n° 96 | Les objets de Tarkovski | Philippe Bettinelli

No tags 2

Dans les films de Tarkowski, les objets sont aussi importants que les personnages. Dans chacun de ses plans, il y prête une attention aussi intransigeante qu'à tout le reste. Il est permis d’y reconnaître l’écho de natures mortes anciennes mais cela ne suffit pas à rendre compte de leur fonction majeure dans un processus ...

n° 95 | Intérieur anglais | Isabelle Bonnet

Isabelle Bonnet nous invite à entrer dans les intérieurs britanniques des années 1970-1980 grâce aux photographes documentaires qui ont préféré le foyer intime à la rue. Ils nous offrent les signes d’un nouveau mode de vie désormais centré sur l’espace domestique. Là, le statut des choses en dit long comme leur nombre, leur profusion ...

n° 93 | Charles Sterling en sa nature | Marie Tchernia-Blanchard

Charles Sterling fait partie de ces conservateurs de musée dont l’originalité doit être redécouverte. Ayant dû fuir la France de Vichy et l’Occupation nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, il n’a jamais pu faire exactement l’exposition qu’il voulait avant le printemps 1952, à l’Orangerie des Tuileries. Sa rétrospective européenne consacrée à La Nature morte ...

n° 92 | Droit de retrait | Maurice Fréchuret

Maurice Fréchuret vient de recevoir le Prix Pierre Daix pour son livre Effacer. L’an dernier, il nous offrait en avant-première sa réflexion qui intéresse aussi le statut des choses. Dans un monde où l’œil est sollicité en permanence, il prête attention à tous les artistes qui, depuis Marcel Duchamp, ont décidé d’effacer, de brûler, de recouvrir, d’enfouir, ...

n° 90 | Les objets de Ludwig Wittgenstein | Olivier Berggruen

Olivier Berggruen s’intéresse au statut des objets chez Ludwig Wittgenstein dont il suit à la fois la pensée et les conditions d’existence. Il montre pourquoi il ne faut pas oublier qu’il ne fut pas seulement philosophe mais jardinier, ambulancier et ingénieur, auteur en partie d'une maison pour sa sœur dans la Kundmanngasse, à partir de 1926. ...

n° 88 | Présences invisibles | Amaru Lozano-Ocampo

En étudiant le statut des choses sur la longue durée, Amaru Lozano-Ocampo insiste sur le passage de la mystique de l’âge classique au monde profane de la modernité. Selon lui, les natures mortes du XVIIe siècle seraient les ultimes témoignages d’une sensibilité religieuse héritée du Moyen Âge. Il insiste néanmoins sur la portée du ...