publique.

DÉROULEMENT DE LA SCOLARITÉ

Première année (D1)

La première année du doctorat a pour objectif de permettre aux doctorants de développer un projet de recherche final et un plan de thèse avancé. Chaque doctorant est accompagné d'un superviseur majeur et d'un ou deux superviseurs mineurs. Chacun de ses superviseurs le reçoit au moins 4 fois par an pour lui suggérer de réviser sa liste de lecture et éventuellement pour lui confier diverses tâches (recensions, synthèses). Au cours de l’année, les doctorants suivent le cours de méthodologie obligatoire Droit et Méthodes. L'année académique se termine par la rédaction d'un article d'environ dix pages décrivant le projet de thèse (sujet, état d'avancement, projet de plan, bibliographie, etc.), qui sera présenté lors du colloque D1 puis discuté lors d'un examen oral de présentation des recherches devant un panel d'au moins 2 examinateurs (les différents superviseurs et éventuellement des lecteurs externes).

Cet article d'environ 10 pages sera envoyé deux semaines avant le colloque D1 à la communauté de l’École de droit (professeurs permanents, doctorants, doctorants invités et étudiants PIR). Après le colloque, une description de projet similaire ou modifiée sera envoyée aux membres du jury d’examen oral quelques semaines avant celui-ci et à l’administration du programme doctoral. Au cours de cette présentation orale, le jury examinera les connaissances du doctorant dans son domaine de recherche, sa maîtrise de la littérature, la maturité du projet et, éventuellement, le plan de sa thèse. A l'issue de cette présentation orale, le jury décidera de l'admission du doctorant en deuxième année du programme (D2) et accompagnera sa décision d'un rapport adressé à l'administration du programme doctoral.

Deuxième année (D2)

La deuxième année a généralement lieu dans l’une des universités partenaires du programme doctoral, mais dans certains cas, elle peut avoir lieu à l’École de droit de Sciences Po. Sous la supervision d'un professeur de l'université d'accueil et en coordination avec le superviseur principal, le doctorant doit rédiger au moins un chapitre de sa thèse. Ce chapitre sera présenté par le doctorant au cours du premier semestre de la troisième année (D3) lors du colloque D3. Le chapitre devra être envoyé quelques semaines avant la date fixée pour le colloque D3 à tous les superviseurs et à l’administration du programme doctoral, pour être partagé avec la communauté de l’École de droit. À la fin de la D2, un comité de suivi devra être constitué en un panel comprenant le ou les superviseurs mineurs et d'autres experts dans le domaine d'étude. Le superviseur principal ne participe pas à ce comité.

Le comité reçoit au début du mois de mai de la D2 une note décrivant le projet de doctorat, son avancement (par exemple, des travaux de terrain engagés), le plan des chapitres et une description plus élaborée que celle fournie dans le document du colloque D1. Le doctorant présente sa note et son projet général devant le comité de suivi qui doit se réunir au cours du mois de mai. À la suite de la réunion du comité avec le doctorant, les membres du comité de suivi adressent un rapport à l'administration du programme doctoral.

Troisième année (D3)

L’objectif de cette troisième année est d’avancer dans la rédaction de la thèse pour la finaliser et la défendre. Au cours du premier semestre de la D3, les doctorants présentent à la communauté de l’École de droit un chapitre complet de leur thèse lors d’un colloque D3. Le chapitre est envoyé avec un plan de la thèse et un court résumé à l’administration du programme doctoral qui le distribuera au moins deux semaines avant la date fixée pour le colloque D3. Le reste de l’année doit servir à terminer la thèse. Une fois la thèse terminée, les doctorants préparent une défense privée qui sera suivie d'une défense publique.

COMPÉTENCES PÉDAGOGIQUES ET PARTICIPATION DES ÉTUDIANTS À LA COMMUNAUTÉ ACADÉMIQUE DE SCIENCES PO

L’École de droit de Sciences Po est une communauté scientifique de taille volontairement restreinte, internationale et dynamique. Les doctorants ont des bureaux au sein de l'université et peuvent très facilement dialoguer avec les membres de la faculté permanente et les professeurs invités. Ils sont encouragés à participer aux activités scientifiques de l'École de droit (séminaires, symposiums, conférences) et peuvent contribuer à leur conception et à leur organisation, à condition que leur participation vienne enrichir leurs recherches.

  • Les doctorants enseignent un ou deux cours par an pour acquérir une expérience d’enseignement. Ces activités restent limitées afin d'éviter d'affecter leurs recherches.
  • Les doctorants ont accès aux cours et activités scientifiques proposés par d’autres écoles et départements de Sciences Po.

Les doctorants qui soutiennent avec succès leur thèse se voient décerner le Doctorat en droit par l’École doctorale de Sciences Po. Ce diplôme national confère le grade de docteur en droit.

Retour en haut de page