Slide
Protect the Voting Rights Act rally at the SCOTUS. 2013. Photo by David Sachs .CC BY-NC-SA 2.0
Au-delà de nos frontières
27 février 2017
Cogito - numéro2
Cogito n°2
28 février 2017

Des données numérisées et partagées

vizlab - CDSP

Plusieurs unités de recherche – et notamment le  Centre de données socio-politiques de Sciences Po – se sont saisi du numérique pour mettre à disposition un grand nombre de matériaux électoraux – résultats, enquêtes – qu’elles ont classifiés, parfois enrichis d’enquêtes complémentaires et mis à disposition sur le web. De son côté, le CEVIPOF a numérisé près de 40.000 documents électoraux : professions de foi, bulletins de vote, tracts et affiches.

vizlab - CDSPLa mise à disposition de données électorales

Le Centre de données socio-politiques met à disposition tous les résultats des élections françaises de 1958 à 2012. Complets (législatives, présidentielles, régionales, européennes, municipales et cantonales) et détaillés  (circonscription, commune, département, région et France entière), ils peuvent aussi être exploités et comparés via une application de cartographie – Vizlab – qui permet de composer un nombre infini de variables.

Par ailleurs, en 2015, le CDSP a mis en ligne une partie de sa banque de données électorales sur data.gouv.fr, le site en Open data créé par le Ministère de l’intérieur : en savoir plus.

Pour compléter sa banque de données électorales, le CDSP offre aussi la série des enquêtes pré- et post-électorales françaises (1958, 1962, 1978, 1988, 1995, 1997, 2002, 2007*, 2012) et les données françaises du programme Comparative Study of Electoral Systems (2007, 2012).

beQuali : traitement et mise à disposition d’enquêtes qualitatives

bequali

Un autre outil développé par le CDSP, beQuali rend accessibles des archives d’enquêtes qualitatives accompagnées d’éléments de contextualisation permettant de les réutiliser. C’est notamment le cas de deux enquêtes interrogeant le phénomène électoral dirigées par des chercheurs de Sciences Po.

Qu’est ce que beQuali ?

Réalisée par le CDSP, beQuali est un dispositif  qui publié des archives d’enquêtes agrémentées de documents afin d’en contextualiser les « données » brutes et de pouvoir les réutiliser rigoureusement. Il s’agit en particulier de documents portant sur les processus de recherche, la préparation et la conduite du terrain puis la phase d’analyse. A cette fin sont réalisées des enquêtes sur les enquêtes renseignant leur déroulement et leur contexte scientifique. Mis en ligne, les documents sont décrits pièce à pièce. Enfin, plusieurs outils permettent de les explorer : tri par critères (phase de recherche, typologie, thématiques) ; visualisation via des cartes interactives et des frises temporelles ; affichage dynamique des transcriptions d’entretien. Après déclaration et validation d’un projet de réutilisation dans un objectif scientifique ou pédagogique, ces enquêtes sont téléchargeables depuis le portail Quetelet.

Deux enquêtes traitées par BeQuali

  • L’enquête « Représentations du champ social, attitudes politiques et changements socio-économiques », conduite par Jean-Marie Donégani, Guy Michelat et Michel Simon en 1978, visait à mettre à jour les attitudes et les systèmes symboliques sous-jacents aux comportements politiques. Elle a notamment débouché sur l’élaboration de modèles culturels (les attitudes politiques sont organisées symboliquement par rapport à la religion ou la classe sociale par exemple)  ayant fait école par la suite  dans la sociologie électorale.
  • En 1983, l’enquête « Les Français et la politique » d’Étienne Schweisguth visait à analyser les attitudes politiques en se basant sur le clivage gauche-droite ainsi qu’une approche sociologique et symbolique de l’idéologie. Elle a révélé de nouvelles dimensions de l’orientation politique et proposé des types idéologiques, repris ensuite par nombre d’enquêtes électorales. 64 entretiens réalisés dans plusieurs départements auprès de citoyens anonymes ont été numérisés et mis en ligne.

Des enquêtes via internet

Grâce à un dispositif innovant et unique en France – ELIPSS – créé par le CDSP,  les chercheurs peuvent désormais réaliser facilement des enquêtes de longue durée via internet. Le panel ELIPSS compte 3100 participants représentatifs de la population métropolitaine. Ces derniers, équipés d’une tablette connectée, sont sollicités pour répondre à des enquêtes mensuelles. Grâce à cet outil, des politistes, dont une équipe de Sciences Po, mènent une enquête – Dynamob –   qui a interrogé, de 2013 à 2017, les participants au panel sur leurs préférences politiques, y compris en dehors des périodes électorales.

Alfred GORON Candidat de la Paix, de Bio-Humanisme. Mars 1973. Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 3.0

Archelec : 40 000 documents d’archives en ligne

Depuis 1960, le CEVIPOF collecte quotidiennement un matériau touchant aux élections de 1936 à 2017 : tracts, professions de foi, bulletins de vote, affiches, discours, dossiers de candidats, numéros de périodiques, des objets ainsi que les notes de travail produites par les chercheurs du CEVIPOF. À ce jour, cette collection comprend 40 000 documents accessibles à tous.
Visiter Archelec

 

Conclusion : Et demain ?