Atelier jeune recherche en évaluation des politiques publiques

2020-2021
  • Sciences PoSciences Po

ATELIER JEUNE RECHERCHE EN ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES - 2021/2022

Animation : Anne Revillard
Email: anne.revillard@sciencespo.fr

Volume horaire : 20h (une séance de deux heures par mois de septembre à juin, le lundi de 11h à 13h)

Calendrier prévisionnel 2021-2022 :

1. Lundi 20 septembre 11h-13h, salle Percheron (98, rue de l'Université)

2. Lundi 18 octobre 11h-13h, salle Percheron (98, rue de l'Université)

3. Lundi 15 novembre 11h-13h, salle Percheron (98, rue de l'Université)

4. Lundi 6 décembre 11h-13h, salle Percheron (98, rue de l'Université)

5. Lundi 10 janvier 11h-13h, salle Percheron (98, rue de l'Université)

6. Lundi 7 février 11h-13h, salle à préciser

7. Lundi 14 mars 11h-13h, salle à préciser

8. Lundi 11 avril 11h-13h, salle à préciser

9. Lundi 16 mai 11h-13h, salle à préciser

10. Lundi 13 juin 11h-13h, salle à préciser

L'atelier jeune recherche en 2020/2021

Présentation de l’atelier :

Le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) promeut les recherches qui, quelles que soient leurs disciplines et leurs méthodes, permettent d’alimenter l’évaluation des politiques publiques, par l’étude du fonctionnement et des effets de différentes politiques : par exemple, politiques éducatives, environnementales, migratoires, politiques de santé, de lutte contre les discriminations, politiques sociales et socio-fiscales. Il encourage le croisement des approches (disciplinaires, méthodologiques) afin d’enrichir la réflexion en évaluation des politiques publiques.

Ce séminaire doctoral du LIEPP est ouvert aux doctorant.e.s de Sciences Po et d’Université de Paris, quels que soient leurs laboratoires et disciplines d’appartenance. Il poursuit quatre objectifs principaux : 

1) Accompagner les doctorant.e.s dans la conduite de leurs recherches et dans leur professionnalisation ; 

2) Susciter un dialogue interdisciplinaire à partir des recherches en cours ; 

3) Sensibiliser les participant.e.s à la démarche d’évaluation des politiques publiques et à ses implications pratiques, notamment en termes de questionnement et de diffusion des résultats de la recherche ; 

4) Favoriser les échanges entre doctorant.e.s de Sciences Po et d’Université de Paris. 

L’atelier est un outil de dialogue interdisciplinaire entre des doctorant.e.s dont les travaux ont une incidence pour l’action publique, quelles que soient les méthodes utilisées et les disciplines d’inscription (sociologie, science politique, économie, histoire, psychologie, santé publique…). Le séminaire prend principalement appui sur des présentations, par les doctorant.e.s, de leurs recherches en cours, qui font ensuite l’objet d’une discussion interdisciplinaire. Il fournit aussi aux participant.e.s une occasion de se familiariser avec les différents axes de recherche du LIEPP, afin de favoriser des collaborations éventuelles émergeant de la jeune recherche. À cet effet, des séances seront organisées avec les assistant.e.s de recherche travaillant sur les projets hébergés ou financés par le LIEPP, dans une optique d’enrichissement mutuel et de professionnalisation entre doctorant.e.s et assistant.e.s de recherche. Des modules plus spécifiques seront organisés autour du développement de compétences utiles à la fois dans le contexte académique et dans un cadre d’évaluation des politiques publiques : présentation orale, conception d’un poster, rédaction d’un policy brief.  Des interventions de chercheur.e.s plus confirmé.e.s pourront enfin être organisées. 

Pour qui ? Public visé par l’atelier :

- Doctorant.e.s affilié.e.s au LIEPP

- Doctorant.e.s de Sciences Po ou d’Université de Paris, toutes disciplines confondues :

  • Dont le sujet de thèse relève directement d’une démarche d’évaluation des politiques publiques (ex. étude de la mise en œuvre et des conséquences de tel programme d’action publique),
  • Ou qui sont intéressé.e.s par une réflexion sur les implications de leurs thèses pour l’action publique (en quoi les conclusions de la thèse peuvent-elles alimenter une réflexion sur la conception, la mise en œuvre et les conséquences des politiques publiques ?)

- Les participant.e.s doivent être ouvert.e.s à l’interdisciplinarité, avoir envie de discuter de leur sujet de thèse avec des non-spécialistes, et avoir envie de discuter de recherches éloignées de leur spécialité.

- L’inscription au séminaire permet de présenter au moins une fois ses recherches dans l’année, mais suppose réciproquement un engagement à participer activement à l’ensemble des séances en discutant les recherches présentées par les autres participant.e.s.

 Pour quoi ? Ce que l’atelier peut apporter aux participant.e.s :

- Mise en perspective interdisciplinaire de la recherche doctorale : effet de « dé-zoom » qui aide à mieux identifier ce qui distingue l’approche adoptée, quelles sont les questions fondamentales de la recherche, à les mettre en perspective et éventuellement à en faire émerger d’autres à partir du regard d’autres disciplines ;

- Capacité à communiquer autour de sa recherche et de sa discipline à des non-spécialistes ;

- Développement de contacts en vue du montage de projets interdisciplinaires, par le biais d’échanges avec des doctorant.e.s d’autres laboratoires Sciences Po et UP ;

- Sensibilisation à la démarche d’évaluation des politiques publiques à partir des projets de recherche individuels.

Retour en haut de page