QUI SOMMES-NOUS ?

Lancement de la Chaire numérique, gouvernance et innovations institutionnelles

La mission de la « Chaire Numérique, Gouvernance et Innovations Institutionnelles » de Sciences Po est de créer un écosystème unique pour rapprocher l’univers des entreprises technologiques du monde de la recherche académique, du monde politique, de la société civile, et des incubateurs de politiques publiques et de régulation du numérique. Ces relations nécessitent un éco-système de recherche, d’innovation et de formation qui soit pluridisciplinaire, international et en prise directe avec la sphère publique.

Une chaire, à la croisée entre pensée et action

Dans un contexte de révolution numérique très rapide, la mission de la « Chaire Numérique, Gouvernance et Innovations Institutionnelles » est de contribuer à développer, à l’échelle nationale et internationale, l’innovation économique et sociale en construisant ensemble des politiques publiques et des business models adaptés à l’ère numérique.

Elle a notamment pour objectif de :

  • Mener des recherches sur les quatre thèmes directeurs de la Chaire
  • Proposer des programmes d’enseignement en formation initiale et exécutive
  • Créer un écosystème générateur d’idées et de propositions concrètes avec un incubateur des nouveaux modes d’économie et de société collaborative, et des politiques publiques du numérique

La Chaire est résolument pluridisciplinaire pour penser de façon holistique les transformations économiques, juridiques, sociales ou encore institutionnelles apportés par le numérique.

Portée par l’École d’Affaires publiques, elle mobilise l’ensemble des départements de recherche de Sciences Po.

Une Chaire de recherche, combinant approches macro et micro

Au niveau des économies et des sociétés : la Chaire analyse les conséquences de la numérisation des économies sur le futur du travail et des sociétés et les différents modèles d’économie collaborative et de plateformes numériques ainsi que l’émergence de smart cities.

Au niveau de la régulation et des politiques publiques : la Chaire propose une étude des différents modes de régulation des secteurs, des données, et propose des politiques publiques dans des domaines aussi divers que l’emploi, les nouveaux contrats de travail, les politiques industrielles et sectorielles, la protection sociale et l’élaboration d’un nouveau contrat social.

Au niveau d’une action publique 3.0 : la Chaire étudie le déploiement d’un État plateforme qui coordonne les interactions entre la sphère privée, la société civile et la sphère publique, mais aussi la transformation du comportement des cibles des politiques publiques

Au niveau des organisations (entreprises, administrations…), la Chaire s’intéresse à trois types de transformations organisationnelles :

  • celles liés à l’émergence des économies collaboratives, avec une étude des participants et des conditions de développement de ces économies, et leur impact sur la confiance, le bien-être et de nouveaux modes de croissance inclusive.
  • celles liées aux nouvelles modalités de pilotage qu’ouvrent le digital (transformations du management et des outils de management tels que l’élaboration de digital trust index) ;
  • celles liées aux recompositions des relations entre acteurs à la fois nécessaires au déploiement de ces technologies et consécutives à leur mise en œuvre (transformations de la gouvernance).

Une Chaire visant à créer un écosystème dynamique

La Chaire Numérique mobilise l’ensemble des départements de Sciences Po, le Médialab de Sciences Po, les partenaires académiques et de recherche de l’École d’Affaires publiques (Harvard par exemple) qui accueille le secrétariat du Global Public Policy Network (eng.) ainsi que l’Incubateur de politiques publiques.

Elle a également vocation à rapprocher starts up et pouvoirs publics, en particulier autour de l’incubateur qui associe Epitech/Epita/supInternet, de même qu’Etalab ou encore la ville de Paris.