Les composants de la redistribution monétaire [Report]

Panel LIEPP/EN3S January 24, 2020 12h30 - 14h00
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Le LIEPP et l'EN3S ont le plaisir de vous inviter à la table ronde : 

Les composants de la redistribution monétaire, une analyse en comparaison internationale 

Vendredi 24 janvier 2020, 12h30 - 14h00 [Reportée]

Salle du LIEPP

254 boulevard Saint Germain, 75007 Paris 

Inscription 

Présentation : 

En nous appuyant sur une base de données précédemment construite, nous cherchons à obtenir une image précise de la réduction des inégalités obtenue , pour chaque décile de revenu, dans les pays de l’OCDE. La première partie de l'étude caractérise la réduction des inégalités obtenue par les différents Etats : nous identifions les Etats qui adoptent une stratégie ciblée sur la réduction de la pauvreté, et ceux qui appliquent une stratégie plus générale d’égalisation des revenus tout au long de la distribution. La seconde partie explore la structure des systèmes de prélèvements obligatoires directs sur les ménages. Nous analysons en particulier le rôle des cotisations sociales dans la capacité redistributive du système, ainsi que les analogies structurelles que l’on retrouve d’un pays à l’autre. Une note finale compare les résultats que nous obtenons avec ceux d’une étude récente menée par une autre équipe de recherche, concernant la redistribution effective des systèmes socio-fiscaux de la France et des Etats-Unis.

Intervenants : 

 

Victor Amoureux

Collaborateur sur le projet « L'impact redistributif des modèles socio-fiscaux de protection sociale » au LIEPP 

 

 

 

 Elvire Guillaud

 CES - Université Paris 1 Panthéon Sorbonne 

 Chercheuse affiliée au LIEPP

 

 

 Michaël Zemmour 

 CES - Université Paris 1 Panthéon Sorbonne 

 Co- directeur de l'axe politiques socio - fiscales du LIEPP

 

Discussion : 

Jean-Marc Germain (Economiste, Direction des Etudes et Synthèses Economiques de l'INSEE)

Malka Guillot (ETH Zurich, IPP et WIL)

Dominique Libault (Directeur de l'EN3S)

Bruno Palier (CEE, Directeur du LIEPP)

 

Pour en savoir plus sur le projet LIEPP/EN3S :

  • LIEPP Policy brief n° 43 Prendre aux riches ou donner aux pauvres? Les sources de la redistribution monétaire selon les pays 
  • Synthèse du rapport Les déterminants de la redistribution monétaire, une analyse en comparaison internationale  
  • LIEPP Rapport n° 15 L'impact redistributif des modèles socio-fiscaux de protection sociale : analyse comparée internationale

Childcare, family policy & women's professional careers

Workshop - November 15, 2019 - Room H004 (28, rue des Saints Pères)
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Presentation : 

The scope of this workshop is to discuss in an informal setting some new research project around the theme of ‘childcare, family policy and women professional careers’. The objective is to put together an interdisciplinary network of scholars working in the field to potentially establish future collaborations. The workshop consists of five presentations of half an hour with large discussions on the topic of each paper.

Program :

Demographic changes and access to childcare 

9h00 - 9h15 : Arrival & coffee

9h15 - 9h30 : Welcoming words of Bruno Palier (LIEPP's director, CEE) and Clément Carbonnier (co-director of the socio-fiscal policies group research)

9h30 - 10h30 : Gender, population ageing and economic growth in France since 1870

Miguel Sanchez-Romero (Vienna Institute of Demography/ Austrian Academy of Sciences) 

Joint work with Monserrat Botey & Hippolyte d'Albis

10h45 - 11h45 : Sharing or not sharing? Household, Division of Labour & Marital Status in France 1985 -2009

Hélène Périvier (Sciences Po, OFCE)

Joint work Lamia Kandil

12h00 - 13h00 : Access to childcare in France 

Montserrat Botey (Université d'Orléans & LIEPP)

Joint work with Clément Carbonnier, Emanuele Ferragina & Federico Filetti 

13h00 - 14h00 : Lunch Break 

Childcare and Women's professional careers 

14h00 - 15h00 : Non-standard work hours and grandparental childcare

Morgan Kitzmann (Université de la Sorbonne)

15h15 - 16h15 : Parental leave and the motherhood wage penalty in Spain

Marta Dominguez (OSC)  

General discussion & wrap up 

DEFISC - Le coût d'opportunité des politiques d'incitations fiscales en France

Workshop LIEPP - November 18, 2019
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

La France s'inscrit dans un mouvement général d'utilisation croissante de l'outil fiscal à des fins de politiques sociales, d'emploi ou de soutien à différents secteurs (culture, environnement...). Certaines mesures modifient le financement de ces secteurs tandis que d'autres utilisent l'outil fiscal comme alternative aux prestations directes. Ces politiques fiscales, en s'appuyant sur les incitations, constituent un instrument d'intervention publique aux propriétés économiques et politiques distinctes d'autres instruments (dépenses directes, réglementation). 

L'analyse du coût d'opportunité des dispositifs d'incitations fiscales sera abordé lors de cette journée d'étude de l'axe politiques socio-fiscales ainsi que leur efficacité pour répondre aux défis sociétaux actuels. 

Social Impact Investment

conference, January 28th 9.00 am - 11.00 am
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

LIEPP, Impact Invest Lab and Centre français des Fonds et Fondations 
are pleased to invite you to the conference :

 

Social Impact Investment.
Presentation of latest Iilab publications

 

Monday, January 28th 2019
09:00 am - 11:00 am 
Sciences Po, Amphi Jacques Chapsal - 27, rue Saint Guillaume, 75007 Paris

Registration

 [Language: French]

 

Presentations:

  • Overview of the French social impact investment market by Amélie Artis (University Grenoble Alpes, CNRS, Sciences Po Grenoble, PACTE)

Abstract: At the end of 2017, the French market for social impact investment represents 3 billion euros managed, for a flow of financing committed in the year of 400 million euros. These figures cover initiatives with very different realities, in terms of origin of the resource, financial operators, tool, and beneficiaries of financial flows. The study focuses on describing this ecosystem and comparing it to other international markets. 

  • The role of foundations and endowment funds in social impact investing in France. Investing in the service of the general interest? Approaches and experiments by Gaspard Verdier (Simandef)

Abstract: The French distributive foundations implement their mission of philanthropy by granting grants to works of general interest. While this is not likely to change in the short / medium term, there are prospects for social impact investing in their financial investment business. 

  • « Social Bonds Market : to a new asset class? by Mathilde Pelizzari (Impact Invest Lab)

Abstract: In line with the Green Bonds, social bonds aim to finance or refinance projects whose social objective is identified. Like conventional bonds, they can be issued by governments, local authorities, public or private institutions and traded on the bond market. They have financial characteristics comparable to traditional bonds and provide a social return, making it an attractive financing tool. The market has been nascent since 2017 and tends to grow, provided to engage more financial players. The public authorities can play a structuring role.

More information

 

Le retour des domestiques. Comment les politiques publiques de soutien à la personne structurent de nouvelles inégalités?

Tuesday December 4th 12:30 - 14:30
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

 

LIEPP is happy to invite you to a seminar on Clément Carbonnier et Nathalie Morel's new book : 

Le retour des domestiques. Comment les politiques publiques de soutien à la personne structurent de nouvelles inégalités?

 Tuesday December 4th 2018

12:30 - 14:30

LIEPP conference room

254, boulevard Saint Germain, 75007 Paris 

Register here

 

 

Clément Carbonnier, university lecturer in economy at Université de Cergy-Pontoise (THEMA) and co-director of LIEPP's Socio-fiscal Policies Research Group. 

 

 

 

Nathalie Morel, assistant professor in political science at Sciences Po (CEE, LIEPP) and co-director of LIEPP's Socio-fiscal Policies Research Group.  

 

 

Le retour des domestiques, Le Seuil, 2018.

Depuis plusieurs décennies, la France soutient activement les emplois de services à la personne. Aujourd’hui, le secteur compte 1,2 million de salariés, représentant plus de 5 % de l’emploi total. Malgré ce succès apparent, cette stratégie n’est ni efficace ni juste. Elle crée un faible nombre d’emplois en comparaison de leur coût public. Précaires et mal rémunérés, ces emplois « bas de gamme » contribuent à la polarisation de notre société, ainsi qu’à l’augmentation des inégalités ethniques et de genre. En outre, l’État subventionne des services de confort pour les plus aisés, au détriment des services publics ouverts à tous. C’est ainsi qu’on en revient à une société de domestiques, comme au XIXe siècle, avec de « nouveaux pauvres » au service de « nouveaux riches ». Heureusement, plusieurs pistes existent pour sortir de ce contre-modèle.

 

Discutant:

François-Xavier Devetter, professeur en sciences économiques, Université de Lille, Clersé

Rachel Brishoual, secrétaire générale de la fédération UNSA (Services, Activités Diverses, Tertiaires et Connexes)