Face à l’abstention, comment mieux représenter et impliquer les citoyens

Face à l’abstention, comment mieux représenter et impliquer les citoyens

De Tommaso Vitale et Emilien Houard-Vial
À lire dans The Conversation
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Si Giorgia Meloni et Marine Le Pen ont concentré l’attention des commentateurs cette année des deux côtés des Alpes, l’abstention est bien la donnée politique la plus importante qui ait émergé de ces élections. Le choix délibéré de millions de citoyens de se détourner de l’arène politique est souvent agrémenté de propos négatifs sur leur supposée irresponsabilité ou manque d’éthique. Pour autant, le registre de la culpabilité est-il le plus pertinent pour répondre au grave problème du désengagement électoral ?

Car la citoyenneté active qui s’exprime dans le vote est une nécessité démocratique aussi bien qu’un extraordinaire levier d’apprentissage collectif. Les démocraties sont capables de se corriger, d’accepter les demandes sociales et d’élaborer des politiques redistributives, y compris en faveur des plus démunis, multipliant les opportunités de conquêtes civiles, sociales et économiques. La démocratie est même une condition nécessaire pour garantir l’expression de chacun et une juste distribution des possibilités d’améliorer sa vie, et demande pour cela la participation électorale de toutes les citoyennes et de tous les citoyens.

« Entrer » en politique

Les citoyens ne votent pas seulement parce qu’ils sont convaincus que la démocratie est le meilleur des régimes politiques. Ils observent de l’extérieur l’arène parlementaire et gouvernementale, et se demandent s’ils peuvent « entrer » : s’il leur semble qu’il n’y a plus de place pour eux, ils passent à autre chose et utilisent leur temps, leur sociabilité et leur capacité d’expression ailleurs.

« Entrer », dans le cas de la politique, ne veut pas dire être élu ou en faire une profession mais, dans le sens classique attribué à ce terme par le politiste américain Lester W. Milbrath : appartenir objectivement et subjectivement à un collectif.

 [...]

Que signifie exprimer un vote ? Quelles pistes pour réinventer la démocratie ? Découvrez-le dans la suite de cet article de Tommaso Vitale et Emilien Houard-VIal, à lire dans The Conversation.

Retour en haut de page