Rendu final "Conception d'un voyage d'études au Royaume-uni"

Rendu final "Conception d'un voyage d'études au Royaume-uni"

  • Mission d'étude © Groupe de projetMission d'étude © Groupe de projet

LA PÉRIODE DE RENDUS DES PROJETS COLLECTIFS EST EN COURS. DÉCOUVREZ LE TRAVAIL DE NOS ÉTUDIANTS.

Le projet : Conception d'un voyage d'études de 5 jours au Royaume-uni autour du thème "Après le Brexit : Le Royaume-Uni face à ses fractures territoriales" 

CommanditaireInstitut des Hautes Etudes d’Aménagement des Territoires (IHEDATE)

Etudiants : Louis Lhomme, Javier Morales Lopez, Basile Richefort et Gautier Stevens du master Stratégies territoriales et urbaines

Travaux réalisés

« Ce projet s’est axé autour d’une mission principale : l’organisation de la mission d’étude au Royaume-Uni, inscrite dans un cycle annuel de conférences et d’ateliers centré sur le thème des “géographies de l’argent”. Ce voyage de cinq jours s’est déroulée du 8 au 12 avril à Londres, Manchester et Stoke-on-Trent, et avait pour thème “Après le Brexit, recoudre le territoire”. Une approche complexe compte tenu de la situation politique britannique actuelle.

Cependant, notre approche ne se concentrait pas tant dans la compréhension du processus de sortie de l’Union européenne, mais plutôt dans l’analyse des fractures qu’il a révélées. Pour cette raison, la variété dans le choix des lieux de la mission d’étude semblait centrale. Les fractures territoriales étant les plus visibles et les plus sensibles, compte tenu de la géographie du vote leave, nous avions dès novembre fait le choix, avec l’équipe de l’IHEDATE, de construire le voyage autour de trois étapes. Londres d’abord, la capitale insérée dans la mondialisation, dynamique et croissante. Manchester ensuite, ancienne ville industrielle aujourd’hui reconvertie, elle aussi dynamique. Stoke-on-Trent enfin, ville moyenne du Staffordshire, qui souffre de l’austérité et d’un contexte économique difficile.

Ce premier temps d’élaboration s’est basé sur un vaste travail de recherche, et ce dans de nombreux domaines : histoire politique et économique du Royaume-Uni, structure des services publics, évolution de la carte territoriale et des compétences dévolues, effets de la Grande Récession de 2008 et des politiques d’austérité des gouvernements conservateurs depuis 2010.

Dans un second temps, et sur la base de nos recherches, nous avons élaboré un programme préliminaire. Cette première structuration de la mission du voyage s’est accompagnée de la prise de contact de nombreux intervenants, et a abouti, en janvier, à un voyage de préfiguration de quatre jours qui nous a permis de renforcer le nombre de potentiels intervenants, et d’articuler le programme de manière plus fine. Enfin, de janvier à la fin du mois de mars, nous nous sommes concentrés sur le renforcement du programme et l’ajout constant de nouveaux intervenants.

Lors de la mission d’études, nous avons géré les aspects logistiques organisationnels en coordination avec l’équipe de l’IHEDATE. Cette semaine a été très enrichissante et formatrice. Nous avons beaucoup appris sur plusieurs plans. Du point de vue des problématiques et des grands enjeux territoriaux au Royaume-Uni en premier lieu à travers les propos de l’ensemble des intervenants. Mais aussi du point de vue professionnalisant, la mission d’études nous a permis d’avoir un rôle important dans la réalisation même de l’ensemble des activités, dans la gestion des groupes de personnes et des conférenciers.

Pour finir, nous avons fait une présentation à Lyon le vendredi 7 juin. L'objectif était de revenir sur le voyage avec les auditeurs et d’engager une réflexion collective sur les apprentissages que nous en avons tous tirés. »

Lire le rapport final (à venir)

Qu'est-ce qu'un projet collectif ?

Appelé également capstone ou groupe de travail, ce temps fort des masters met les étudiants en situation professionnelle. Ceux-ci doivent répondre à la commande d'une structure publique ou privée sur une problématique urbaine ou territoriale (habitat, aménagement, développement économique, transports, mobilité, etc.).

Pendant 5 à 9 mois (suivant la formation), chaque équipe de 4 à 5 étudiants travaille sous la supervision d'un tuteur, spécialiste de la question traitée. Le projet se conclut par une présentation orale des étudiants au commanditaire. Cette période de rendus a lieu de fin mai à mi-juin.

 

Tags :
Retour en haut de page