Domaine Genre aux Presses de Sciences Po

Un domaine éditorial créé 2017

En 2017 les Presses de Sciences Po ont créé un domaine genre afin d’éditer, de diffuser et de valoriser les recherches en études de genre. Ce domaine est dirigé par Janine Mossuz-Lavau et Hélène Périvier. Les questions liées au genre traversent les sciences sociales et, plus largement, l'ensemble de la recherche. Ce domaine publie des travaux à la croisée de différentes disciplines.

Liste des ouvrages

Le Nouvel âge des femmes au travail

Nathalie Lapeyre, 2019

« Vous leur donnez votre point de vue, vous les faites participer. Ils se disent, elle a besoin de nous, même si vous n'en avez absolument pas besoin [rires], mais globalement ça marche. » « Faire la blonde » est l’une des ruses régulièrement employées par Marielle et d’autres jeunes ingénieures et manageuses d’Airbus pour être acceptée et obtenir des informations dans leur travail quotidien au sein de ce bastion masculin qu’est l’avionneur européen.

Les témoignages et récits recueillis par Nathalie Lapeyre au fil de cinq ans d’enquête montrent un phénomène nouveau : le pragmatisme dont font preuve les jeunes générations de femmes cadres pour s’emparer des opportunités offertes par les récents dispositifs d’égalité professionnelle. Être inféodées aux hommes comme leurs aînées, très peu pour elles ! L’égalité, elles sont déterminées à la faire advenir, individuellement et surtout en groupe.

Avec une bonne dose d’humour et de modestie, elles usent de leur réflexivité dans l’analyse des expériences ordinaires de la domination, au travail comme à la maison, pour développer des capacités d’action, voire d’empowerment, qui peuvent rejaillir sur l’ensemble des femmes d’Airbus. Bien conscientes de la fragilité de leurs acquis, masquant parfois leur réussite jusque dans leur famille, elles sont extrêmement lucides sur le chemin qu’il reste à parcourir

Le Nouvel âge des femmes au travail sur le site des Presses de Sciences Po

Viol que fait la justice

Véronique Le Goaziou, 2019

"La victime [est] la grande oubliée du procès pénal. Quiconque assiste à un procès d'assises pour viol s’en rend rapidement compte." Malgré la sévérité des textes et l’unanime réprobation sociétale, très peu d’affaires de viol sont portées devant l’institution judiciaire, la plupart sont classées, certaines sont requalifiées en simples agressions sexuelles et les rares condamnations semblent plus satisfaire l’opinion publique que les victimes elles-mêmes.

Véronique Le Goaziou montre toutes les contradictions qu’il peut y avoir à défendre une cause collective et politique devant une instance qui ne traite que des affaires individuelles. Elle revient en détail sur ce qui motive les décisions des magistrats aux prises avec les délicates questions touchant à la violence, au désir et à la sexualité, et décrit le parcours des victimes tout au long d’un processus judiciaire parfois vécu comme un second viol.

Face au traitement strictement pénal des violences sexuelles, qui privilégie la recherche de la faute et la sanction du coupable, ne serait-il pas temps d’écouter les victimes ? De leur demander ce qu’elles attendent de la justice comme de la société ? De trouver d’autres voies pour leur permettre de se reconstruire ?

Viol que fait la justice sur le site des Presses de Sciences Po

Écouter la conférence de Véronique Le Goaziou sur son ouvrage

Qui a peur de la théorie queer ?

Bruno Perreau, 2018

Après l'ouverture du mariage aux couples homosexuels en France, les mouvements réactionnaires ont orchestré une vaste campagne contre la « théorie du genre », dangereuse propagande venue tout droit des campus américains.

Bruno Perreau démontre que cette campagne s'attaque en réalité à la théorie queer, précisément parce que celle-ci est largement inspirée de penseurs français tels que Foucault, Beauvoir et Derrida. Il propose une enquête sur les liens entre identité, communauté et nation en France : si la théorie queer dérange autant, c’est parce qu’elle soutient l’idée que le sentiment d’appartenance ne naît pas d’un socle de valeurs et de références communes mais, au contraire, de la capacité à en contester le bien-fondé.

Qui a peur de la théorie queer ? sur le site des Presses de Sciences Po.

Écouter la conférence de Bruno Perreau sur son ouvrage

Syndiquées. Défendre les intérêts des femmes au travail

Cécile Guillaume, 2018

Les parcours de militantes retracés dans ce livre témoignent des difficultés quotidiennes rencontrées par les femmes ayant osé pénétrer ces bastions masculins que sont les syndicats. Alors qu’elles ont massivement investi le marché du travail depuis les années 1970, leur représentation syndicale n’a commencé à devenir une réalité qu’à partir des années 2000.

À travers des récits riches et touchants sur un sujet peu visité, celui de la parole syndicale des femmes, tout un pan de la réalité sociale se dévoile ici.

Syndiquées sur le site des Presses de Sciences Po.

La Tyrannie du genre

Marie Duru-Bellat, 2017

Un déguisement de princesse et un aspirateur pour les filles, un château fort et une voiture radiocommandée pour les garçons… On pourrait penser qu'un choix de jouets aussi stéréotypé appartiendrait au passé. Il n'en est rien. Une sexualisation de plus en plus marquée s’observe dans l’éducation comme dans tous les domaines de la vie sociale.

La tyrannie du genre sur le site des Presses de Sciences Po.

La Sexualité en prison de femmes

Myriam Joël, 2017         

Pendant deux ans, la sociologue Myriam Joël a recueilli les confidences de 80 détenues et 70 professionnels et bénévoles officiant en détention féminine. Son enquête rapporte une parole étonnamment libre sur un sujet frappé d'illégitimité et ignoré des sciences sociales : la sexualité en prison de femmes.

La sexualité en prison de femmes sur le site des Presses de Sciences Po.

Écouter la conférence de Myriam Joël sur son ouvrage

Violences conjugales. Du combat féministe à la cause publique

Pauline Delage, 2017

À travers la question des violences conjugales et en comparant des cas français et américain, à Paris et à Los Angeles, Pauline Delage analyse avec acuité quelles sont, de part et d'autre de l'Atlantique, les formes légitimes de l’intervention publique dans le domaine de l’intime et des inégalités sexuées.

Violences conjuguales sur le site des Presses de Sciences Po.

Écouter la conférence de Pauline Delage sur son ouvrage

Les non-frères au pays de l'égalité

Réjane Sénac, 2017        

La France serait-elle plus fraternelle qu'égalitaire ? Réjane Sénac analyse la façon dont la frontière entre frères et non-frères – femmes, non-binaires, non-blanc.he.s – se redessine au lieu de disparaître.

Les non-frères au pays de l'égalité sur le site des Presses de Sciences Po.

Les défis de la République. Genre, territoires, citoyenneté

Bruno Perreau, Joan Scott , et al., 2017    

Parité, action positive, bureaux des temps, inversion de la charge de la preuve en matière de discrimination, égalité dans l'accès à l'espace public... La République est en pleine mutation. Ce livre ouvre les yeux sur la mise en politique de la question des femmes et des minorités.

Les défis de la République sur le site des Presses de Sciences Po.

Contact aux Presses de Sciences Po

Pascal Montagnon : pascal.montagnon-at-sciencespo.fr