Newsletter de l'École de droit de Sciences Po

Newsletter de l'École de droit de Sciences Po

Juillet 2020
  • Illustration Newsletter sur écran d'ordinateur portable ©shutterstock/Julia TimIllustration Newsletter sur écran d'ordinateur portable ©shutterstock/Julia Tim

Chères lectrices et chers lecteurs,

Voici une dernière lettre d'information avant fermeture estivale. A dire vrai, l'emploi du mot "fermeture" n'est peut-être pas le meilleur, car les locaux de l'École de droit sont fermés au public depuis le début de la période confinement... Si je l'ai néanmoins utilisé, c'est pour insister sur cette idée que l'école de droit n'a pas pour autant arrêté son activité durant cette période si particulière et à de multiples égards dramatique. Grâce à l'engagement de la communauté académique, ses titulaires et ses vacataires, de son personnel administratif et de ses élèves, l'École a poursuivi l'ensemble de ses activités depuis les premiers jours de mars. Activités d'enseignement, activités éditoriales et manifestations diverses, au premier rang desquelles figurent la finale du Concours d'Arbitrage International de Paris et les travaux menés au sein des différents programmes de la Clinique. Que toutes et tous en soient chaleureusement remerciés. Grâce à vous, nous avons pu tenir nos engagements et achever au mieux cette année si particulière...

Particulière, cette année l'est encore mais à un titre plus personnel. Après onze années passées à la tête de l'École de droit en qualité de doyen, je cède la place à compter du 1er septembre à mon collègue et grand ami Sébastien PImont, qui assume déjà les fonctions de directeur scientifique de l'École après avoir dirigé le département droit de Sciences Po. Ce qui signifie que Sébastien connaît parfaitement notre maison et que la direction de l'École sera placée en d'excellentes mains pour les cinq années à venir. Aussi je ne doute pas que vous trouverez un immense plaisir à travailler avec lui qui, tout en demeurant toujours très attentif à toutes et à tous, sait si bien parler de droit civil, d'enseignement du droit et de théorie juridique... Si bien écrire aussi, ce que vous constaterez en lisant son premier éditorial. Pour ma part, et du moins pour l'année qui vient, je choisis une autre voie, résumée par ce vers de René Char : "Quand on a mission d'éveiller, on commence par faire sa toilette dans la rivière. Le premier enchantement comme le premier saisissement sont pour soi."

Je vous souhaite à toutes et à tous le meilleur été possible. Prenez soin de vous !

Avec ma fidèle amitié.

Christophe Jamin, doyen de l'École de droit

Lire la suite de la Newsletter

Tags :
Retour en haut de page