Candidats en bachelor : nos conseils pour rédiger vos écrits

Préparez votre candidature pour l’entrée en 1ère année
  • ©gerasimov_foto_174 / Shutterstock©gerasimov_foto_174 / Shutterstock

Vous souhaitez intégrer Sciences Po en première année ? Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 26 avril 2023 si vous êtes scolarisé dans un lycée non français et postulez sur le portail de Sciences Po. Elles ouvrent le 18 janvier 2023 si vous êtes dans un lycée français et vous portez candidat via la plateforme Parcoursup !

Dans le cadre de l’épreuve 3 de notre procédure d'admission, il est attendu que vous rédigiez deux écrits dans votre dossier de candidature : voici quelques conseils et rappels utiles pour les réussir au mieux. 

Ce que l’on attend de vous

La procédure d’admission en bachelor confirme l’importance de l’écrit dans le dossier de candidature pour l’ensemble des candidats français et internationaux. Deux écrits sur des sujets différents sont demandés : 

  • un essai sur une thématique à choisir parmi cinq thématiques proposées ;
  • Votre motivation et votre projet pour Sciences Po.

Ces exercices font partie intégrante du dossier que vous allez compléter et valider, via Parcoursup pour les candidats issus d’un lycée français, ou sur le portail Sciences Po pour les candidats issus de systèmes secondaires étrangers. 

L’essai : figure libre sur sujet imposé

Le texte à rédiger dans le cadre de cet écrit (entre 3000 et 4000 caractères espaces compris) porte sur une question au choix parmi cinq proposées :

  • Choisissez une découverte scientifique qui aurait mérité d'obtenir un prix Nobel ou la médaille Fields. C'est à vous de remettre le prix : rédigez le discours qui présente brièvement cette avancée et qui met en valeur son importance politique et sociale.
  • Dans la société qui vous entoure ou dans le monde, y a-t-il ou non, selon vous, un motif d’indignation qui pourrait justifier la désobéissance civile ? Apportez une réponse précise, contextualisée et argumentée.
  • Choisissez une personnalité née ou décédée en 1923. Vous enseignez au lycée. Présentez cette personnalité à vos élèves, puis expliquez-leur pourquoi il est important de fêter le centenaire de sa naissance ou de son décès.
  • Vous souhaitez réaliser un film documentaire sur un événement du 21e siècle que vous avez trouvé particulièrement frappant. Rédigez-en le synopsis : ce résumé de votre scénario devra montrer la créativité et l’originalité de votre projet.
  • Dans votre voisinage ou dans votre commune, imaginez une initiative d'amélioration concrète qui pourrait être développée dans le domaine social, culturel et/ou écologique. Décrivez votre projet, puis construisez un argumentaire afin qu’il soit examiné lors du prochain conseil municipal.

Prenez le temps de choisir la question à laquelle vous allez répondre. Vous devez choisir le thème qui vous permettra de développer la réflexion la plus personnelle et la plus authentique, de présenter votre écrit dans toute sa singularité. Une fois le thème choisi, il faut s’y tenir ! Et le traiter avec la plus haute exigence dans l’écriture et la réflexion. 

Le projet pour Sciences Po : vous ne venez pas chez nous par hasard…

Dans cet écrit, vous devez exprimer “de façon claire et réfléchie” vos motivations et intérêts pour le projet intellectuel et pédagogique de Sciences Po en général, et celui des programmes que vous visez en particulier. Ce projet se décline en trois questions :  : 

  • Quelle est l’origine de votre intérêt pour les sciences humaines et sociales? En quoi les contenus et les méthodes de l’enseignement délivré au Collège universitaire de Sciences Po répondent-ils à votre projet d’études? (2500 - 3000 caractères espaces inclus)
  • Le cursus du Collège universitaire de Sciences Po se déploie sur plusieurs campus et à travers plusieurs programmes d’études. Précisez les deux choix de programmes que vous souhaiteriez intégrer et développez votre intérêt pour chacun. (1500 - 2000 caractères espaces inclus)
  • En vous appuyant sur des exemples concrets tirés de vos activités, expériences ou centres d’intérêts personnels, quels engagements ou projets souhaiteriez-vous poursuivre ou développer dans votre parcours d'étudiant à Sciences Po? Comment et pourquoi? (1500 - 2000 caractères espaces inclus)

Nous avons envie d’entendre vos arguments d’un point de vue académique... et la façon dont vous envisagez les prochaines années de votre vie. C’est un choix en connaissance de cause que nous vous demandons de faire : prenez le temps de vous plonger dans le projet, suivez nos actualités, nos réseaux sociaux, immergez-vous dans nos cours via la série Prof., posez des questions aux étudiants grâce à l’association SOS Sciences Po, par exemple. 

Nos conseils pour réussir

Vos textes sont à vous et à personne d’autre

Bien sûr, il est toujours rassurant de demander un avis extérieur sur vos écrits. Mais ne multipliez ni les relecteurs, ni les révisions : si quelques ajustements peuvent améliorer l’ensemble, des changements trop nombreux peuvent dénaturer vos textes et au final leur faire perdre toute authenticité. Or, vous êtes la personne la mieux placée pour connaître et évoquer vos talents, votre motivation, votre personnalité. Vous devez vous retrouver dans la version finale des écrits et en être fier.  

“Se vendre” tout en restant humble : une question d’équilibre

N’ayez pas peur de mettre en avant vos forces et vos réussites. Mais assurez-vous d’une part de leur pertinence par rapport à votre projet académique. Et, d’autre part, pensez à les mettre en contexte, à donner des exemples précis qui illustrent ce que vous voulez décrire. Cela permet de vous valoriser de manière argumentée et réfléchie, sans tomber dans l’arrogance. 

N’envoyez pas le premier jet et n’attendez pas la dernière minute

Vous ne pouvez pas aboutir à la version finale de vos textes en une seule fois. Ne vous y prenez pas la veille du dernier jour : vous avez besoin de temps pour réfléchir, construire votre argumentation, puis relire à tête reposée, améliorer, vérifier que chaque écrit contient tous les éléments demandés, et intégrer les - éventuelles - révisions d’un autre relecteur (qui doivent rester ponctuelles, cf. le conseil précédent). Sans oublier, évidemment, les corrections d’orthographe et de syntaxe ! Style formel ou plus personnel ? Peu importe, tant que vous restez cohérent et sincère. Essayez de rédiger des textes agréables à lire, avec des idées claires et pertinentes. Visez la simplicité et l’efficacité ! Et respectez la longueur exigée, ce qui demande aussi du temps. 

Enfin, si vous avez encore besoin de mûrir votre projet pour Sciences Po et rencontrer nos équipes, le Collège universitaire organise une série de Journées Portes Ouvertes en février 2023 pour répondre à toutes vos questions. 

En savoir plus

Sciences Po sur Parcoursup : comment ça marche ?

Votre candidature en pratique
  • Le parcours 2023 en 3 étapesLe parcours 2023 en 3 étapes

Tous les ans, les futurs bacheliers des lycées français déposent leur candidature pour Sciences Po sur la plateforme nationale Parcoursup.  Cette année, elle est ouverte depuis le 18 janvier 2023. Les dossiers de candidature doivent être validés avant le 6 avril 2023. Explications et mode d’emploi.

Qui passe par Parcoursup ? 

Tous les candidats qui préparent un baccalauréat français, en France ou à l'étranger 

Comment trouver les formations Sciences Po sur la plateforme ? 

Attention, suivez nos instructions ! Si vous tapez directement “Sciences Po” dans Parcoursup, vous n’arriverez pas directement sur notre programme de bachelor. 

Voici le chemin le plus efficace : 

> saisissez “Institut d’études politiques de Paris” dans le moteur de recherche. Vous aurez alors accès aux neuf programmes bachelor, sur nos différents campus. 

> et/ou consultez la liste complète des intitulés de formations et doubles diplômes à saisir sur Parcoursup. 

Comment saisir ses vœux ? 

Une information importante à avoir en tête : dans Parcoursup, vous avez la possibilité de faire deux catégories de vœux pour Sciences Po :

> Un vœu pour le bachelor, avec choix de deux sous-voeux parmi les neuf proposés : 

  • Campus de Paris, Bachelor de Sciences Po
  • Campus de Dijon, Bachelor de Sciences Po, Mineure Union européenne, Europe centrale et orientale
  • Campus du Havre, Bachelor de Sciences Po, Asia-Pacific Minor
  • Campus de Menton, Bachelor de Sciences Po, Mineure Méditerranée - Moyen-Orient
  • Campus de Menton, Bachelor de Sciences Po, The Mediterranean and the Middle East regions Minor
  • Campus de Nancy, Bachelor de Sciences Po, Mineure Union Européenne, Partenariat franco-allemand
  • Campus de Poitiers, Bachelor de Sciences Po, Mineure Amérique latine - Caraïbes
  • Campus de Reims, Bachelor de Sciences Po, North America Minor
  • Campus de Reims, Bachelor de Sciences Po, Mineure Afrique

> Un ou plusieurs vœux de double diplôme avec nos universités partenaires en France ou à l’étranger : 

  • Double diplôme avec l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Mathématiques appliquées et Sciences sociales
  • Double diplôme avec l’Université de Paris – Géosciences 
  • Double diplôme avec l’Université de Paris – Sciences de la vie, spécialité Politiques du vivant et identités 
  • Double diplôme avec l’Université de Paris – Mathématiques, spécialité algorithmes et décisions
  • Double diplôme Sciences Po- Sorbonne Université, Sciences sociales et Lettres
  • Double diplôme Sciences Po- Sorbonne Université, Sciences sociales et Philosophie
  • Double diplôme Sciences Po- Sorbonne Université, Sciences sociales et Histoire
  • Double diplôme avec l’Université Reims Champagne Ardenne – Sciences du vivant et Sciences humaines et sociales 
  • Double diplôme avec la Freie Universität Berlin 
  • Double diplôme avec l’Université de Keio 
  • Double diplôme avec l’Université de Hong Kong

À noter : si vous candidatez à plusieurs formations (Bachelor et / ou un ou plusieurs doubles diplômes), vous recevrez une décision d’admission pour chaque vœu formulé.

Quand faut-il candidater ? Le calendrier

  • 20 décembre 2022 : ouverture du site d’information parcoursup.fr avec le moteur de recherche des formations
  • 18 janvier 2022 : ouverture de la plateforme Parcoursup pour vous inscrire, formuler vos vœux et remplir votre dossier. 
  • 9 mars 2023 : date limite pour sélectionner vos vœux de formation
  • 6 avril 2023 : date limite pour compléter vos dossiers de candidature et confirmer vos vœux 
  • Mi-avril 2023 : examen des dossiers de candidature par Sciences Po
  • Mai 2023 : oral à distance pour les candidats ayant obtenu la note minimale fixée par le jury d’admission
  • Début juin 2023 : publication des résultats d’admission sur la plateforme Parcoursup

Liens utiles

Un nouveau lycée CEP à Doullens dans la Somme

Témoignage des élèves, de la proviseure et du recteur d'académie
  • Mathias Vicherat s'adresse aux élèves du lycée de l'Authie ©Thomas ArrivéMathias Vicherat s'adresse aux élèves du lycée de l'Authie ©Thomas Arrivé

Sciences Po a rencontré les élèves du lycée polyvalent de l'Authie, à Doullens, une zone semi rurale à 30 kilomètres d'Amiens. La proviseure, Nathalie Prost, se réjouit que son établissement entre dans les Conventions d'Éducation Prioritaire de Sciences Po. Raphaël Muller, recteur de l'académie d'Amiens, n'a pas hésité à proposer le dossier afin de “tendre la main aux élèves” et “leur ouvrir des horizons”.

Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po, a souhaité rassurer les élèves : “si vous êtes là, c'est que le potentiel vous l'avez”, tout en les motivant : “du travail, du travail et encore du travail”. Les élèves ont pu expliquer les moyens mis en oeuvre par le lycée pour les préparer à l'entrée à Sciences Po comme l'atelier dédié organisé toutes les deux semaines dès la seconde par leur professeur d'histoire géographie, Bertrand Normand.

Que ce soit pour devenir avocate en droit pénal comme Lilou ou encore traductrice à l'international comme Donia, les jeunes lycéennes et lycéens peuvent désormais se donner les moyens de leurs ambitions.

En savoir plus

Journées portes ouvertes Bachelor 2022

Rendez-vous le 26 novembre 2022
  • Portes ouvertes Bachelor 2022Portes ouvertes Bachelor 2022

Découvrez nos campus et notre bachelor en sciences humaines et sociales (grade de licence), un programme pluridisciplinaire qui vous permettra notamment d’effectuer votre 3ème année à l’étranger !

Cette édition aura lieu le 26 novembre 2022.

Journée portes ouvertes Masters 2022

Rendez-vous le 19 novembre 2022
  • Portes ouvertes Masters, le 19 novembre 2022Portes ouvertes Masters, le 19 novembre 2022

Quel master de Sciences Po est fait pour vous ? Comment réussir votre admission ? Ne ratez pas la Journée portes ouvertes Masters 2022 ! Une édition entièrement virtuelle pour obtenir les réponses à toutes vos questions.

Ouverte et accessible à tous, notre prochaine Journée portes ouvertes de Sciences Po dédiée aux masters sera organisée entièrement en ligne le 19 novembre 2022 !

Arthur Delaye : le sport comme combat pour dépasser le handicap

  • Arthur Delaye au tournoi ade tennis de Dubai en février 2020Arthur Delaye au tournoi ade tennis de Dubai en février 2020

Sélectionné pour participer en mai dernier à la Global Sports Week, premier forum mondial consacré à l’avenir du sport rassemblant les acteurs du sport, du business et du développement durable, Arthur Delaye, étudiant en situation de handicap actuellement en année de césure à la Fédération française de tennis, partage sa passion du sport et les combats qu'elle lui permet de mener en toutes circonstances.

Vous êtes actuellement étudiant à l'École d'affaires publiques en stage de césure à la Fédération française de Tennis, pratiquant en situation de handicap. Pouvez-vous nous présenter votre parcours jusqu’ici ?

Mon parcours est celui d’un jeune homme qui croit depuis des années aux vertus de l’inclusion. J’ai commencé ma vie en établissement médico-social puis intégré l’école inclusive qui m’a amené jusqu’à un bac ES. Ces années au cœur de l'Éducation nationale ont été semées d'embûches lorsqu’il fallait concilier les cours, les soins, les hospitalisations, les loisirs, le sport… Je suis tombé sur tous les types d’enseignants, des plus dévoués aux plus indélicats mais je n’ai jamais cédé car je tenais à ma réussite scolaire

Durant mon parcours scolaire, j’ai été énormément aidé par ma famille qui m’a toujours accompagné surtout lorsqu’il fallait m’épauler dans mes travaux ou batailler pour obtenir un énième renouvellement d’aménagements d’examens. J’ai reçu une éducation fondée sur la valeur du travail et le fait de ne jamais renoncer. J’ai également eu la chance de pouvoir compter, au long de mon parcours scolaire,  sur les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH).

J’ai intégré le Collège universitaire de Sciences Po en 2017. Avec les tiers-temps, je me souviens que les épreuves étaient très longues. J’ai effectué mes deux premières années de Bachelor à Paris avant de m'envoler pour ma 3e année à l’Université américaine de Dubaï aux Émirats Arabes Unis. Ce pays, ami de la France, est très accueillant pour les personnes en situation de handicap et riche d’une grande diversité culturelle, notamment grâce aux interactions avec des étudiants de plus de 100 nationalités.

J’ai ensuite intégré le Master Politiques publiques de l'École d’affaires publiques en 2020 et opté pour une année de césure pour acquérir de l’expérience professionnelle. À Sciences Po, j’ai toujours pu compter sur la disponibilité du pôle Handicap.

Pendant ma césure, j’ai effectué deux stages, le premier au Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE)  auprès de l’ambassadrice pour le sport Laurence Fischer, puis le second à la Direction des Affaires publiques, de la RSE et des Missions transversales de la Fédération française de Tennis (FFT).

Actuellement en stage à la FFT, je m’occupe de sujets d’affaires publiques nationales, notamment les relations avec les villes voisines ou les associations de riverains du Stade Roland-Garros. Je m’occupe aussi des sujets de coopération internationale pour promouvoir le tennis sur le continent africain et notamment au Sénégal où se dérouleront les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026, 1er événement de l’Histoire olympique en Afrique.

Le lien professionnel avec la FFT a pu être établi dès 2018. J’avais effectué mon parcours civique de Bachelor sur le thème du service au public en situation de handicap lors du tournoi de Roland Garros 2018. J’ai ensuite effectué les “petits boulots” du tournoi en 2019 et 2021, avant de décrocher le stage que je réalise en ce moment sur une plus longue période et en lien avec ma formation à Sciences Po.

La pratique sportive accessible aux personnes en situation de handicap est l’un de mes grands combats. J’ai d’ailleurs écrit mon rapport final du Bachelor sur ce thème. Je pratique moi-même le tennis adapté dans mon club de proximité avec un coach qui me suit depuis 2015. Auparavant, je pratiquais le tennis de table y compris au sein de l’Association sportive de Sciences Po avec Igor, le professeur ukrainien de tennis de table pour qui j’ai une pensée en répondant à vos questions.

Vous avez été sélectionné pour participer en mai dernier à la “Global Sports Week”, au sein du programme “Young Sports Makers”.  Pouvez-vous nous en dire davantage sur cet événement et votre implication ?

La Global Sports Week est un événement inauguré en 2020 qui se déroule chaque année sous le Haut Patronage du président de la République. Il s’agit du 1er forum mondial consacré à l’avenir du sport qui rassemble les acteurs du sport, du business et du développement durable. Cette année j’ai pu être sélectionné grâce à mon parcours et sur recommandation de l’Ambassadrice pour le Sport au MEAE, Laurence Fischer. J’avais pour mission de débattre et d’interroger les différents intervenants sur le thème “Mega Events vs Sustainable Impact”.

C’est un sujet très important puisque notre pays est une terre de grands événements sportifs, nous accueillerons la Coupe du Monde de Rugby 2023 puis les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. À cet égard, je défends l’idée que les événements sportifs représentent une opportunité majeure pour accélérer l’inclusion des personnes handicapées dans la société et plus globalement pour renforcer la cohésion sociale dans un pays. En effet, le sport est une activité fédératrice qui permet, je le crois, dans sa pratique amateure ou professionnelle, de rassembler les personnes et les énergies, quelle que soit la condition sociale. Le sport est une activité qui sert le bien commun et qui répond aux enjeux de santé et de bien-être, les confinements nous l’ont rappelé. C’est un formidable vecteur d’épanouissement et de lien social et enfin c’est une opportunité pour créer des activités, de l’emploi dans notre pays.

Lors de la Global Sports Week, j’ai pu développer mes idées devant plusieurs décideurs. Mes autres collègues du programme Young Sports Makers, venus des quatre coins de la planète, ont défendu d’autres thèmes que le handicap, comme l’impact des événements sur l’environnement, la cause LGBT, la place des femmes dans le sport, etc. Notre génération est profondément engagée pour aller vers un monde plus durable. Ensemble nous pouvons nous impliquer en faveur de transitions réelles et relever les défis qui se présentent à nous.

Nous avons eu la chance de débattre avec des invités prestigieux tels que Tony Estanguet, président du COJO Paris 2024, Ibrahima Wade, président de Dakar 2026 ou Brigitte Henriques, présidente du CNOSF.

En quoi votre formation à l'École d’affaires publiques de Sciences Po vous a-t-elle aidé à vous préparer à participer à un événement d’une telle ampleur ?

Sciences Po nous apprend énormément à nous exprimer devant un auditoire par la nature des exercices sous forme d’exposés, d’examens oraux et par les concours d’éloquence pour gagner en confiance. Je me suis également appuyé sur le cours “Politiques sportives” dispensé notamment par Skander Karaa, actuel directeur de cabinet de la présidente du CNOSF.

J'ai également suivi les cours dispensés par la sociologue Anne Révillard et son module Disabilities and societies (“Handicap et citoyenneté”). Ces deux cours m’ont permis de mieux appréhender la politique du handicap en France et les comparaisons internationales. Ils ont mis en exergue la profondeur des inégalités que subissent les personnes handicapées. En deuxième année de master, j’attends beaucoup du cours fondamental sur les “Questions sociales” car la politique sociale de la France ne peut se résumer au versement de prestations, ou d’autres dispositifs administratifs, elle passe aussi par la création de liens entre les Français de tous horizons, que le sport et/ou la culture peuvent tisser de façon certaine.

Sciences Po a sûrement enfin perçu l'intérêt du sport en organisant depuis septembre, grâce à la mobilisation du directeur Mathias Vicherat, des conférences thématiques sur le sport et les Jeux olympiques et paralympiques, en lien avec l’Agence nationale du Sport. Le sport est un outil pour le bien commun et doit être traité comme un secteur de politique publique à part entière, générateur de bienfaits multiples sur les plans économiques, sociaux, environnementaux.

Après un premier stage au département de la diplomatie sportive du MEAE puis celui à la FFT aujourd’hui, envisagez-vous de poursuivre votre carrière par passion dans le domaine du sport, après l'obtention de votre diplôme ?

Évidemment oui, je l’envisage sérieusement. Le sport est une passion qui m’a permis d’avancer dans ma vie. J’effectuerai ma deuxième année de master en apprentissage, mes semaines se partageront alors entre Sciences Po et la FFT. Le sport et le tennis plus particulièrement sont des passions depuis toujours. Je mesure la chance de travailler au cœur du stade Roland-Garros, joyau du patrimoine sportif français. Je souhaite poursuivre dans ce secteur, mais il faut être humble et garder la tête froide en toute circonstance. Je dois d’abord valider mon diplôme, ce qui sera déjà un accomplissement énorme à la lumière de mon passé et de mon parcours. La route est encore longue et je veux être prudent, mais je vais continuer à me battre pour atteindre mes buts.

Je conclurai sur les mots de Roland Garros : “la victoire appartient au plus opiniâtre".

En savoir plus

Tags :

Félicitation aux lauréats de la 10ème promotion du double diplôme Sciences Po - Columbia

  • Promotion 2022 du double diplôme Sciences Po / Columbia ©Sciences PoPromotion 2022 du double diplôme Sciences Po / Columbia ©Sciences Po

Lundi 16 mai 2022 a eu lieu à New York la 10e cérémonie de diplomation du double diplôme Sciences Po-Columbia University. Cette année, ce sont 69 étudiants qui recevront à la fois leur diplôme de Bachelor de Sciences Po et celui de Columbia lors d’une cérémonie marquée par l’émotion et les paroles inspirantes de ceux qui le font vivre. Étaient également présents les étudiants des promotions 2020 et 2021 dont les cérémonies avaient été annulées en raison de la pandémie.

Un programme pionnier

Précurseur et modèle pour les neuf doubles diplômes internationaux de Bachelor offerts aujourd'hui par le Collège universitaire de Sciences Po, ce programme, pionnier dans le monde de l’enseignement supérieur, témoigne de l’esprit d’avant-garde, de la créativité et de l’esprit novateur de ses institutions fondatrices. Il est aujourd’hui le double diplôme le plus emblématique de notre institution.

Sans surprise, il a connu un fort engouement dès sa création pour atteindre le chiffre record de 689 candidatures cette année, représentant 64 nationalités de tous les continents.

À la rentrée prochaine, fidèle à sa tradition d’excellence, 90 étudiants rejoindront le double diplôme.

Mathias Vicherat, évoquant pendant la cérémonie “une collaboration incroyablement réussie”, a salué “l’esprit d’innovation, de coopération internationale et d’audace, inhérent à ces programmes et qui participe à la vision ambitieuse de l’enseignement supérieur que Sciences Po et Columbia incarnent et partagent”.

Un programme d'excellence

Au terme de quatre années d’études (deux à Sciences Po et deux à Columbia), les diplômés de ce programme se dirigent vers des carrières aussi variées que le management, la finance, les arts, la technologie, l’analyse de données, l’administration de la santé, l’enseignement ou encore le monde associatif ou la haute fonction publique nationale ou internationale, pour ne citer que quelques exemples. D’autres décident de poursuivre leurs études en Master, à Sciences Po ou dans d’autres universités internationales parmi lesquelles l’on peut citer cette année Harvard, Oxford et Yale. Le programme compte notamment parmi ses alumni deux boursiers Rhodes.

“Ce programme nous a montré qu'il engendre des pionniers, des explorateurs et des expérimentateurs” a souligné Mathias Vicherat lundi face aux diplômés, en se demandant "quel pays sera le premier à être dirigé par une alumna ou un alumnus ?".

Une figure d'exception

La célébration des dix ans du programme a aussi été l’occasion de rendre hommage à Dean Peter Awn, ancien Doyen de la School of General Studies de Columbia, dont l’esprit visionnaire, vaillant et curieux, fut central pour la fondation du double diplôme. La bibliothèque du campus de Reims, où étudient une grande partie des étudiants du programme (en plus de Menton, le Havre et Poitiers), porte son nom depuis le décès de ce dernier en 2019.

Félicitations !

En savoir plus

Candidats en bachelor : nos conseils pour les oraux

Examen d'entrée au Collège universitaire
  • Candidats en bachelor : nos conseils pour les orauxCandidats en bachelor : nos conseils pour les oraux

Vous êtes candidate ou candidat à Sciences Po via la plateforme Parcoursup ?

Sachez que les oraux d'admission commencent fin avril 2022. Pour limiter le stress et vous préparer au mieux, voici nos conseils pour cette dernière ligne droite.

> La procédure d'admission en bachelor

1/ L’oral, c’est l’occasion de vous démarquer: soyez vous-même !

L’oral est l’occasion de valoriser votre personnalité, votre motivation et vos capacités à mener un échange construit et réfléchi. Les examinateurs n’ont pas accès à votre dossier. C’est donc l’occasion de parler de vous.

Nous ne cherchons pas de profil type, nous cherchons à vous connaître. Il est donc inutile de formater vos réponses ou d’essayer de vous faire passer pour quelqu’un que vous n'êtes pas.

Soyez prêt à engager une conversation et à argumenter vos propos.

Il ne s’agit pas d’un interrogatoire mais d’un échange, alors soyez détendu et restez vous-même !

Si vous avez postulé à plusieurs programmes (bachelor, doubles diplômes), vous pourrez être invité à plusieurs entretiens.

2/ Préparez-vous !

L’oral dure environ 30 minutes et est conduit à travers trois séquences distinctes. Chaque séquence dispose d’un temps limité : prenez soin de vous entraîner à respecter la durée de chaque partie de votre oral.

Pour commencer, vous disposez de 2 minutes pour vous présenter : Quel est votre parcours, votre profil et votre projet pour Sciences Po? Préparez cette présentation avec soin : vous êtes maître de cette partie de l’épreuve. Attention toutefois à ne pas lire votre présentation, ni à la réciter.

Ensuite, les examinateurs vous présenteront deux images à l’écran. Après en avoir choisi une, vous aurez entre 10 et 15 minutes pour la décrire, la commenter et l’analyser.

Il peut s’agir d’une peinture, d’un dessin, d’une photographie, de la Une d’un journal, d’un tag en milieu urbain, d’un extrait de bande dessinée … L’épreuve consiste à décrire l’image et à en proposer une interprétation.

Vous ne serez pas seul dans cet exercice : les examinateurs vous poseront des questions pour vous guider.

Enfin, 10 à 15 minutes seront consacrées à un échange libre avec les examinateurs pour discuter de vos projets et comprendre votre motivation pour Sciences Po et les programmes choisis.

Pour cela, il faut être capable de dire pourquoi vous souhaitez entrer à Sciences Po et en quoi Sciences Po répond à vos projets. Il est essentiel de connaître le projet académique de Sciences Po, ses formations , ses débouchés .

Parcourez donc soigneusement le site internet de Sciences Po, et notamment la page du Collège universitaire (1er cycle) . Abonnez-vous à sa newsletter et suivez son actualité sur les réseaux sociaux :TwitterFacebook ou  Instagram. Attention, ne répétez pas par cœur tout ce que vous avez pu lire sur le site web ; appropriez-vous les informations qui résonnent avec votre projet, expliquez-nous ce que Sciences Po va vous apporter et, en retour, ce que vous apporterez à Sciences Po.

3/ Préparez votre matériel à l’avance

Les oraux se déroulent exclusivement en ligne, sur la plateforme Zoom. Un oral chez soi, cela implique moins de stress, moins de formalités et moins de coûts de déplacement et de logistique ! Mais il y a tout de même quelques étapes importantes à ne pas oublier :

Installez Zoom sur votre ordinateur. Vous devez disposer de la toute dernière version de Zoom : s’il est déjà installé sur votre ordinateur, veuillez le mettre à jour. Prenez également soin de vérifier le bon fonctionnement de votre matériel informatique : l’image, le son et la qualité de votre connexion internet.

La ponctualité est essentielle, même à distance. Connectez-vous au moins 10 minutes à l’avance et attendez dans la salle d’attente virtuelle.

N’oubliez pas votre pièce d’identité, la commission vous la demandera en début d’entretien.

4/ Optimisez votre environnement

Pour un maximum de sérénité, choisissez une pièce calme dans laquelle vous pouvez vous isoler. Installez-vous face à une source lumineuse : évitez les fenêtres derrière vous. Placez la caméra à hauteur de vos yeux et face à vous, en surélevant votre ordinateur portable si nécessaire. Utilisez préférablement un casque avec micro, pour éviter les bruits de fond !

5/ Et après ? Restez sereins

Une fois l’entretien terminé, vous pouvez enfin souffler !

Un conseil : attendez les résultats le plus sereinement possible et n’oubliez pas que, quoiqu'il arrive, la note de l’épreuve orale sera additionnée aux trois notes obtenues sur le dossier pour obtenir une note finale sur 80.

Bonne chance à tous et toutes !

Racheal Lawrence : éduquer les futures générations du Nigéria

Découvrez cet inspirant portrait
  • Racheal LawrenceRacheal Lawrence

Depuis l’enfance, Racheal Lawrence rêve de contribuer au développement de son pays, le Nigeria.  Aujourd’hui diplômée du master Human Rights and Humanitarian Action (EN) de l’École d’affaires internationales de Sciences Po, elle poursuit son objectif en œuvrant pour l’éducation des futures générations de nigérians. Portrait d’une alumna ambitieuse et engagée.

En savoir plus

Tags :

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

  • Egalité des chances : paroles d'étudiants @Thomas Arrivé / Sciences PoEgalité des chances : paroles d'étudiants @Thomas Arrivé / Sciences Po

Près de 200 partenaires, lycées conventionnés et autorités académiques étaient réunis pour le traditionnel Séminaire annuel de l’Égalité des chances organisé les 18 et 19 janvier autour de deux temps forts. Lors de la première journée de séminaire, les participants ont pu découvrir la philosophie du Collège universitaire et précisément la scolarité sur chacun des sept campus en régions de Sciences Po, puis connaître les trajectoires scolaires et professionnelles d’anciens élèves. Des ateliers thématiques sur les épreuves de la procédure d'admission leur ont été proposés le lendemain. Morceaux choisis.

Une admission ouverte à toutes et tous

La réforme de la procédure d’admission en première année du Collège universitaire a permis, via Parcoursup, une visibilité de l’offre de formation à un plus grand nombre, et notamment des lycéens qui ne se seraient pas autorisés à imaginer rejoindre les bancs de Sciences Po. Cette réforme majeure a permis d’ouvrir le champ des possibles à un vivier d’élèves encore plus diversifié et talentueux, soulignant ici encore, comme l’a rappelé Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po, que “jamais l’égalité des chances ne s’est faite au détriment de l’excellence”.

Le dispositif Conventions Éducation Prioritaire, qui célébrait ses 20 ans en 2021 et a permis d’accueillir à Sciences Po plus de 2430 étudiantes et étudiants depuis sa création, a pleinement intégré la dynamique de la réforme. Reposant actuellement sur 166 partenariats avec les établissements conventionnés, l’objectif est d’intégrer 34 nouveaux lycées partenaires d’ici 2023 afin de permettre un maillage encore plus fin du territoire. 

La voie Conventions Éducation Prioritaire est destinée aux élèves scolarisés dans un lycée conventionné avec Sciences Po depuis la classe de seconde et ayant participé à l’atelier Premier Campus en classe de première et terminale. Elle est ouverte aux élèves de terminale en bac général ou technologique, issus de toutes sections et spécialités et a permis de rassembler plus de 750 candidatures en 2021.

À l’occasion du séminaire annuel 2022, Gabriela Crouzet, directrice des admissions de Sciences Po, a partagé quelques chiffres concernant les candidats admis par la voie CEP à la rentrée 2021, soit : 

  • 161 admis   
  • 69 lycées représentés (France hexagonale & Outre-mer)
  • 45% des admis issus d’Ile de France, 45% des régions, 10 % des Outre-mer
  • 80% ont obtenu une mention “Très bien “au baccalauréat dont 29% avec félicitations du jury
  • 72% de filles (vs 62% en 2020)
  • 9 spécialités représentées, avec une forte présence en Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques / Sciences économiques & sociales / Mathématiques.

Directrice de la scolarité et de la réussite étudiante, Myriam Dubois-Monkachi a notamment présenté l’état des lieux de la répartition des élèves CEP dans les différents campus en régions de Sciences Po. Il est également ressorti que sur l’ensemble des élèves issus de la voie CEP, 95% d’entre eux ont choisi, en 2021, de poursuivre leur scolarité en master dans l’ensemble des 7 écoles de Sciences Po. L’accès à l’emploi avant le diplôme a atteint un taux record de 46% des diplômés de la promotion 2019.

"Sciences Po a changé ma vie"

Une voie choisie et racontée également par trois témoignages d’anciens élèves issus des Conventions Éducation Prioritaires aujourd’hui en emploi, invités à partager leur expérience lors de ce séminaire. Car la voie CEP, “ce sont les étudiantes et étudiants qui en parlent le mieux, ce sont nos meilleurs ambassadeurs et ambassadrices”, estime Karine Aurelia, directrice déléguée à l'Égalité des chances à Sciences Po.

Ainsi Karima Chaïb, diplômée en 2016 après deux années de master à l’École de droit de Sciences Po, une année de césure, un passage par la Sorbonne, travaille depuis quelques années en tant qu’avocate en droit pénal des affaires. “À mon arrivée, le choc des cultures s’est manifesté bien sûr, mais nous avons été très aidés par l'administration de Sciences Po et par la communauté étudiante. Quand on est travailleur, humble et à l’écoute, on s’inspire des autres”, précise-t-elle.

Youssef Halaoua, diplômé de l'École d’affaires publiques en 2012, a lui aussi un enthousiasme communicatif :  ”Je ne suis pas objectif, car Sciences Po a changé ma vie ! Je voue une reconnaissance immense à ceux qui ont créé cette procédure”. Après avoir occupé différents postes en groupe hôtelier, ambassade, mairie et en institutions publiques ou privées (dont Sciences Po), il est désormais conseiller en charge des relations institutionnelles à l’Agence nationale du sport en charge notamment du suivi des Jeux olympiques et paralympiques 2024.

Quant à Siegrid Henry, également diplômée en 2012 de l'École d’affaires publiques, a construit sa carrière autour des enjeux du numérique, en institutions publiques et privées. Elle est aujourd’hui conseillère du haut-commissaire à l'emploi et à l'engagement des entreprises au Ministère du travail.

Autant de témoignages vibrants pour stimuler l’ambition des lycéens et lycéennes.

Comme l’a rappelé Laurence Bertrand-Dorléac, présidente de la Fondation nationale des sciences politiques, “ le combat pour l’égalité n’a pas de répit, il faut sans cesse lutter”. Un combat que Sciences Po a l'intention de continuer à mener au nom de la diversité et de l’ouverture sociale et culturelle. 

L'équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus : 

Abonnez-vous à nos newsletters !

Tags :

Admission à Sciences Po pour 2022 : revivez la conférence aux conseillers d’orientation des lycées

Voir le replay
  • Tout savoir sur Sciences Po et l'admission après le baccalauréatTout savoir sur Sciences Po et l'admission après le baccalauréat

Mardi 7 décembre 2021, plus de 200 conseillers d’orientation de lycées français ont découvert les programmes et la procédure d’admission à Sciences Po après le Baccalauréat.

Vous souhaitez revoir cette conférence ? Découvrez deux séquences disponibles en replay : la présentation des programmes de Sciences Po par la Doyenne du Collège Universitaire et la présentation de la procédure d’admission en 1ère année par la Directrice des Admissions.

Présentation des programmes de Sciences Po

  • Introduction par Mathias Vicherat, Directeur de Sciences Po ;
  • et Présentation des programmes de Sciences Po par Stéphanie Balme, Doyenne du Collège Universitaire

Présentation de la procédure d’admission en 1ère année

Présentation faite par Gabriela Crouzet, Directrice des Admissions.

En savoir plus

Lisez l’article Découvrez ou revivez les conférences de la Journée Portes ouvertes Bachelor du 20 novembre 2021 qui vous présente : les questions/réponses les plus fréquemment posées sur les admissions et tout ce qu’il faut savoir du Parcoursup.

Intéressés par Sciences Po ? On répond à toutes vos questions

  • Étudiants sur le campus de Paris ©Marta Nascimento / Sciences PoÉtudiants sur le campus de Paris ©Marta Nascimento / Sciences Po

Les équipes du Collège universitaire et de chacune des sept Écoles de Sciences Po vous présentent leurs formations lors d'émissions en ligne.

Candidater au Collège universitaire (1er cycle)

Accessible à partir du baccalauréat (ou son équivalent à l’étranger), le Collège universitaire est une formation fondée sur l’étude des sciences humaines et sociales qui se déroule en trois ans sur l’un des sept campus de Sciences Po. Elle permet d’obtenir le diplôme de bachelor (bac +3).

Revoir notre émission du 11 janvier 2022  sur Campus France.

Candidater à un master (2ème cycle)

Les équipes et les étudiants des sept écoles de Sciences Po présentent également leur offre de masters, les métiers auxquels préparent nos écoles ainsi que les procédures d’admissions en master lors d'une émission en direct.

Retrouvez la rediffusion de ces émissions ci-dessous :

Que deviennent nos diplômés 2019 ?

Les résultats de l’enquête jeunes diplômés 2021
  • Une diplômée de la promo 2019 @Inspirience/Sciences PoUne diplômée de la promo 2019 @Inspirience/Sciences Po

Les résultats de l’enquête jeunes diplômés 2021 portant sur la promotion 2019 révèlent une attractivité toujours aussi forte des étudiants de Sciences Po auprès des employeurs, avec 9 diplômés sur 10 en activité professionnelle. Malgré un marché de l’emploi en tension, 82 % ont trouvé leur premier emploi en moins de 6 mois, et près des ¾ occupent un emploi stable. Ils sont toujours aussi nombreux (37 %) à travailler à l’étranger dans 84 pays. Découvrez tous les résultats de notre enquête !

> Lire  le rapport détaillé

L’enquête en 5 chiffres clés

  • 9 diplômés sur 10 ayant décidé d’entrer dans la vie professionnelle sont en activité (même chiffre que l’an dernier), soit une augmentation de 5 points depuis 2014.
  • 82 % ont trouvé leur premier emploi moins de 6 mois après l’obtention de leur diplôme (86% pour la promo 2018).
  • 64 % travaillent dans le secteur privé (70 % dans la promo 2017)
  • 37 % débutent leur carrière hors de France (34 % dans la promo 2017)
  • La rémunération brute annuelle moyenne (hors primes) se monte à 37,5 K€ (39 K€ pour la promotion 2018)

Toujours un excellent taux d’insertion des diplômés de Sciences Po malgré la crise

83 % des diplômés ont décidé d’entrer dans la vie active, 13 % poursuivent leurs études, et 3 % ont décidé de ne pas intégrer tout de suite le marché du travail. Des chiffres stables par rapport à l’enquête 2020. 

Parmi ces diplômés ayant décidé d’entrer dans la vie professionnelle, 9 sur 10 sont en activité (en emploi, en stage, création d’activité ou élève fonctionnaire). Un chiffre stable par rapport à l’an passé et qui montre la persistance de l’attractivité du diplôme de Sciences Po malgré un marché de l’emploi en tension, ainsi que la qualité des dispositifs d’accompagnement déployés par l’établissement.

Les délais d'accès à l'emploi restent rapides : 82 % des diplômés ont trouvé un emploi en moins de 6 mois (86% en 2020, 87 % 2019, 84% en 2018). 42 % ont été embauchés avant même d’obtenir leur diplôme, comme pour la promotion précédente (43 %). Ce taux monte à 53 % chez les diplômés qui ont suivi leur master en apprentissage.

Près de 3 diplômés sur 4 en emploi stable...

Parmi les diplômés en activité, 72 % occupent un emploi stable, un taux inchangé par rapport à l’an dernier et qui a progressé de plus de 10 points depuis 2014 (67%) : 

  • 48 % sont en CDI
  • 24 % ont intégré la fonction publique française et internationale
  • 9 % ont signé un contrat avec une organisation internationale, un chiffre en progression continue depuis 6 ans (5 % en 2015).
  • 4 % des diplômés sont devenus entrepreneurs à la fin de leurs études 

...et 2 sur 3 dans le privé 

64 % des diplômés en emploi travaillent dans le secteur privé ; ils étaient 66% en 2018, 70 % en 2017 et 2016, 71% en 2016, et 73% en 2015. Une tendance à la baisse qui se confirme, avec 23% de diplômés dans le public (20 % en 2017) et 13 % dans les organisations internationales (10% en 2017). Les prochaines enquêtes diront s’il s’agit là d’une évolution de long terme. 

Des secteurs toujours aussi variés 

L’administration et le secteur public (18 %), l’audit et le conseil (16 % des diplômés), les ONG et associations (9% des diplômés), le domaine banque/finance/assurance (7 %) et les organisations internationales (7 %) figurent parmi les premiers choix des diplômés 2019. Le secteur de la RSE et de l’environnement représente 3% de la promotion, et les nouvelles technologies occupent 4 % des diplômés.

Moins d’écart de salaires entre hommes et femmes

La rémunération moyenne brute annuelle hors prime baisse légèrement et passe de 39 172 € en 2020 à 37 346 € en 2021. Une évolution qui a pu être en partie compensée par les primes et peut s’expliquer par une augmentation de la part du secteur public et une appétence pour des métiers à impact souvent moins rémunérateurs. La rémunération moyenne des diplômés employés à l’international atteint 38 937 €.

Bonne nouvelle de cette édition 2021 : l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes continue à diminuer, avec un écart réduit de 4566 € en deux ans.

Un attrait toujours fort de l’international

37 % des répondants déclarent travailler hors de France dans 84 pays, contre 34% pour la promotion 2017. Parmi eux, 55 % ont choisi l’Union européenne, 17 % en Afrique et Moyen-Orient, 13 % l’Asie/Pacifique, 12 % l’Amérique du Nord et 3% l’Amérique du Sud. 

Expériences professionnelles et réseau, des tremplins essentiels

Les expériences professionnelles acquises avant le diplôme - stage ou  contrat d’apprentissage - ont permis à 35% des diplômés 2019 de trouver leur premier emploi, tandis que 33 % ont utilisé leur réseau personnel, professionnel ou lié à Sciences Po.

Les étudiants en apprentissage sont plus fréquemment en emploi et ont des délais d’insertion raccourcis, avec 53 % d’entre eux embauchés avant l’obtention du diplôme. 

À propos de l'enquête

L’enquête jeunes diplômés sur la promotion 2019 s’est déroulée de début décembre 2020 à fin avril 2021, soit environ 18 mois après l’obtention de leur diplôme. La participation des diplômés à l’enquête est élevée : 1679 diplômés ont répondu, soit 66 % de la promotion.

L'édition 2021 a été réalisée par Sciences Po Carrières sous la supervision scientifique de Nicolas Sauger (Professeur associé à Sciences Po, chercheur affilié au Centre d’Études Européennes [CEE] et au Laboratoire Interdisciplinaire d’Évaluation des Politiques Publiques [LIEPP], directeur du CDSP) et avec le savoir-faire de Blazej Palat (Ingénieur d’études au Centre de Données Socio-Politiques [CDSP]). 

L'équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus

Abonnez-vous à nos newsletters !

Admissions post-bac 2021 : qui est entré à Sciences Po via Parcoursup ?

  • @Marta Nascimento / Sciences Po@Marta Nascimento / Sciences Po

Pour sa première campagne se déroulant intégralement sur Parcoursup, Sciences Po a enregistré près de 12 000 candidatures issues de lycées français, soit plus du double par rapport à 2020. Avec une sélectivité record, la campagne a attiré davantage de boursiers, issus de lycées beaucoup plus divers, sur l’ensemble du territoire. Premier bilan intermédiaire de cette campagne d’admission exceptionnelle. 

Une sélectivité à 7% pour la voie générale

En 2021, Sciences Po a enregistré 15 284 candidatures validées sur Parcoursup. Parmi elles, 11 977 candidats se sont présentés dans le cadre de la voie générale (hors Conventions Éducation Prioritaire, doubles diplômes et candidatures internationales), soit une augmentation de 107 % de ces candidatures issues des lycées français par rapport à 2020. 

793 candidats ont été admis pour cette voie, soit un taux de sélectivité record de 6,6 %. Au total, Sciences Po accueillera une promotion de 1630 nouveaux admis en septembre 2021, issus des lycées français, de la voie CEP, des doubles diplômes et de la voie internationale : un chiffre stable par rapport aux années précédentes. 

Des candidats issus de près de 2000 lycées différents

66 % des admis sont des femmes, un chiffre en légère progression par rapport aux années précédentes. Les admis de cette voie comptent 13 % de boursiers du secondaire, contre 5 % en 2020 et 3,8 % des admis de 2019. 

1 995 établissements d’origine ont été constatés parmi les candidats (+ 45 % par rapport à 2020) et 551 établissements d’origine pour les 793 candidats déclarés admis, soit 1,4 admis par établissement. Les lycéens qui proviennent des régions hors Île-de-France représentent 70 % des admis (64 % en 2020) contre 79 % de la population lycéenne française (selon les statistiques 2019-2020 du ministère de l’Éducation Nationale). 

Le rapport établissements privés / publics reste similaire aux années précédentes dans la procédure. Les admis issus des lycées privés représentent 31 % du total contre 33 % l’année précédente.

Le parcours d’admission et l’évaluation des candidats

Les candidats postulant sur la plateforme Parcoursup pouvaient compléter leur dossier de candidature jusqu’au 8 avril. L’évaluation des dossiers des candidats s’est achevée le 30 avril. 803 évaluateurs ont été recrutés parmi les enseignants du secondaire, les enseignants et le personnel pédagogique de Sciences Po afin de procéder à la double évaluation des dossiers des candidats. 

Les évaluateurs ont examiné l’épreuve 2 (sur la performance académique et la trajectoire du candidat) et 3 (sur les trois exercices écrits personnels) du processus de sélection. Chaque évaluateur s’est penché sur 30 dossiers de candidature en moyenne. En ce qui concerne l’épreuve 1 (sur la performance au baccalauréat), le calcul de la note pour chaque candidat a été réalisé sur la base des notes des matières du bac disponibles sur la plateforme Parcoursup.

À l’issue de l’évaluation des dossiers de candidature, le jury d’admission a défini une note minimale pour les candidats invités à la quatrième épreuve, celle de l’oral. Les entretiens des candidats de la voie générale Parcoursup se sont déroulés du 12 au 22 mai 2021. 194 examinateurs enseignants et/ou issus des personnels administratifs et pédagogiques de Sciences Po ont été mobilisés. Les candidats déclarés admis par le jury d’admission ont obtenu la note moyenne de 72/80. Les notes des admis s’établissent de 67 à 79/80.

En savoir plus

Qui sont nos diplômés 2020 et 2021 ?

Revivre les cérémonies
  • Étudiantes lors de la cérémonie du diplôme ©Thomas Arrivé/Sciences PoÉtudiantes lors de la cérémonie du diplôme ©Thomas Arrivé/Sciences Po

Des étudiants brillants, engagés et résilients : à l’issue de deux années de scolarité bousculées par la crise sanitaire, les promotions 2020 et 2021 se verront remettre leurs diplômes de fin de Master entre le 23 et le 30 juin 2021. Plus de 5000 nouveaux diplômés seront célébrés dans plusieurs cérémonies très attendues, organisées dans le meilleur respect des restrictions sanitaires et valorisant la participation de chacun. Qui sont les étudiants des promotions 2020 et 2021 ? Découvrez leurs profils.

Promotion 2021 : 2447 nouveaux diplômés

Les étudiants de la “Promo 2021” ont célébré l’obtention de leurs diplômes de master au cours de cérémonies hybrides organisées à la fois en présentiel dans l’amphithéâtre Boutmy et diffusées en ligne.

  • 2447 diplômés ont mené leurs études de niveau master dans l’une de nos sept Écoles. 14% d’entre eux étaient étudiants dans l’un de nos 26 double-diplômes nationaux et internationaux
  • 103 nationalités sont représentées par plus de 850 étudiants internationaux
  • 49% d’entre eux ont rejoint Sciences Po en 1ère année sur l'un des sept campus du Collège universitaire, il y a 5 ans, les autres ont été admis directement en master.
  • Les étudiantes représentent 61% des effectifs

Les différentes cérémonies du diplôme  ont eu lieu entre le 23 et le 30 juin 2021. Retrouver toutes les rediffusions :

Cérémonie de l'École de journalisme

Cérémonie de l'École de la Recherche

Cérémonie de l'École du Management et de l'Innovation

Cérémonie de l'École Urbaine

Cérémonie de l'École de Droit

Cérémonie de l'École d'Affaires Publiques

Cérémonie de l'École des Affaires Internationales (PSIA)

Promotion 2020 : 2574 diplômés célébrés un an plus tard

Les 2574 étudiants de la promotion 2020 ont vu leurs cérémonies du diplôme décalées d’un an en raison de la crise sanitaire. Une cérémonie dynamique et participative en ligne a été organisée le 23 juin pour célébrer ceux qui, pour la plupart, sont déjà de jeunes professionnels talentueux.

  • Les 2 574 diplômés de la “Promo 2020” ont tous suivi leur master dans l’une de nos sept Écoles de second cycle
  • 359 ont suivi un de nos doubles diplômes français et internationaux
  • La promotion compte plus de 1200 étudiants internationaux, avec 96 nationalités représentées
  • 47% d’entre eux ont rejoint Sciences Po en 1ère année sur l'un des sept campus du Collège universitaire, il y a 5 ans, les autres ont été admis directement en master
  • Les étudiantes représentent 59% des effectifs

Voir le replay de la cérémonie du diplôme de la promotion 2020 :

Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

  • 166 partenaires CEP en 2021 ©Sciences Po166 partenaires CEP en 2021 ©Sciences Po

À l’occasion des vingt ans des Conventions Éducation Prioritaire, Sciences Po renouvelle son dispositif d’égalité des chances pour renforcer son impact social et territorial. Dès ce printemps, 63 nouveaux lycées partenaires rejoignent le programme, qui s’étend à dix nouvelles académies et à de nouvelles zones, notamment le monde rural et des petites villes. 

Préparée de longue date, cette refonte s’appuie sur l’inventaire des Conventions Éducation Prioritaire et la mission d’évaluation conduite au cours de l’année 2020, dans la continuité de la réforme des admissions en première année. Alors qu’il célèbre ses vingt ans, le dispositif se fixe de nouvelles ambitions, à la fois sociales et territoriales, à la fois quantitatives et qualitatives. 

200 lycées partenaires d'ici 2023

Cette refonte s’accomplit dans le cadre général de la réforme de l’admission en première année : les candidats CEP passent désormais les mêmes épreuves que l’ensemble des candidats, mais leurs profils sont évalués séparément.

Le dispositif connaît une extension majeure de son ampleur, avec l’arrivée dès le printemps 2021 de 63 nouveaux lycées conventionnés. Ces nouveaux partenaires permettent d’étendre le dispositif à dix nouvelles académies : au total, le programme concernera désormais 28 académies sur 30. Un nouvel appel à candidature sera lancé en 2021-2022 pour compléter encore le maillage du territoire et atteindre 200 lycées d’ici 2023.

Au-delà de cette extension en nombre, la réforme permet également, grâce à de nouveaux critères de conventionnement, de toucher des territoires jusqu’à présent peu représentés dans le programme, et pourtant tout aussi concernés par la problématique de l’autocensure et de l’inégalité d’accès aux formations sélectives. Il s’agit notamment des territoires ruraux et des petites villes, qui représentent le tiers des nouveaux lycées. 

Un impact social renforcé

Les critères revus permettent également de renforcer l’impact social du dispositif :  prenant acte des “contournements” de la procédure observés au fil des années, les conditions pour devenir un lycée CEP portent sur le niveau social des élèves de l’établissement mais aussi sur sa capacité à constituer des ateliers de préparation composés d’au moins 50 % de boursiers de l’enseignement secondaire

À terme en effet, les candidats des lycées CEP doivent fournir 15 % des boursiers de chaque nouvelle promotion, soit la moitié des 30 % que Sciences Po s’engage à accueillir chaque année en première année. Ces critères revus permettront d’atteindre cet objectif, tout en maintenant les ateliers de préparation ouverts à tous les profils. 

Des ateliers “Premier Campus” pour élever le niveau d’ambition

Enfin, cette réforme porte également sur le contenu de cet atelier de préparation, élément central du dispositif depuis sa création. Le contenu de ces ateliers baptisés “Premier Campus” s’enrichit pour aider les élèves à élever leur niveau d’ambition, au-delà de la seule candidature pour Sciences Po : le projet pédagogique vise à renforcer les compétences expressives, méthodologiques et socio-comportementales des lycéens. L’engagement des entreprises partenaires y sera renforcé, avec l'organisation de présentations métiers au sein des ateliers, comme auprès des étudiants admis à Sciences Po. 

L’équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus

Candidats : tout savoir sur les admissions pour la rentrée 2021

Les dernières informations sur votre candidature
  • Étudiante devant l'entrée de Sciences Po ©Caroline Maufroid / Sciences PoÉtudiante devant l'entrée de Sciences Po ©Caroline Maufroid / Sciences Po

Mis à jour le 26 mai 2021.

Vous êtes candidat à Sciences Po pour la rentrée 2021 ? Modalités, calendriers, nouveautés, Parcoursup  : retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur nos procédures d’admission et les dernières informations. 

À TOUS LES CANDIDATS EN BACHELOR VIA PARCOURSUP

Les oraux se terminent le 26 mai. Plus de 200 enseignants et personnels pédagogiques se sont mobilisés depuis le 6 mai pour accueillir 2500 candidats en commission d’entretien.

Les résultats d’admission (admis, en liste d’attente ou non classé) seront disponibles sur la plateforme Parcoursup le 2 juin, à l’issue de la tenue des jurys d’admission à Sciences Po.

Nous souhaitons remercier toutes les candidates et tous les candidats de leur intérêt pour les formations de Sciences Po. Bravo aux futurs admis et bonne continuation à toutes et à tous.

> Les dernières informations sur les admissions

Candidats en bachelor (Collège universitaire) : les modalités

Les épreuves à réussir

Tous les lycéens candidats, en France et dans le monde, passent désormais les mêmes épreuves pour entrer à Sciences Po : la réussite au Bac ou son équivalent étranger, la performance académique et la trajectoire du candidat, les écrits personnels, et un entretien oral. 

Les notes des trois premières épreuves forment une note sur 60. Les candidats ayant obtenu une note égale ou supérieure à la note minimale fixée chaque année par Sciences Po peuvent participer à l’oral. À l’issue de l’oral, le jury additionne les 4 notes sur 20 pour en faire une note d’admission sur 80. Les candidats devront atteindre ou dépasser une note d’admission minimale, fixée par Sciences Po chaque année, pour réussir l’admission et devenir étudiants de Sciences Po.

> Consultez les informations détaillées sur le site des admissions

Vous préparez un baccalauréat français 

Vous préparez un baccalauréat français, en France ou à l’étranger, y compris dans un lycée conventionné CEP avec Sciences Po  :

  • Du 20 janvier au 11 mars 2021 : rendez-vous sur la plateforme Parcoursup pour vous inscrire et formuler vos vœux. Lire le guide pour retrouver les formations Sciences Po sur Parcoursup. 
  • Du 12 mars au 8 avril inclus : complétez votre dossier et confirmez vos vœux. 
  • Courant avril/mai 2021 : examen du dossier de candidature par Sciences Po
  • Courant Mai 2021 : entretien oral à distance pour les candidats ayant obtenu la note minimale fixée par Sciences Po
  • 2 juin 2021 : résultats d’admission sur Parcoursup

> Consultez les informations détaillées pour les lycéens qui préparent un bac français

Vous préparez un diplôme d'études secondaires étranger 

Les candidatures sont ouvertes

  • Jusqu’au 25 avril 2021 : vous pouvez soumettre un dossier de candidature sur le portail de Sciences Po
  • Entre janvier et juin : Les candidats ayant obtenu une note suffisante passent un entretien oral à distance. 
  • L'admission est réalisée en continu (rolling admission) et la décision prononcée en fonction de la date de dépôt du dossier complet et des jurys d’admission.

> Consultez les informations détaillées pour les candidats des systèmes secondaires étrangers 

Candidats en master : les modalités

Vous êtes candidat via la procédure française :

Les candidatures sont ouvertes ! La procédure française s’adresse aux candidats ayant suivi un cursus universitaire français. Elle comprend une phase d’admissibilité avec une double évaluation de dossier, et une phase d’admission avec un entretien oral.

  • Jusqu’au 11 janvier 2021 : déposez votre dossier complet sur le portail de Sciences Po
  • Début avril 2021 : résultats d’admissibilité
  • Du 13 au 30 avril 2021 : entretiens d’admission 
  • Début juin 2021 : résultats d’admission

> Consultez les informations détaillées sur le site des admissions

Vous êtes candidat via la procédure internationale :

Les candidatures sont ouvertes ! La procédure internationale s’adresse aux profils ayant suivi leur cursus à l’étranger dans le cadre d'un programme diplômant. Elle comporte une évaluation du dossier de candidature en ligne.

  • Date limite de candidature : 28 février 2021
  • Résultats d’admission : en fonction de la date de soumission de votre dossier de candidature complet. 

> Consultez les informations détaillées sur le site des admissions.

Vous êtes candidat pour un master en double diplôme :

Les candidatures sont ouvertes ! L'admission aux programmes de double diplôme se fait uniquement sur évaluation du dossier de candidature. La décision d'admission est prise par un jury conjoint entre Sciences Po et l'université partenaire. 

Découvrez quelle procédure de master correspond à votre situation

Vous êtes candidat pour un master en un an :

La procédure est ouverte !

  • Date limite de candidature : 11 avril 2021.
  • Résultats d’admission : en fonction de la date de validation de votre candidature

> Consultez les informations détaillées sur le site des admissions

Candidats en thèse : les modalités

Les admissions sont ouvertes ! 

> Consultez les informations sur le déroulement de la procédure d'admission en thèse.

Pour aller plus loin...

Abonnez-vous à nos newletters

Admissions : en 2020, un nouveau record de candidatures malgré un contexte inédit

Plus d'informations sur les admissions 2020
  • Bilan des admissions 2020 @Sandrine Gaudin - Sciences PoBilan des admissions 2020 @Sandrine Gaudin - Sciences Po

Dans un contexte inédit et bousculé, le bilan des admissions 2020 révèle une attractivité solide pour Sciences Po avec un nombre record de près de 22 000 candidatures. Au total, près de 4800 nouveaux étudiants issus de 132 pays ont rejoint nos cursus de premier cycle, de master et de doctorat, maintenant une sélectivité stable à 22%. 

> Consultez le bilan complet sur Calameo 

Au Collège universitaire (bachelor) : 11 000 candidats de tous les horizons

Des candidatures stables voire en hausse malgré un contexte inédit

Les lycéens étaient près de 11 000 à se présenter à l’entrée au premier cycle en 2020 (en incluant les programmes de doubles diplômes nationaux et internationaux), un chiffre proche des 11 123 candidats de 2019. 

Fait remarquable en pleine pandémie mondiale, les candidatures de la procédure internationale ont même augmenté de plus de 7% par rapport à 2019, avec 2347 candidats. Pour 2020, la procédure nationale (par examen) a attiré 5 791 candidats, un chiffre quasi identique à l’année précédente (5 794 en 2019). La procédure des Conventions éducation prioritaire a rassemblé 896 candidats (857 en 2019). Avec les 170 admis de 2020, cette procédure CEP a permis, en 20 ans d’existence, d’accueillir 2 264 élèves.

Toutes procédures confondues, les admis représentent 2195 élèves (contre 1 960 admis en 2019) soit une sélectivité de 20% (contre 18% en 2019).

Qui sont les candidats et les admis ? 

Les candidats en bachelor sont issus de 1600 lycées en France et 1300 lycées dans le monde. Au global, les nouveaux admis en bachelor représentent 132 pays différents, et 34 % d’entre eux sont issus de lycées à l’étranger. Parmi eux, près de la moitié viennent d’un autre pays européen, 20% d’Asie, 14 % du continent américain, et 17% d’Afrique. 

En France, les deux tiers des admis viennent désormais des régions hors Île-de-France (58 %). 

En master, des candidats et des admis de plus en plus divers

Cette année, 9 814 candidats se sont présentés à l’entrée en master, soit 10% de plus qu’en 2019 (8 952). 

Une hausse remarquable intervient pour les candidats de la procédure internationale, qui étaient 4633 à se présenter en 2020, soit 22 % de plus qu’en 2019 (3801 candidats). Côté procédure française, la tendance reste stable avec 3806 candidats (contre 3771 en 2019). Idem pour les 1375 étudiants qui ont candidaté pour les doubles diplômes nationaux et internationaux (1380 en 2019). Le taux de sélection reste stable à 24% (contre 23% en 2019). 

Pour la procédure française, les candidats viennent d’horizons très divers avec une vingtaine de domaines d’études représentés, parmi lesquels on peut citer les études juridiques (16% des candidats français), les classes préparatoires littéraires (13%), ou la science politique et la sociologie (11%). Certaines filières continuent de progresser parmi les candidatures : + 19 % venant d’écoles d’ingénieur, + 13 % d’écoles de commerce ou encore + 9 % d’études en économie.

Des étudiants de plus en plus internationaux

2344 élèves ont été admis en master (ils étaient 2047 en 2019). Venant de 93 pays différents, les deux tiers (68 %) de ces nouveaux admis le sont par la voie internationale ou des doubles diplômes internationaux. Les États-Unis, la Chine et l’Allemagne sont les trois pays d’origine les plus représentés parmi les nouveaux étudiants de master, qui sont à 61 % des étudiantes. 

Autre record en 2020, celui des des candidatures en thèse, avec 459 candidatures, soit près de 40% d’augmentation en un an, et 61 admis en doctorat dans l’une des cinq disciplines enseignées à l’École de la recherche. 

> Consultez le bilan complet

L’équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus :

Des épreuves 2020 adaptées à la crise sanitaire 

Au global, les procédures d’admission ont pu se dérouler dans le respect des exigences de sélections. 

En bachelor, la phase d’admissibilité a pu se dérouler dans son format réglementaire habituel (les épreuves écrites de la procédure française ont eu lieu les 22 et 23 février 2020). 

Des adaptations ont été apportées dans la phase d’admission : 

  • pour la procédure française : l’entretien d’admission a été remplacé par une seconde étude détaillée du dossier de candidature
  • pour la procédure CEP et la procédure internationale, l’entretien d’admission a été maintenu mais s’est déroulé en visioconférence. 

En master, procédure française : la phase d’admissibilité s’est déroulée dans son format réglementaire habituel. Les entretiens d’admission ont été remplacés par une nouvelle analyse de dossier (à l’exception des candidats à l’École de journalisme).  

Pour la procédure d’admission internationale en master, en double diplôme, en master en un an et en thèse : ces procédures se sont déroulées dans leur format réglementaire habituel. 

Classement QS 2021 : Sciences Po 2ème en "science politique et relations internationales"

Découvrez les résultats du Classement QS
  • 2e place dans le Classement QS 2021 par discipline ©Sciences Po2e place dans le Classement QS 2021 par discipline ©Sciences Po

Sciences Po maintient sa seconde place en "Science politique & relations internationales" dans le classement QS 2021 des meilleures universités mondiales. Dans ce classement dévoilé le 3 mars 2021, Sciences Po est juste derrière l’Université de Harvard, et devant celle d'Oxford. Sciences Po reste donc la première université d'Europe dans cette discipline. 

Depuis huit ans, le classement de QS par discipline, qui compare plus de 1400 universités à travers le monde, ne cesse de confirmer Sciences Po au sein des universités leaders en sciences sociales. En 2021, Sciences Po se place dans le top 50 mondial dans 4 disciplines, et affiche d’importantes progressions dans plusieurs domaines :

  • 2e place mondiale en Science Politique et relations internationales
  • 21e place en Social Policy and Administration (23e en 2020)
  • 30e place en Sociologie
  • 39e place en Development Studies, une place de plus qu’en 2020, année marquée par une importante progression, puisque cette discipline figurait encore dans le top 100 en 2019.

Sciences Po progresse également dans les domaines suivants :

  • Histoire en passant du top 150 au top 100 mondial
  • Economy and Econometry, où elle se classe au 81ème rang.
  • En Droit, se classant 51ème meilleure université de la planète. 

Au niveau national, Sciences Po se classe première en Politics and International Studies, Social Policy and Administration, ainsi qu'en Sociologe. Elle se classe enfin seconde en Droit et en Development studies; quatrième en Économie, et sixième en Histoire

via GIPHY

Pour Bénédicte Durand, Administratrice provisoire de Sciences Po : “Année après année, le classement QS confirme l’excellence de notre faculté permanente, le dynamisme de sa production scientifique, la vitalité de sa recherche au plus près des évolutions des grands enjeux politiques, économiques et sociétaux à l’échelle mondiale. C’est aussi une marque d’attractivité pour nos chercheurs et un gage de qualité pour nos formations, nos étudiants pouvant se nourrir de la proximité avec les meilleurs spécialistes mondiaux dans leurs disciplines.”

En savoir plus 

Abonnez-vous à "Une semaine à Sciences Po", et recevez chaque vendredi le meilleur de Sciences Po

Abonnez-vous à Cogito, la lettre de la recherche à Sciences Po

Vous avez raté la Journée des masters ? Voici un programme de rattrapage

Revoir les présentations
  • Journée des Masters 2020Journée des Masters 2020

Notre Journée des masters en ligne a rassemblé 8000 visiteurs le 28 novembre dernier ! Au programme, des sessions d'information et d'échange sur les programmes de master, les doubles diplômes, les débouchés, les procédures d'admissions et les possibilités de bourses et d'aide sociale. Retrouvez ci-dessous les présentations des différentes Écoles de second cycle. 

Osez Sciences Po ! Le mot d'accueil de Bénédicte Durand, Directrice de la formation initiale

Choisir son master

Myriam Dubois-Monkachi, Directrice de la scolarité et de la réussite étudiante, et Amélie Antoine Audo, Directrice des études et des partenariats, présentent l'offre de masters à Sciences Po.

Qu'apprend-on à l'École d'affaires publiques ?

Présentation par le Doyen Yann Algan.

Qu'apprend-on à l'École des affaires internationales (PSIA) ?

Présentation (eng) par le Doyen Enrico Letta et Mark Maloney, directeur exécutif. 

Qu'apprend-on à l'École du management et de l'innovation ? 

Présentation par la Doyenne Natacha Valla et le directeur exécutif Olivier Guillet. 

Qu'apprend-on à l'École urbaine ? 

Présentation par Patrick Le Galès, Doyen, et Fatoumata Diallo, alumna de l'École.

Nos autres Écoles à découvrir :

Tout savoir sur les admissions pour la rentrée 2021

Candidat en bachelor ? Retrouvez les présentations de la Journée portes ouvertes bachelor

Admission en 1ère année : quatre épreuves pour donner leur chance à tous les meilleurs talents

Tout savoir sur la procédure
  • Admissions 2021 : aperçu des 4 épreuves ©Sandrine Gaudin / Sciences PoAdmissions 2021 : aperçu des 4 épreuves ©Sandrine Gaudin / Sciences Po

Tous les lycéens candidats pour l’entrée à Sciences Po en septembre 2021 passeront les mêmes épreuves. Une seule procédure d’admission, aux critères d’excellence unifiés et étoffés, pour distinguer les talents de demain. Explications en détail. 

À Sciences Po, nous considérons chaque candidat comme une personne singulière, une combinaison unique de talents, d’intérêts, de passions. Nous voulons choisir nos étudiants pour ce qu’ils sont vraiment, et nous voulons que chacun, quel que soit son lieu de naissance, son lycée, son milieu social, son parcours, ait les mêmes chances d’exprimer son potentiel et de convaincre le jury. 

À partir de 2021, tous les candidats, français comme internationaux, passeront les mêmes épreuves d'admission, avec des critères d’évaluation identiques. Des épreuves exigeantes, qui demandent des qualités diverses et complémentaires. Des épreuves claires et lisibles, conçues pour donner leur chance à tous les meilleurs talents. Car nous savons d’expérience qu’il ne suffit pas d’invoquer la diversité pour qu’elle existe. Pas plus que de décréter l’égalité des chances pour qu’elle advienne.

Briller sur tous les terrains : quatre épreuves pour réussir

L’évaluation est fondée sur quatre épreuves indépendantes, communes à tous les candidats.  Les trois premières épreuves constituent le dossier, grâce auquel chaque candidat obtient 3 notes sur 20 :

  • Une note sur 20 pour la performance au baccalauréat ou son équivalent étranger  
  • Une note sur 20 pour la performance académique et la trajectoire du candidat : elle prend en compte toutes les notes obtenues au lycée sur trois ans, mais aussi la progression de l’élève durant son parcours, les appréciations de ses professeurs.
  • Une note sur 20 pour trois exercices écrits : un texte où le candidat expose ses activités et centres d’intérêts, un autre où il défend sa motivation et son choix pour Sciences Po et un essai personnel

Ces trois notes sur 20 forment une note sur 60. Pour passer à l’étape suivante, le candidat devra avoir obtenu une note égale ou supérieure à la note minimale, que Sciences Po définit chaque année. 

Les candidats qui ont obtenu la note nécessaire peuvent participer à l’oral, quatrième et dernière épreuve de l’admission. Moment incontournable de rencontre entre l’institution et le candidat, l’entretien permet au candidat de montrer sa capacité à mener un échange, son attitude face au questions, la solidité de son potentiel de réussite. 

L’échange se déroule en visioconférence à distance, en trois séquences :

  • Présentation du candidat 
  • Commentaire et analyse d’une image choisie par le candidat parmi 2 au choix
  • Échange libre avec les examinateurs pour mieux comprendre le candidat et ses motivations

À l’issue de l’oral, lui aussi noté sur 20, le jury additionne les 4 notes sur 20 pour en faire une note d’admission sur 80. Les candidats devront atteindre ou dépasser une note d’admission minimale, fixée par Sciences Po chaque année pour réussir l’admission et devenir étudiants de Sciences Po. 

Chacune des quatre épreuves pèse d’un poids égal dans la décision d’admission : c’est l’articulation de l’ensemble des résultats qui qualifie ou non le profil. La note d’oral n’est pas un “couperet”. Les candidats retenus le sont pour leur capacité à briller sur des terrains différents et complémentaires. 

Une seule procédure d’admission, deux plateformes

Lycéens français comme internationaux suivent le même parcours, sur deux plateformes différentes : Parcoursup pour ceux qui préparent un Bac français (en France ou à l’étranger),  le portail d’admission de Sciences Po pour ceux qui préparent un diplôme de fin d’études secondaires étranger.  

Un vivier de recrutement élargi en France et dans le monde

Depuis vingt ans, Sciences Po a mis en œuvre un dispositif d’ouverture sociale unique en son genre dans l’enseignement supérieur français. Sciences Po a aussi réussi une ouverture internationale sans précédent. Ce volontarisme lui permet d’accueillir aujourd’hui 25 % d’étudiants boursiers, 49% d’étudiants internationaux, et d’aider financièrement près de quatre étudiants sur dix. Avec cette nouvelle procédure d’admission, Sciences Po s’engage à porter ce taux de boursiers à 30 % sur l’ensemble de ses nouvelles promotions en bachelor. 

Des critères d’évaluation plus ouverts 

En valorisant l’ensemble des qualités scolaires et extrascolaires, en abolissant l’oral “éliminatoire”, les critères d’admission donnent leur chance aux meilleurs profils dans toute leur diversité, quel que soit leur terrain d’excellence. 

Un dispositif de Conventions Éducation Prioritaires refondé et étendu

Après 20 ans d’existence et plus de 2000 lycéens admis, ce dispositif s’intègre dans la voie d’admission désormais unifiée. Les candidatures issues des lycées conventionnés seront évaluées selon les mêmes épreuves et les mêmes critères que tous les autres, mais seront suivies de manière spécifique. Le nombre de lycées conventionnés va doubler, passant de 106 à 200 d’ici 2023, ce qui permettra à terme de porter le nombre d’admis CEP de 10% à 15 % de chaque nouvelle promotion. 

Plus que jamais, Sciences Po s’adresse à l’ensemble des lycéens français, européens et internationaux, sur tous les territoires et dans tous les établissements, en veillant à lutter contre l’autocensure, consciente ou non, de certains élèves. 

> Tout savoir sur la procédure d'admission en Bachelor

Vous avez raté la Journée portes ouvertes Bachelor ? Voici un programme de rattrapage

Voir les émissions
  • Portes ouvertes Bachelor 2020Portes ouvertes Bachelor 2020

La Journée portes ouvertes 2020 du bachelor a rassemblé 12 000 visiteurs en ligne samedi 14 novembre dernier ! Si vous n'avez pas pu assister aux différents ateliers, voici quelques émissions à voir en replay qui vous permettront de savoir l'essentiel sur Sciences Po, son programme de premier cycle, et les nouvelles modalités d'admission. De quoi vous motiver pour oser Sciences Po !

"Osez Sciences Po !" Le mot d'accueil de Bénédicte Durand, Directrice de la formation initiale

> Voir la version anglaise

Qu'apprend-on au Collège universitaire ?

La doyenne Stéphanie Balme présente les études au cours de ces trois ou quatre années qui mènent au bachelor et s'entretient avec d'anciens étudiants du Collège universitaire. 

 

> Voir la version anglaise

Intégrer Sciences Po en 2021. Pourquoi pas moi ? 

Présentation de la procédure d'admission 2021 au Collège universitaire par Bénédicte Durand, Directrice de la formation initiale et Gabriela Rehorova, Directrice des admissions. Quels sont les critères d'admission ? Quels conseils pour préparer sa candidature ?
 

> Candidats en master ? Assistez à la Journée portes ouvertes en ligne du 28 novembre !

Une rentrée inédite et novatrice

Sciences Po met en place le modèle du "double campus"
  • Étudiante sur le campus de Reims © Paul Rentler / Sciences PoÉtudiante sur le campus de Reims © Paul Rentler / Sciences Po

Comment organiser la rentrée universitaire dans le contexte actuel ? Après un semestre à distance, Sciences Po continue de se mobiliser afin de garantir à tous ses étudiants une scolarité complète et exigeante, fidèle à sa vocation de former des esprits libres, engagés et critiques, structurés intellectuellement par la recherche, les expériences de terrain et les contacts avec les professionnels, et de leur donner les moyens d’agir plus que jamais dans un monde incertain.

Un dispositif inédit et novateur permettra d’ouvrir aux 14 000 étudiants de l’établissement l’ensemble des programmes de formation auxquels ils sont inscrits, le premier jour de rentrée ayant été fixé au 14 septembre 2020.

Dans le respect de toutes les règles de sécurité sanitaires, Sciences Po continuera de promouvoir l’excellence de ses formations et fondera cette rentrée inédite sur trois grands principes :

  • l’égalité d’accès pour tous les étudiants à leur programme, quelle que soit leur localisation ; 
  • l’hybridité des formes pédagogiques, qui associeront enseignements à distance et modules de formation dans les murs ; 
  • la réversibilité pour s’adapter à l’évolution de la situation sanitaire. 

Une rentrée inédite selon le modèle de “double campus”

Au cours du semestre d’automne 2020, tous les étudiants de Sciences Po auront accès à un double campus :

  • Un campus numérique, offrant l'ensemble des contenus pédagogiques, dispensés dans des formats variés, adaptés à chaque cours.
  • Un campus physique, dans chacune des sept villes où Sciences Po est présent, sera ouvert et fera la part belle à l’activité étudiante en petits groupes : classes inversées, ateliers, tutorats, projets collectifs, travaux de groupes, activités associatives encadrées, etc. Ce campus physique sera bien évidemment connecté afin de garantir la participation des étudiants qui ne pourront pas être présents dans les locaux. 

Ce double campus combinera les avantages des formes pédagogiques numérique et physique en les articulant étroitement. Il sera flexible pour offrir une expérience académique la plus complète et la plus féconde possible, y compris pour ceux qui seront éloignés géographiquement, quelle que soit la durée de cet éloignement. Il accordera une large part aux événements de tous ordres qui ponctuent la vie de l’établissement et assurera la continuité d’une riche vie étudiante pour toutes et tous. L'accent sera mis sur l'accompagnement personnalisé, pédagogique mais également technique, pour offrir à chacune et à chacun une connexion optimale au campus numérique.

Ce dispositif s'appuiera sur l'expérience, entamée dès fin février dernier et généralisée depuis le 23 mars, au cours de laquelle tous les enseignements de Sciences Po ont été délivrés à distance, grâce à la mobilisation exceptionnelle des professeurs, des équipes pédagogiques, administratives et techniques, et à la solidarité dont a fait preuve la communauté étudiante. 

Les responsables du Collège Universitaire et de chacune des Écoles préciseront prochainement les maquettes et les modules pédagogiques qui seront proposés à la rentrée.

En savoir plus

Admissions 2019 : nouveau record de candidatures

Tous les chiffres du bilan
  • Dessin d'une foule ©Sciences PoDessin d'une foule ©Sciences Po

Le dernier bilan des admissions confirme l’attractivité de Sciences Po avec plus de 20 000 candidatures en 2019. 4218 nouveaux étudiants issus de 137 pays ont rejoint nos cursus de premier cycle, de master et de doctorat. Les effectifs totaux de Sciences Po restent stables, et la sélectivité est en hausse avec un taux d’admis de l’ordre de 20%. 

Les admissions au Collège universitaire

L’attractivité de Sciences Po est toujours forte auprès des lycéens, qui étaient 11 123  à se présenter à l’entrée au premier cycle (en incluant les programmes de doubles diplômes nationaux et internationaux). Ils étaient 10 957 l’année précédente, soit une hausse de 1,5 % sur un an. Ils sont issus de près de 1 600 lycées en France et 1000 lycées dans le monde.

Cette année, la procédure par examen a attiré 5 794 candidats, en hausse de 2 % par rapport à l’année précédente (5 680 en 2018). Ce sont 3 343 candidats qui ont postulé à travers la procédure internationale ou à l’un des neuf doubles diplômes internationaux (3 325 en 2018) et 857 candidats à travers la procédure CEP (976 candidats en 2018).

Toutes procédures confondues, les admis représentent 1 960 élèves, soit un nombre stable par rapport à l’année précédente (1 904 admis en 2018) qui confirme une forte sélectivité. En France, ils sont plus nombreux à venir des régions hors Île-de-France (59 %).

Les admissions en master

Cette année, 8 952 candidats se sont présentés à l’entrée en master (8 915 en 2018). Ils étaient 3 771 à candidater à travers la procédure française, un chiffre stable par rapport à l’année précédente (3 717 en 2018). 5 181 étudiants ont candidaté à travers la procédure internationale et les doubles diplômes (5 198 en 2018).

Certaines filières continuent de progresser parmi les candidatures, conformément aux objectifs de diversification des profils visés par la réforme de la procédure de 2017 (suppression de l'épreuve écrite et double évaluation du dossier) : + 24 % sont issues d’écoles d’ingénieur, + 19 % d’études scientifiques, + 20 % d’écoles de commerce ou encore + 12 % d’études en économie.

2 047 élèves ont été admis en master (ils étaient 2 108 en 2018). 72 % de ces admis le sont par la voie de la procédure internationale ou des doubles diplômes internationaux, confortant ainsi le succès des 38 doubles diplômes créés avec des partenaires représentant 14 pays étrangers.

Sciences Po reste un des établissements sélectifs les plus ouverts socialement

Avec 2 094 élèves admis par la procédure des conventions éducation prioritaire (CEP) depuis son ouverture en 2001, Sciences Po se positionne comme un acteur majeur de la diversité sociale au sein des établissements d’enseignement supérieur.

Outre la procédure CEP, la dégressivité des droits de scolarité ainsi que la politique volontariste d’aide sociale favorisent une plus grande mixité sociale au sein de l’établissement. Les aides directes versées par Sciences Po représentent environ 11,1 millions d’euros et ont bénéficié à 36% d’étudiants boursiers ou aidés (bas revenus, situation de handicap, ajustement des droits de scolarité).

En savoir plus

Le bilan des admissions 2019

Retour en haut de page