Le rapport à l'école des familles déclarant une origine immigrée

Enquête dans 4 lycées de la banlieue populaire
Marco Oberti - Mathieu Ichou
  • Photo : Francisco Gonzalez, Ecole Maternelle Henri Barbusse, Alfortville (CC BY)Photo : Francisco Gonzalez, Ecole Maternelle Henri Barbusse, Alfortville (CC BY)

Revue Population

Le rapport à l'école des familles déclarant une origine immigrée : enquête dans quatre lycées de la banlieue populaire

 Marco Oberti (OSC)Marco Oberti et  Mathieu IchouMathieu Ichou

Revue Population, volume 69, numéro 2014/4, p. 617-657

Présentation de l'article en français - English version (soon)

Cet article propose une analyse empirique du rapport à l’école des familles immigrées résidant dans des communes populaires de la périphérie parisienne. Les résultats se fondent sur l’analyse multivariée d’une enquête par questionnaires (N = 1191) ainsi que sur l’exploitation d’entretiens semi-directifs réalisés auprès des parents des élèves de quatre lycées du département de Seine-Saint-Denis. Nous montrons que l’origine migratoire fait des différences dans le rapport à l’école. C’est en particulier le cas pour la plus forte entraide éducative locale et les plus hautes aspirations scolaires des parents immigrés par rapport aux parents natifs de mêmes milieux sociaux résidant dans les mêmes quartiers. Parmi les familles immigrées, ce sont les parents originaires de Turquie et d’Asie pour qui le rapport à l’école diffère le plus de celui des parents natifs. Les premières ont davantage recours à l’entraide éducative de proximité, alors que les secondes sont caractérisées par des aspirations scolaires nettement plus élevées. Ces résultats militent pour une analyse plus systématique des caractéristiques et des expériences des migrants dans le pays d’origine pour éclairer leurs trajectoires et attitudes dans le pays d’immigration.

This article provides an empirical analysis of immigrant families’ relationship with the school system in workingclass suburbs of Paris. The findings are based on a multivariate analysis of a questionnaire survey (N = 1,191) as well as semi-structured interviews conducted with parents of students in four high schools in the Seine-Saint-Denis département. We show that a migration background shapes parents’ relationship with the school system. Stronger community educational support and higher educational aspirations are observed among immigrant parents compared to native parents of the same social backgrounds living in the same neighbourhoods.
Among immigrant families, parents from Turkey and Asia differ most with respect to native parents in their relationship with the school system. The former tend to turn much more often to their local community for educational support, while the latter are characterized by especially high educational aspirations. These findings call for future systematic analyses of migrants’ pre-migration experiences and characteristics in order to shed light on their subsequent trajectories and attitudes in the country of immigration.