LE NUMÉRIQUE PEUT-IL RÉINVENTER LA DÉMOCRATIE ?
15 avril 2019
L’intervention de Dominique Cardon à propos des enjeux sociologiques et éthiques de la personnalisation des algorithmes
18 juin 2019

Le paper « Covering Risks for Platform Workers in the Digital Age » est disponible

La Chaire « Numérique, Gouvernance et Innovations Institutionnelles» a inauguré son cycle de petit-déjeuners scientifiques le 17 mai dernier avec la présentation du paper « Covering Risks for Platform Workers in the Digital Age » de Nicolas Colin, Bruno Palier, Laurène Tran et Nolwenn Allaire.

La révolution numérique et l’arrivée des plateformes de travail en ligne a été l’une des transformations majeures qu’a connu le monde du travail ces dernières années. La  Chaire numérique, gouvernance et innovations institutionnelles de Sciences Po présente ce travail de recherche, consacré à l’étude des nouvelles formes de travail créées par les plateformes numériques et les types de risques sociaux qu’elles induisent pour les travailleurs. Ce paper, co-écrit par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs en sciences sociales et praticiens du monde entrepreneurial a pour objectif d’analyser l’entrée dans le nouveau paradigme de la mobilité dans lequel se retrouvent les entrepreneurs, l’Etat et les individus amenés à travailler sur les plateformes.

Le papier présente un nouvel outil d’analyse des risques sociaux : les « matelas de sécurité et de capacité » permettant de comparer la vulnérabilité des travailleurs des plateformes à celle de leurs équivalents « hors lignes ». Au-delà de sa contribution à la recherche académique, ce policy paper permet d’apporter des éléments nouveaux au débat public sur l’évolution de la protection sociale et de la régulation des nouvelles formes de travail, en présentant trois évolutions types vers lesquels les mécanismes de protection sociale pourront se diriger à l’ère numérique.

Téléchargez la version intégrale