Marine Bourgeois



Research Topics

Sociologie de l’action publique, sociologie du travail, attributions des logements sociaux, peuplement, discrimination, ségrégation, catégorisation, ethnographie, comparaison.

Marine Bourgeois a soutenu sa thèse, intitulée « Tris et sélections des populations dans le logement social. Une ethnographie comparée de trois villes françaises », le 24 avril 2017. Le jury était composé de Pierre-Yves Baudot (Université de Picardie-Jules Verne), Olivier Borraz, président (Sciences Po, CSO, CNRS), Renaud Epstein (Sciences Po Saint-Germain-en-Laye), Patrick Le Galès, directeur de recherche (Sciences Po, CEE, CNRS), Valérie Sala Pala, rapporteure (Université Jean Monnet Saint-Etienne) et Alexis Spire, rapporteur (IRIS, EHESS, CNRS).

Diplômée de Sciences Po Paris en 2011 (Master Stratégies Territoriales et Urbaines), elle a bénéficié d’une bourse de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, dans le cadre de laquelle elle a enseigné en premier cycle du collège universitaire. Elle a été ATER à l’Institut d’Études Politiques de Grenoble de 2014 à 2016, où elle a enseigné la science politique et la sociologie. Elle participe également à la coordination du programme de recherche urbaine de Sciences Po « Cities are back in town ».

Marine Bourgeois a remporté un prix de thèse Dalloz en 2018 qui donnera lieu à une publication au printemps 2019, ainsi que le prix spécial du prix de l’article scientifique sur l’habitat social (2017) organisé par l’Union sociale pour l’habitat et la Caisse des dépôts et consignations pour son chapitre « Catégorisations et discriminations au guichet du logement social. Une comparaison de deux configurations territoriales », publié dans l’ouvrage L’État des droits. Politique des droits et pratiques des institutions (2015), dirigé par Pierre-Yves Baudot et Anne Revillard.

En 2017, Marine a été post-doctorante au Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques de Sciences Po, où elle a conduit une recherche sur la question de l’accession à la propriété en Europe. Depuis février 2018, elle coordonne une enquête sur l’intercommunalité et les politiques de peuplement avec Valérie Sala Pala et Rémi Dormois. D'abord rattachée à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne et au laboratoire Triangle, Marine a rejoint le CEE en avril 2019. 

Elle a notamment publié « Choisir les locataires du parc social ? Une approche ethnographique de la gestion des HLM » (Sociologie du travail, n° 55, 2013), « Catégorisations et discriminations au guichet du logement social. Une comparaison de deux configurations territoriales » (in P.-Y. Baudot et A. Revillard (dir.), L’État des droits. Politique des droits et pratiques des institutions, Presses de Sciences Po, 2015) et « From Groups to Individuals ? The Making of Target Publics in the French Administration of Low-Rent Housing » (in L. Barrault-Stella et P.-E. Weill, Creating Target Publics for Welfare Policies, Springer, 2018).  

Thèmes de recherche

Action publique, politiques urbaines, logement, discrimination, street-level bureaucracy, ethnographie, analyse comparée  

Pour en savoir plus


	

Media