Cycle de conférences Politeia

Politeia est la première université populaire consacrée intégralement aux savoirs politiques.  Elle donne la parole à des chercheur.e.s ayant à cœur de proposer leur éclairage sur les grandes questions de l’actualité, et démontre qu’il est possible de transmettre, de manière plaisante et accessible, les savoirs indispensables pour comprendre la politique.

Retrouvez Politeia chaque mois à la médiathèque Marguerite Duras (115 rue de Bagnolet, Paris 20è) et sur Internet, où l’intégralité des contenus sont rediffusés librement.

Politeia est un projet monté en partenariat avec avec l'association AEQUIVOX, le Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po et les bibliothèques de la ville de Paris. Plus d’informations sur Facebook.

Conférences de l'année universitaire 2020-2021

29 mai 2021 - Précarité : la France sacrifie-t-elle sa jeunesse ? avec Tom Chevalier, Sciences Po Rennes, CNRS

Alors que la situation socio-économique des jeunes en France se dégrade depuis plusieurs années avec une augmentation de plus de 50% du taux de pauvreté parmi les 18-29 ans depuis 2002, la crise sanitaire rend encore plus visible la précarité des jeunes, aussi bien étudiantes et étudiants qu’en recherche d’emploi. Entre difficultés d’accès au logement et au marché du travail et perspectives d’avenir bien sombres, les jeunes apparaissent parfois comme des citoyens de seconde zone. Connaissant un taux de chômage de 20%, et étant exclus des prestations sociales comme le RSA, ils sont souvent condamnés à la précarité.

Dans ce cadre, la défiance des jeunes à l’égard de la politique traditionnelle et des gouvernants est de plus en plus importante, comme en témoignent l’augmentation de l’abstentionnisme et des votes en faveur de l’extrême-droite. L’exclusion économique semble alors se doubler d’une exclusion citoyenne.

Ainsi, la France sacrifie-t-elle sa jeunesse ? Les pouvoirs publics peuvent-ils enrayer ce sentiment d’abandon de la jeunesse ? Quelles sont les mesures possibles pour éviter que la génération de l’an 2000 ne soit une génération sacrifiée et désenchantée ?

10 avril 2021 - L’école républicaine tient-elle ses promesses ? avec Marie Duru-Bellat, Sciences Po, OSC

L’école républicaine, depuis sa création au XIXème siècle et sa massification dans les années 1960, promet de garantir l’égalité des chances et de susciter l’adhésion aux valeurs démocratiques. Pourtant, l’origine sociale pèse aujourd’hui encore largement dans la réussite scolaire des élèves, et la perte de confiance à l’égard des institutions politiques est croissante.

Si l’école s’est effectivement massifiée et que les jeunes sont de plus en plus diplômés, les inégalités persistent et les pédagogies descendantes et peu participatives restent dominantes, favorisant l’exclusion d’une part importante de la population.

Il semble donc que l’école échoue à être garante de l’égalité des chances et de la cohésion sociale. Dès lors, quels sont les effets sur la démocratie d’une école qui ancre des inégalités et façonne la défiance d’une partie des citoyen·nes ? A quelles conditions l’école peut-elle remplir ses promesses ?

6 mars 2021 - Violences sexistes et sexuelles : quelle place pour la parole des victimes en France ? avec Alice Debauche, Université de Strasbourg, SAGE

On assiste, depuis 2017 et le mouvement planétaire MeToo, à une libération de la parole des victimes de violences sexistes et sexuelles. Ce phénomène aurait permis une véritable prise de conscience collective sur les viols et agressions sexuelles : ainsi, en France, une femme sur cinq déclare avoir subi au cours de sa vie une forme de violence sexuelle – et 80% de ces agressions concerneraient des mineurs.

Les violences sexistes et sexuelles ne peuvent donc plus être minimisées. Mais la parole des victimes est-elle pour autant mieux entendue ? Le faible nombre de condamnations pénales pour violences sexistes et sexuelles semble infirmer la réalité de cette prise de conscience collective. Alors, quelle place pour la parole des victimes aujourd’hui ?

Politeia revient ce mois-ci sur cet enjeu profond de société, qui concerne à la fois la protection des femmes et celle des mineurs.

6 février 2021 - Prison, police, justice : faut-il abolir le système pénal ? avec Joël Charbit

 9 janvier 2021 - La France échappe-t-elle au racisme ? avec Pap Ndiaye, Sciences Po, Centre d'Histoire

La France échappe-t-elle au racisme ? Si la France se définit historiquement comme le pays des Droits de l'Homme, et comme une nation unie derrière un idéal républicain de liberté, d'égalité et de fraternité, l'année 2020 a pourtant assisté à une multiplication de polémiques qui remettent la question du racisme au cœur du débat politique. Les phénomènes racistes en France ne sont-ils que des faits isolés, ou témoignent-ils d'un problème fondamental de la nation française, c’est-à-dire d'un racisme systémique ? Politeia revient ce mois-ci sur le problème du racisme en France, qui met en péril l'idéal de société à la française.

 5 décembre 2020 - L'Écologie est-elle compatible avec le capitalisme ? avec Pierre Charbonnier

 Conférences des années précédentes

2019-2020

2018-2019

2017-2018

2016-2017

2015-2016

2014-2015

Pour en savoir plus

Poster du cycle de conférences

Back to top