Penser et expérimenter la ville durable : le rôle des démonstrateurs

Penser et expérimenter la ville durable : le rôle des démonstrateurs

Séminaire - Jeudi 23 février 2017
  •  Green Roofs in New York City Green Roofs in New York City

Le recours aux démonstrateurs comme forme privilégiée de l’action publique territoriale constitue l’une des évolutions observées en lien avec la transition énergétique. Ces espaces d’intervention ad hoc sont soumis à des règles dérogatoires, jugées propices à l’innovation technologique, organisationnelle et économique, ainsi qu’à la constitution et l’accumulation de ressources et de capacités d’action propres. Introduits en lien avec des outils et des techniques de pilotage et de suivi de l’action publique (scénarisation, prospective, modélisation, indicateurs de suivi, etc.), les démonstrateurs émergent ainsi comme des lieux privilégiés d’expérimentation de la transition énergétique et d’émergence de modèles alternatifs de la ville durable, contribuant en cela au renouvellement des relations entre entreprises privées et maîtrises d’ouvrage publiques.

Cette séance de séminaire, croisant des perspectives académiques, de recherche et développement, et de maîtrise d’ouvrage, sera consacrée à l’exploration de ces dispositifs hybrides dans deux perspectives complémentaires.

Le programme SYRACUSE a mené l’expérience de ces villes durables et nous présentera les résultats de leurs observations entre l'Etablissement Public d’Aménagement Plaine de France et Safege Consulting. Ces études de cas permettront ainsi de nourrir une réflexion sur la capacité au changement de leviers tels que les démonstrateurs, aux frontières des politiques publiques et de l’action privée. Elles permettront aussi, au-delà de la question énergétique, de développer une approche multidimensionnelle de la transition énergétique à l’échelle territoriale, intégrant des enjeux propres à la gestion des ressources naturelles et à la protection de l’environnement.

Afin de penser plus en avant cette échelle d’action publique avec l’autonomie énergétique, quatre scénarios à l’horizon 2040 seront présentés pour rendre compte de l’évolution des systèmes énergétiques urbains français, en lien avec l'évolution du rôle des acteurs, des réseaux et de la régulation publique.

Intervenant.e.s :

Avec un double cursus ingénieur et Sciences PoMagali Castex a été responsable des approches territoriales liées à l’environnement et l’agriculture à l’EPA Plaine de France. A Grand Paris Aménagement, Magali Castex souhaite développer une nouvelle approche de l’urbanisme, plus compatible avec les enjeux environnement, avec un focus fort sur la question du réemploi des terres excavées comme matériaux de construction.

Catherine Chevauché est directrice conseil et stratégie à Suez consulting. Elle est également membre de CERIVEA, un organisme français de certification pour les normes d’urbanisme durable pour les villes vertes. Elle est également responsable de développement de PerformEE, une méthode d’optimisation des performances économiques et environnementales dédiées aux activités industrielles.

Gilles Debizet, géographe et urbaniste, est maître de conférences à l’Université Grenoble Alpes et chercheur au sein de l’UMR PACTE (Politiques publiques, action politique, territoires ; UMR 5194 – CNRS). Il coordonne actuellement plusieurs recherches relatives à l’urbanisme, l’énergie et le bâtiment, et a dirigé récemment l’ouvrage Scénarios de transition énergétique en ville, paru à La Documentation française en 2016.

 
Tags :
Retour en haut de page