Rabah Fadlallah (1845-1900)

Date: 
6 Septembre, 2012
Auteur: 
OEMV

Célèbre marchand d’esclaves né à Halfaya (Soudan) près de Khartoum, Rabah (son nom se transcrit aussi en Rabeh ou Rabîh, « le Gagneur ») fut probablement lui-même esclave dans sa jeunesse. Il commença sa carrière militaire dans l’armée du marchand d’esclaves soudanais Zubair Rahma Mansur al-Abbasi (qui se transcrit aussi en Zubayr, Zuber, Ziber ou Zobeir), participant en 1873à la conquête du Darfour menée par ce dernier. Quand Zubair est emprisonné au Caire, Rabah prend la tête des forces restantes. Regroupés en bannières, lui et ses hommes razzient et capturent des esclaves dans les espaces actuellement situés au sud du Tchad et au nord de la Centrafrique. L’impact démographique sur les régions traversées est énorme. Suivant l’exemple des Saras de la région tchadienne du Moyen Chari, les captifs deviennent souvent soldats de Rabah. Bien que non guidé par des motifs religieux, Rabah jure allégeance au Mahdisme en 1888. Prenant Bornu en 1893, il se proclame maï (roi) et fonde une nouvelle capitale au sud du Lac Tchad, Dikwa. Ambitionnant de conquérir l’Empire d’Ouaddai, il est stoppé par les Français qui finissent par vaincre ses partisans à Kousseri en 1900.

Citer cet article

OEMV , Rabah Fadlallah (1845-1900), Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 6 Septembre, 2012, accéder le 05/12/2019, https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/rabah-fadlallah-1845-1900, ISSN 1961-9898