Al Gore était à Sciences Po lundi 18 mai 2015 pour une conférence exceptionnelle sur le climat. Croissance durable, engagement des étudiants, avenir des négociations climatiques : l'ancien vice-président des États-Unis, prix Nobel de la paix 2007, a répondu aux questions des étudiants. Retrouvez en vidéo le best-of des échanges. 

La 21ème conférence internationale sur la climat (COP 21) se tiendra à Paris en décembre 2015. Sa mission : limiter le réchauffement de la surface de la Terre et ses conséquences cataclysmiques. Oui, mais comment ? Que peut-on attendre d’une nouvelle conférence climat quand toutes les autres sont surtout connues pour leur échec ? Pour rendre plus réaliste la négociation à venir, et tenter de la faire réussir, Sciences Po et le théâtre Nanterre-Amandiers organisent, du 29 au 31 mai 2015, une simulation de négociation sur le climat avec 200 étudiants du monde entier répartis en 41 délégations.

Le 6 mai dernier, François Hollande annonçait son souhait de promouvoir l’année de césure, qui sera autorisée à l’université à partir de la rentrée de septembre 2015. À Sciences Po, les étudiants sont déjà très nombreux à saisir cette opportunité de faire un "break" entre leur 1ère et leur 2ème année de master, pour diversifier leurs expériences professionnelles et trouver leur voie. C’est ce qu’à fait Selen Daver, étudiante à l’École de droit de Sciences Po, qui a profité de son année de césure pour enchaîner les stages en Birmanie, à Istanbul et à Paris. Témoignage.

Al Gore était présent ce lundi 18 mai 2015 à Sciences Po pour une conférence exceptionnelle sur le climat. L'ancien vice-président des États-Unis a reçu en 2007 le prix Nobel de la paix pour son action de sensibilisation à l'urgence climatique, en même temps que le climatologue français Jean Jouzel, qui était également présent comme modérateur de la conférence.