Accueil>Portrait: Garance Breuil, alumna

04.04.2023

Portrait: Garance Breuil, alumna

Après avoir effectué son bachelor au Collège universitaire de Sciences Po, dont une troisième année au sein de l’Université de Strathclyde à Glasgow, Garance Breuil a intégré la première promotion du master Governing Ecological Transitions in European Cities. Diplômée en 2022, elle est aujourd’hui consultante pour l’agence de conseil Ecorys à Rotterdam.

Quel emploi occupez-vous actuellement ?

Je suis consultante à Ecorys, une agence de conseil située à Rotterdam, aux Pays-Bas. Je suis dans l’équipe resilient economies (Economies résilientes) et travaille sur des sujets environnementaux, comme les énergies renouvelables ou l’économie circulaire. J’ai également des projets en lien avec le Green Deal, le pacte vert pour l’Europe, qui est un ensemble de mesures visant à engager l'Union Européenne sur la voie de la transition écologique. De ce fait, je travaille beaucoup avec des clients de la commission européenne.

Qu'est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

J’aime la dimension écologique qui donne du sens à ce que je fais. J’aime également la variété des missions, on ne s’ennuie jamais. De plus, la hiérarchie aux Pays-Bas est plutôt horizontale, ce que j’apprécie.

Quel a été votre parcours depuis votre diplomation ?

L’été qui a suivi ma diplomation, je me suis beaucoup investie en tant que Youth ambassador du GAUC, l’alliance globale des universités pour le climat, avec qui j’ai pu développer un projet pour aider les citoyens à se préparer aux crises climatiques, « Brace for Impact ».

J’ai ensuite déménagé aux Pays-Bas, à Amsterdam, et ai commencé à faire des petits jobs en attendant de trouver un travail dans ma branche. En parallèle, j’ai pu aller à la COP27 en Égypte pour poursuivre mon engagement pour le climat. À mon retour, j’ai été embauchée par Ecorys et j’ai emménagé à Rotterdam.

Qu’est-ce que vous a apporté votre formation au sein de Sciences Po ?

La formation de Sciences Po donne une ouverture sur de nombreux sujets, ce qui est très pratique pour un poste de consultant. Elle prépare également à trouver des approches différentes lorsqu’on étudie un sujet et nous apprend à problématiser.

De plus, je suis ravie d’avoir suivi un master un peu plus spécifique, sur les sujets urbains et environnementaux, pour avoir une expertise plus précise. Je pense que les ateliers professionnels de deuxième année sont les plus utiles pour se préparer au monde du travail, et j’aurais apprécié en avoir davantage.

BROCHURE

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER