Le projet "Le droit humain à l'eau potable et à l'assainissement en France" obtient le prix Anthony Mainguené 2020

Le projet "Le droit humain à l'eau potable et à l'assainissement en France" obtient le prix Anthony Mainguené 2020

Un projet du programme HEDG de la Clinique
  • Logo de la Fondation Anthony MainguenéLogo de la Fondation Anthony Mainguené

Le projet "Le droit humain à l'eau potable et à l'assainissement en France" du programme Human Rights, Economic Development and Globalization (HEDG) de la Clinique de l'École de droit, se voit décerner le prix Anthony Mainguené 2020.

Mené en partenariat avec le collectif Coalition Eau et la Fondation Danielle Mitterrand - France Libertés, ce projet avait pour but cette année d'approfondir l'expertise du collectif Coalition Eau et de ses partenaires sur les enjeux liés au droit à l‘eau potable en France.

Les étudiantes ont mené à bien une analyse et une étude de cas sur le sujet de l’accès à l'eau potable des populations migrantes, notamment des femmes. Cette analyse comprend, après plusieurs mois de travail, un diagnostic des enjeux actuels et des blocages liés à la non reconnaissance du droit à l'eau ainsi que des pistes de solutions et recommandations à l'attention des acteurs publics et associatifs.

Le Prix Anthony Mainguené permettra à ce projet de se poursuivre l’an prochain.

Nous présentons toutes nos félicitations aux lauréates Juliette de Raigniac, Ivana Jiminez Barrios et Eline Achterberget ainsi qu’à leur tuteur Benjamin Michel pour ce prix.

Une cérémonie officielle de remise de prix sera organisée dès que possible. 

Tags :
Retour en haut de page